Evalaness

Evalaness... Un nouveau monde magique...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l'aventure commence

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tári Arnatuilë
Elfe Voyageur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 77
Age : 26
Localisation : pas de domicile fixe =)
Date d'inscription : 14/04/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: l'aventure commence   Sam 12 Mai - 14:56

Tári était sur Keoran, dans les airs. Elle essayait de repérer un endroit pour dresser le camp. La nuit l'empêchait, malgré sa vue dévlopée, de voir distinctement. Puis elle vit, à quelques dizaines de mètres du fleuve, un espace entre les arbres. Elle fit plonger Keoran et atterit. Elle sauta de son dos et observa les alentours. Elle s'accroupit et toucha la terre. Elle se releva, satisfaite et retourna vers Keoran.

*Bien, nous sommes au bon endroit. Il ne nous reste plus qu'à préparer le camp et à attendre Eárödia.*

Keoran souleva ses lèvres en signe de sourire et répondit

*Très bien. Je vais aller nous rammenr un peu de viande..je meurt de faim*

Et il s'envola, laissant Tári préparer le camp seule.
Quelques minutes plus tard, le camp était dressé. Cela fût vite fait car elle n'avait qu'à trouver du bois pour le feu et placer les couvertures autours. Elle s'assit vers le bois et frotta deux pierres l'une contre l'autre pour faire des étincelles et allumer le feu. Quand les flammes se mirent à danser, elle pris une branche plus épaisse et remua le bois. Keoran revint avec une biche. Il n'avait laissé que la chaire: il s'était régalé en dégustant la peau et en rongeant les os. Tári embrocha la viande, la mit à cuire et donna le reste à son dragon qui mastiqua en ronronant de plaisir. Tout en faisant cuire la biche, Tári pensait à tout ce qu'il les attendait, elle et ses amis. Elle espérait qu'Eárödia ferait vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quillo26.skyblog.com
Eäródia Glil-Galad
Princesse Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 222
Age : 28
Localisation : Dans la lumière du Soleil...
Date d'inscription : 07/04/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Dim 13 Mai - 16:32

Sitôt arrivée près de Tari qu'elle s'était envolée avec Keoran pour continuer sa quête. Pour ma part, j'avais bien reçu le message : direction le fleuve Néril. Je voulais faire vite, et cela ne me poserait pas de problème étant donné que je connaissais la moindre parcelle de la forêt de mon peuple. Cependant, un cheval portant une cavalière, aussi légère fut elle n'allait pas aussi vite qu'un dragon dans les airs !
Je lança donc MaO boy au grand galop, l'accompagnant avec souplesse, réglant mon rythme sur ses foulées, toutes puissantes et amples. Nous soulevions un nuage de poussière, et cela nous permettait d'être dissimulés aux regards indiscrets.
Quelques heures plus tard, alors que la nuit tombait lentement, je remarqua que nous étions presque arrivé. En effet le décor avait changé, et je pouvais même entendre le bruit de l'eau parmi le bruissement de la végétation. Mettant MaO Boy au pas, lui permettant donc de souffler un peu, j'en profita pour sortir mon sceptre de sa poche, et "l'agrandir" afin qu'il puisse m'éclairer de la lumière du soleil. Pour cela, rien de plus simple : je le fis tournoyer rapidement pendant quelques minutes, et une fois celui-ci suffisament allumé, je le clipsa sur l'emplacement qu'il lui était destiné sur la selle, comme une buche éclairée attachée à un baton.
Encore une longue demi heure passa, et enfin j'apperçus une lueur caractéristique d'un feu de camp. Ne sachant pas encore si c'était ou non ma destination, je tournaoya autour, cherchant à appercevoir l'hôte. Lorsqu'enfin je découvris que c'était Tari et Keoran, je sortis de l'ombre monté sur mon étalon, mais pris soin de baisser ma capuche afin de ne pas les surprendre. Cela sentait rudement bon, et je voyais de la chair cuire au dessus d'un feu.


- Hum, quel délicat fumet ! Je meurs de faim...

J'enleva l'harnachement de MaO Boy, puis le laissa aller où bon lui semblerait, sachant pertinament qu'il resterait pas trop loin, comme dans toutes les missions que nous accomplissions. C'est que nous avions nos petites habitudes !
Je finis enfin par m'assoir, non sans avoir jeté un coup d'oeil au dragon impressionnant en train de décortiquer des os. Je pris un bout de viande sur le feu, et commença à m'en délecter.


- Vraiment délicieux !

Je souris, contente d'être arrivé jusque là même si ce n'était pas vraiment compliqué, ni dangereux. Puis je repensa à son but. C'est alors que je pris la parole ::

- Je pense que tu as bien fait de venir ici pour chercher ou rencontrer quelqu'un, mais je n'ai apperçu personne sur la route, alors qu'habituellement cet endroit grouille de monde...

J'avais fini de manger, oui il m'en fallait très peu, et je me contentais donc de la regarder, attendant son point de vue, et ses "ordres" de mission...Car pour une fois, ce n'était pas moi la chef de celle-ci...et ce n'était pas plus mal d'échanger les rôles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tári Arnatuilë
Elfe Voyageur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 77
Age : 26
Localisation : pas de domicile fixe =)
Date d'inscription : 14/04/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Lun 28 Mai - 19:52

HJ: désolée de ne pas avoir répondu plus tôt..mais ces derniers temps je suis hyper occupée à cause des exams de fin d'année Smile



Quand Tári vit son amie arriver, elle sourit. Elle était heureuse de voir qu'elle n'avait pas mit bien longe pour la rejoindre et cela la soulageait en quelque sorte. Elle écouta Earödiá parler tout en se levant et en allant vers Keoran. Elle s'accroupi à ses côtés, posant son bras sur le visage que l'animal avait baissé vers elle. Elle regarda son amie et dit

Je n'ai pas croisé grand monde non plus...mais cela me semble normal. Avec le danger qui rôde ces derniers temps, les gens ne préfèrent pas traîner dehors en pleine nuit.

Elle marqua un temps et reprit rapidement.

Nous verrons bien demain. En attendant, je pense que nous devrions nous reposer. C'est une grande aventure qui nous attend et nous devons retrouvé les forces perdues en cours de route. Demain..oui demain, il y aura sûrement des voyageurs qui passeront par là. Alors notre quète commencera réellement.

Elle sourit à son amie. Elle était heureuse de partager cette aventure avec elle. La jeune elfe devra, certe, s'habituer à travailler en équipe, autre que son dragon, mais ce ne sera pas un problème. Elle regarda son dragon et lui caressa le museau. Elle sentait le poid de l'anneau autours de son cou et Keoran le percevait également.

*Cet anneau n'est pas un bon signe..je resent un force obscure...*

Il grogna. Tári posa son front contre son mufle. Elle ferma les yeux.

*Ne t'en fait pas Keoran..je sais ce que je fais. Tout se passera bien tant que nous restons les quatres unis.*

*Oui tu a sûrement raison...*


Tári sourit, posa un baiser sur le museau de l'animal se leva et lui dit avant de rejoindre Earödiá

Bonne nuit Keoran

Elle alla à côté de son amie et s'allongea pour essayer de s'endormir.

Bonne nuit princesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quillo26.skyblog.com
Eäródia Glil-Galad
Princesse Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 222
Age : 28
Localisation : Dans la lumière du Soleil...
Date d'inscription : 07/04/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Mer 6 Juin - 16:04

J'approuva entièrement les paroles de Tari, et sourit . Oui, il fallait se reposer, et surtout, il ne fallait pas désespérer. Demain serait un autre jour, et peut être trouverions nous des gens. Du moins je l'espèrais.
Je ne savais pas où je m'engageais, mais ça allait surement être passionnant. Cependant, je savais aussi que bientôt je serais sans doute très occupée. J'espèrais donc avoir résolu cette affaire avec mes deux nouveaux amis le plus vite possible, afin de bien me concentrer sur les évènemetns alentours. Et qui sait, peut être trouverais je certaines réponses à certaines questions que je me posais dans cette quete...
Sur ce, je déroula mes couvertures, et m'installa confortablement dedans, la tête posée contre ma selle. Dos au sol, je plongea mon regard sur les astres brillants, les étoiles, amies de cette lune si seule...C'est fou ce que la vie peut changer rapidement....Toutes ces diverses rencontres que j'avais faites depuis mon retour...Qui sait où cela allait me mener ?!
Au bout d'un long moment, je parvins à m'endormir, mais j'eus le sommeil assez agité par des rêves tous plus bizarres les uns que les autres...

Le lendemain, je fus réveillé par le doux chatouillement des rayons du soleil sur mon visage. J'ouvris les yeux doucement, et put dire bonjour silencieusement à mon astre préféré, mon ami de toujours, le seigneur Soleil. J'entendis MaO hennir au loin, et je savais qu'il était en route pour nous rejoindre. Je me leva doucement, sans faire de bruit, et m'étira langoureusement. Après quelques minutes de contorsions toutes plus bizarres les unes que les autres, j'entamma le petit déjeuner. Tari dormait encore, et je ne voulais pas la réveiller. De toute façon, on avait tout notre temps...


[Comme je sais pas trop comment tu veux faire, je ne tape que ça. Faudra qu'on voit la suite des opération, notemment avec Mik, non ? Et dsl du retard je suis moi aussi en plein exams !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tári Arnatuilë
Elfe Voyageur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 77
Age : 26
Localisation : pas de domicile fixe =)
Date d'inscription : 14/04/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Ven 8 Juin - 15:02

[Pour Mick, tout est arrangé. Je t'ai envoyé un mp pour t'expliquer Wink et bonne chance pour tes exams !!! Smile]




Tári se réveilla un peu plus tard. Elle émergea gentiment de son sommeil, qui avait lui aussi été agité. Elle s'assi, se recoiffa en baillant et sourit à son amie

J'espère que tu as bien dormi..ce n'est pas simple se se reposer sur le sol dur quand on en a pas l'habitude..

Tári se leva et alla voir Keoran qui regardait les oiseaux voler, avec une envie au fond des yeux. Puis il tourna son regard vers la jeune elfe et grogna de plaisir


*Tu as bien dormti mon grand?*
*Oui très bien..et toi? L'anneau ne t'as pas troublé?*
*Un peu..je sentais son pouvoir autour de mon cou..et j'ai même eu l'impression qu'on essayait de me le voler..mais ce n'était qu'un cauchemard...*


Elle tourna la tête vers son amie, ferma les yeux et s'étira. Puis elle regarda le ciel qui était d'un bleu sans nuages. Une journée pleine d'événements s'anonçait, elle le sentait Elle s'éloigna de son dragon et dit à son amie

[color=cyan]Je vais partir en éclaireur. Voir ce qui nous entoure..j'en profiterai pour aller me râfraichir le visage vers le fleuve. Je ne mettrai pas long.[color]

Sur ce, elle lui sourit avec un petit clin d'oeil et s'éloigna du camp. Elle se mit à courir avec habilité, évitant les branches d'arbres, les pierres. Puis elle s'arrêta et grimpa à un arbre avec agilité. Elle observa le paysage pour mieux repérer les lieux. Elle redescendit et marcha jusqu'au fleuve. Elle s'accroupi au bord, tendit ses mains dans l'eau et se mouilla le visage. Mais elle fût troublée par une ombre derrière elle. Elle en vit le reflet dans l'eau. Elle entendit des branches d'arbre bouger et craquer. Elle fit preuve de sa méfiance habituelle, donc elle se retourna rapidement et prépara son arc et sa flèche, le regard en direction du bruit



[arrivée de mick..tadadam ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quillo26.skyblog.com
Mikhaïl
Bras-Droit de Milo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 393
Age : 26
Localisation : Sous les étoiles...
Date d'inscription : 29/03/2007

Carnet de Voyage
Races: Ange Déchu
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Mar 12 Juin - 1:51

Il faisait nuit.
C'est la première pensée qui me vint à l'esprit alors je m'éveillai, le corps douloureux. Je voulus me relever...Aucun de mes membres ne réagissait. Impossible de bouger. Et il faisait nuit.
Je fermai les yeux, tentant de reprendre mon calme et de remettre mes idées en place. J'étais vivant.
Que s'était-il passé, déjà ?
Petit à petit, la mémoire me revint.
Une embuscade, un petit groupe de brigands.
Qui, normalement, n'aurait pas dû me donner du fil à retordre.
Malheureusement, l'effet de surprise avait eu raison de moi. C'est de ma faute, aussi : je chevauchais aussi vite que jamais, penché en avant et concentré sur mon unique but, lorsqu'ils s'étaient mis en travers de la route. Des embuscades, j'en avais vécu tellement que je ne les comptais plus. Mais ceux-là, ils étaient bien préparés. Stratégie presque parfaite, plan de rechange, timing exceptionnel. Ils avaient dû attendre ce moment depuis une éternité. Heureusement, je m'en suis sorti. Je crois que je les ai tous abattus, en fait. Mais ils ont dû avoir le temps de m'amocher sérieusement, la preuve.
J'étais étendu derrière un bosquet touffu. Mes plaies ne saignaient plus, et s'étaient refermées rapidement (mon pouvoir de régénération), mais mes muscles étaient sacrément endoloris. Le pire, c'est que je ne comprenais pas pourquoi. J'avais l'habitude de ce genre de bataille. Peut-être avais-je dormi un peu trop longtemps. Mais, il faut le préciser, j'avais déjà manqué trois nuits de sommeil avant de partir en trombe du royaume des elfes - ah, je crois que c'est pour ça.
Les dents serrées, je m'assois. Aux aguets, je surveille le moindre bruit, le moindre mouvement. Mais il n'y a rien. Normal, il fait nuit. Maintenant que j'ai l'esprit clair, je peux me relever tranquillement. Mais une drôle de sensation m'envahit depuis que je suis réveillé. Comme si quelque chose de nouveau s'était insinué dans ma tête. Je ferme les yeux quelques secondes, toujours assis sur la terre humide.
Comme d'habitude, des images défilent sous mes paupières. J'en capte quelques uns, plisse les yeux, et, comme d'habitude, une migraine terrible s'empare de moi. Il ne faut pas que je me rendorme.
La seule image qui reste dans mon esprit, c'est celle de deux silhouettes féminines, marchant indéfiniment dans un anneau de métal géant (comme les hamsters...). En fait, ça n'a pas vraiment de sens. Mais c'est ce que mon esprit a retenu, alors je la garde dans un coin de ma tête, et ouvre les yeux.
La douleur s'était évanouie. Les crampes et la migraine, encore grâce à mon pouvoir de régénération, de plus en plus efficace à mesure que les jours filaient.
J'avais besoin de boire, et j'entendais le clapotis d'un ruisseau, pas loin. Je me redressai, et suivis le bruit, presque à l'aveuglette. Ma vision nocturne se réveilla enfin, alors que je n'étais plus qu'à quelques mètres...d'une jeune femme ?
Qui maintenant pointait une flèche sur moi.
Génial. comment est-ce que je m'étais débrouillé pour en arriver là ? Je me sentais vraiment ridicule, et assez faible, je dois le dire.
Mais l'elfe était trop proche de moi...Je pouvais la désarmer. Si je le voulais.
Cependant...J'avais fait une rencontre que je n'oublierai jamais, quelques jours auparavant. J'avais passé la journée avec cette jeune femme, Eärodia, princesse des elfes, qui m'avait libéré de mes chaînes pendant quelques heures. Et maintenant, après avoir vécu ça, comment aurais-je pu m'en prendre à l'un des siens ?
Cependant, l'inconnue avait l'air sûre d'elle. Elle, elle n'hésiterait pas à relâcher la pression qu'elle exerçait sur la corde de son arc, pour me tuer.
Je levai mes deux mains à hauteur d'épaule, et braqua mon regard, qui brillait dans l'obscurité, dans celui de la jeune femme.


"Vous sentez-vous réellement capable de tuer un homme de sang-froid, désarmé et qui ne vous a encore rien fait ?"

Après tout, j'étais juste venu ici pour boire. Au moins, je savais que j'étais sur la rive du fleuve Néril, et que, par conséquent, j'étais toujours sur le territoire des elfes. Son territoire.
J'aurais pu trouver meilleur endroit pour rattraper mes nuits perdues, quand même.
Attendant la réaction de l'inconnue, je contractai mes muscles. On ne sait jamais. De toute façon, je n'avais qu'à faire un mouvement pour esquiver sa flèche, la désarmer, et reprendre une position de force. Personne n'y échappait. L'habitude, et l'entraînement.
Alors que j'étais sur le qui-vive, mon regard se posa presque instinctivement sur le collier que la guerrière portait autour du cou. Un anneau y était accroché, un anneau magique, ça se voyait tout de suite.
Mais je ne me serais jamais attardé sur un détail pareil, si cet anneau ne m'avait pas paru familier. Je l'avais déjà vu.
La surprise avait remplacé l'impassibilité qui régnait sur mon visage.
Mais je ne me souvenais pas.

_________________
Qui sème la haine récolte la violence, la vengeance, la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-citadelle.aceboard.fr
Tári Arnatuilë
Elfe Voyageur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 77
Age : 26
Localisation : pas de domicile fixe =)
Date d'inscription : 14/04/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Sam 16 Juin - 11:22

Tári gardais sa flèche pointée sur l'inconnu. Une légère goutte de sueur perla sur sa tempe, mais elle ne se fit pas prier pour l'effacer d'un coup de manche. Tári essaya d'appeler Keoran...mais bizarrement elle n'y arrivait pas. Pourtant il n'était pas loin..elle devrait normalement l'atteindre facilement. Tári se concentra sur la personne qui était devant elle. Elle plissa les yeux pour mieux voir dans l'obscurité. Elle abaissa légérement sa flèche pour mieux voir l'inconnu. Elle ouvirt la bouche pour parler mais elle sentit une drôle de chose autour de son cou. Elle regarda son anneau..il était en lévitation et semblait vouloir s'approcher de l'ange déchu. Tári l'empoigna vivement et ressentit une brûlure à la main. Elle n'y pretta pas attention. Chose qu'elle n'aurait pas du faire...car empoigner l'anneau lui donna maintenant de fortes douleurs aux tempes. Tellement fortes qu'elle lâcha son arc et l'anneau par la même occasion. elle poussa un léger gémissement et regarda à nouveau l'inconnu.

Mais...qui êtes-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quillo26.skyblog.com
Eäródia Glil-Galad
Princesse Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 222
Age : 28
Localisation : Dans la lumière du Soleil...
Date d'inscription : 07/04/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Lun 25 Juin - 16:47

J'étais assise, les sourcils fronçés, préparant le petit déjeuner. J'avais allumé un feu, et tâchais de faire cuire des restes de volatiles abbatu par Keoran sitôt Tári partie. J'avais d'ailleurs souris en regardant la tentative du dragon, un peu trop lourd pour faire face à une horde de moineaux légers et très agiles. Mais à force de volonté, il avait finallement réussi à en tuer deux ou trois. J'en avais ramassé un, et l'avais donc mis à cuire sur une broche. Bien sûr, avant je l'avais plumé ! Heureusement que j'avais passé quelques heures à observer les cuisinières du palais...
J'étais donc assise sur une buche, le regard plongé dans le feu. La dernière fois que j'avais fait ça, c'était avec un étranger qui n'était plus si étranger que ça à la fin de la journée...Je me demandais si je le reverrais. En fait, je me le demandais extrèmement souvent, et j'étais quasiment persuadée que ce serait le cas, ne serais ce que pour des raisons dites diplomatiques. Dans tous les cas, je ne me doutais pas que ce serait aussi rapidement !
Il est vrai aussi que depuis ce fameux jour, j'étais un peu déboussollée, un peu ailleurs...Je me demandais d'ailleurs comment avais je fait pour me trainer jusqu'ici. Sans doute pour me trouver une occupation...et puis je lui avais promis, promis que je l'aiderais pour son anneau et ses mystères...Et comme je tenais toujours mes paroles...
Je soupira. La vie n'était pas si simple, et les mystères de l'esprit encore moins. Et puis cet anneau m'intriguait au plus haut point. Avec toutes les découvertes que nous avions fait dans la bibliothèque royale, j'avais éveillée ma curiosité. Nous allions peut être, sans doute, avoir à faire à des anges...Oh, rencontrer des anges était une expérience merveilleuse, du moins en ce qui concernait le seul ange que j'avais jusqu'alors vu...et qui était en plus un ange déchu...mon ange déchu...
Je resoupira...et craqua ma branche que je tenais entre les mains. Ah, voilà qui était malin ça ! Je me leva, à la recherche d'un autre tourne broche. Je remarqua alors que la fumée s'élevait haut, risquant donc de nous faire repérer trop facilement. Après une minute de réflexion, je décida que ce n'était pas si grâve que celà après tout, puisque d'un nous étions en territoire elfique, et de deux en plein jour, et nous n'étions pas sans défense. Donc, le moineau continuerait à cuire. Après tout, Tári serait contente de pouvoir avaler un truc avant de partir chercher...
Je finis par dénicher un nouveau tourne broche, et satisfaite, j'alla piquer l'oiseau. Il était presque prêt. J'avais juste le temps d'aller chercher de l'eau pour tenter de faire une petite sauce. Bien. Sur ces entrefaites, arriva MaO Boy. Je le salua et le flatta, avant de prendre la route en direction du fleuve. Ce fleuve avait quelques propriétés magiques dans l'eau, cela pouvait donc rendre l'oiseau plus appétissant, et plus utile. Mais bon, je ne m'y connaissait pas assez pour tenter d'élaborer quelque chose de véritablement efficace magiquement. Et puis, nous n'en avions pas besoin...
Le soleil commençait à être haut, et c'est là que je réalisa que Tári était partie depuis longtemps, trop longtemps pour juste se débarbouiller le visage. Je fronça les sourcils. J'espérais qu'elle n'aurait pas fait de mauvaise rencontre...ou bien qu'elle se soit tout simplement perdue. Mais cette dernière option, je la chassa bien vite. C'était une elfe, et savait donc se repérer efficacement dans une forêt et ses environs. Non, il y avait plus de chance qu'elle rencontre une personne...bonne ou mauvaise.
Je me mis donc à la pister. Etant elfe, elle était naturellement douée pour effacer ces traces. Mais étant moi aussi elfe, j'étais naturellement douée pour les retrouver tout de même. Les yeux sur le sol, analysant ce que la nature voulait bien me montrer, je finis par découvrir des empreintes. Ou, mais ce n'était pas celle de Tári...Je fronça un peu plus les sourcils. Il semblerait que ce soit un homme, de taille normale, mais plus grand que moi, jeune à priori vu le faible appui qu'il prenait sur le sol. A moins que ce ne soit un elfe, mais c'était peu probable vu les tonnes de traces qu'il avait laissé. En fait, il y en avait des tonnes et des tonnes, de plusieurs personnes. Après dix minutes, j'en conclus qu'il y avait eu ici une bataille, récente en plus. Et je finis par découvrir, beaucoup plus loin, du sang, et enfin, des cadavres. Je ne m'étais pas trompée. C'était bien des hommes, enfin des brigands à première vue. Je chercha un vivant ou un blessé, mais en vain. Tous morts...
J'étais quelque peu consternée. Qui avait bien pu faire un tel massacre, qui plus est en pleine nuit, non loin de nous, donc relativement silencieusement ? Il, ou elle, devait être fort puissant. Il me faudrait en informer les autorités de Célandir afin qu'ils prennent des mesures nécessaires...D'un autre côté, il faudrait à nouveau surveiller la prolifération de brigands vers chez nous...C'était de mauvais augure, et puis de mauvaise publicité. J'eu donc un dernier regard pour les cadavres, un petit sourire aux lèvres. Après tout, c'était bien fait pour eux.
Mais maintenant, j'étais inquiète pour Tári, et même pour moi. Un individu si puissant dans le coin pouvait être dangereux, surtout que l'on ne connaissait pas ses intentions. Oh bien sûr, on pouvait partir dans un délire tel que "s'il a tué des bandits, c'est qu'il est juste et honnête". Mais on pouvait aussi dire que "c'est un réglement de compte entre brigands". Au choix. Dans tous les cas, il me fallait retrouver Tári, et vite. Qui sait ce qu'il avait pu lui arriver ? Oh non pas qu'elle soit sans défense non, mais bon, on n'est jamais assez prudent. Ces bandits étaient armés, et pourtant ils avaient été décimés...
Regardant à nouveau le sol, je trouva la piste du "justicier nocturne". Je sortis mon épée, au cas ou, et la pointa devant moi. Mes sens étaient en éveil, et je me sentais frémir d'excitation. Ah que j'aimais le frisson d'adrénaline qui me remplissait dès que j'avais mon épée au poing ! Que j'aimais l'aventure !
Je le pista pendant au moins une vingtaine de minutes, lorsqu'enfin, j'entendis une voix. Ecoutant, immobile, je compris aussitôt que c'était Tári. N'ayant pas compris distinctement les paroles qu'elle avait prononcée, je m'avança, assez rapidement mais silencieusement, ayant compris qu'elle devait être face à l'homme, et donc peut être en danger. J'étais loin de m'imaginer avec qui j'allais tomber de dos !
En pensée, je contacta MaO Boy, afin qu'il rapplique ici pour nous permettre une fuite rapide, au cas où. Je continua, l'épée pointée en avant, et finis par arriver derrière l'homme, cachée dans un bosquet. Je m'avança donc encore un peu, et ne pouvant voir le devant de la situation, je préféra faire comme-ci elle était menaçée, et j'appuya donc la pointe de mon épée contre le dos de l'inconnu., assez fortement pour qu'il sente que je n'hésiterais as. Ma main ne tremblait pas, comme toujours. J'approcha ma bouche vers son oreille, et souffla donc un


- Un geste, et tu es mort !

Ma voix était ferme et résolue. Mais, en m'approchant comme ceci, je sentis un soupçon de son odeur. Et là des souvenirs revinrent...Il sentait Lui...Il était habillé comme Lui...Il était aussi blond que Lui...Je fus aussitôt perplexe. N'étais je pas en train de prendre ce malotru pour Lui, être si parfait et si désirable ? Si je voulais en avoir le coeur net, il me faudrait faire le tour pour avoir une vue de devant...Or c'était prendre le risque de perdre l'avantage si jamais il n'était pas Lui...Je ne pouvais me le permettre. Premier déchirement intérieur...Si c'était lui, je savais que je ne désirerais plus qu'une chose...Si ce n'était pas lui, je savais que j'avais ce point faible, ce point faible qui pouvait me faire douter quant à tuer ou non un brigand...Je n'allais pas passer mon temps à chercher parmi tous les blonds d'évalaness le mien...qui n'était même pas à moi xD
J'attendis donc, anxieuse, et désireuse d'entendre sa voix...Dans tous les cas, Tári avait l'air de gérer à peu près la situation...Si elle connaissait mon malaise intérieur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhaïl
Bras-Droit de Milo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 393
Age : 26
Localisation : Sous les étoiles...
Date d'inscription : 29/03/2007

Carnet de Voyage
Races: Ange Déchu
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Lun 25 Juin - 17:33

Alors que je ne parvenais toujours pas à retirer mon regard de l'anneau qui pendait autour du cou de l'elfe, celui-ci se mit à léviter. Mon intuition avait été bonne, il était magique. Des tas d'idées plus stupides les unes que les autres m'envahirent alors : peut-être était-ce un anneau protecteur, peut-être était-ce une sorte de maldécition, peut-être...
Je les chassai une par une, pour une seule et unique raison : je connaissais cet anneau. Il me semblait si familier qu'une drôle de sensation me déchirait les entrailles, une sorte de boule s'était formée dans mon ventre.
J'avalai ma salive. La jeune elfe avait vivement attrapé l'anneau, pour que je ne le remarque pas de toute évidence, mais c'était trop tard. Sans prévenir, elle poussa alors un léger gémissement de douleur. Son arc venait de tomber au sol. Je tenais plutôt l'avantage...
Elle venait de me demander, incrédule, qui j'étais. Il était évident que cette question ne voulait pas simplement que je me présente. Il y avait de la crainte dans sa voix... Etait-ce la première fois que l'anneau agissait ainsi ?
Au moment où j'allait ouvrir ma bouche, je sentis une pointe s'enfoncer légèrement dans mon dos. Je fermai la bouche, maudissant mon inconscience et mon imprudence. Comment avais-je pu laisser quelqu'un approcher ? Toute mon attention retenue par ce maudit collier ! Au moins, j'étais certain qu'il était important, maintenant.
Une voix murmura à mon oreille, faisant frissoner irrépréssiblement tout mon corps, un frisson envahit d'images et de souvenirs douloureux, et en même temps si agréables...
C'était le moment de mettre mes cartes en jeu.
Si la personne qui me menaçait de la pointe de son épée était bien celle que je pensais, il lui restait deux solutions : baisser sa garde, ou continuer de me tenir ainsi prisonnier (elle pouvait le faire, à cause de l'autre elfe... car dans l'autre cas, elle révélerait ainsi le fait qu'elle me connaissait...)
Je répondis à l'elfe à l'anneau :


"Je me nomme Mikhaïl."

C'était bien suffisant.
La pointe qui commençait sérieusement à s'enfoncer dans ma veste noire disparut. Mes mains que j'avais instinctivement levées se rabaissèrent. Mes muscles se relachèrent alors que j'hésitais maintenant sur l'attitude à adopter. Mes yeux étaient rivés dans ceux de l'elfe à l'anneau.
Je fis un pas vers la gauche, puis un deuxième, sans me retourner.
Puis, enfin, je fis un léger tour sur la droite. Ainsi, je n'avais aucune des deux elfes dans le dos.
Malgré l'obscurité, je distinguais très bien les traits maintenant familiers de la princesse elfe.
De nouvelles sensations s'ajoutèrent au doute qui m'envahissait déjà. Elles étaient mêlées entre la joie de retrouver Eärodia, mais aussi la crainte de ne pas pouvoir la quitter une deuxième fois. La peur d'être découvert par cette deuxième elfe, et je commençais maintenant à comprendre la vision que j'avais eue un peu plus tôt, avec deux silhouettes féminines marchant interminablement dans un anneau géant...
Je ne savais pas encore que ces deux jeunes femmes me cherchaient et que ma présence ici était du coup incroyable.
Mon regard passait de la princesse à l'inconnue. Je n'osais pas parler, j'attendais, sans savoir vraiment quoi. Qu'Elle prenne la parole, peut-être.
La nuit promettait d'être longue.

_________________
Qui sème la haine récolte la violence, la vengeance, la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-citadelle.aceboard.fr
Tári Arnatuilë
Elfe Voyageur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 77
Age : 26
Localisation : pas de domicile fixe =)
Date d'inscription : 14/04/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Lun 25 Juin - 17:47

HJ: c'est à moi de répondre ^^


Tári se sentait mal à cause de l'anneau. Elle tenta vainement de reprendre son arc, mais celui-ci était trop loind. Elle serra de plus en plus fort la bague et regardait l'être mystérieux qui se tenait devant elle. Quand elle vit ensuit Earodia menacer l'inconnu, elle essaya vainement de pronocer des mots. Mais sa langue lui semblait pateuse et aucun son ne sortit. Elle fit une nouvelle tentative et dit:

- Earodia..l'a..l'anneau..

Elle rouvrit sa main et l'anneau se remit à léviter. Tári fût prise de nausées et elle essaya vainement de lutter. Elle entendit ensuite le nom de l'inconnu...et il résonna dans sa tête. Comme si elle l'avait déjà entendu, comme si il lui semblait familier...elle ne su pourquoi. Puis elle eu encore un flash-back. Elle revit la même scène avec l'ange enfant...

L'ange lui prit la main et l'emmena vers le rivière. Il la regarda et lui dit en souriant:
- Merci de m'avoir acceuillit ainsi Tári. Tu est une véritable amie pour moi. Je me suis vraiment amusé.
Il marqua un temps, glissa sa main dans une de ses poches et en sortit quelque chose qu'il garda fermement en main.
- Jamais je n'oublierai ce que tu as fait pour moi. Je serai toujours la pour toi. Je dois y aller maintenant.
Il lui reprit la main et lui donna ce qu'il avait caché. Il referma sa main avec délicatesse et s'envola rejoindre sa famille qui partait déjà.
- Ne m'oublie pas Tári...ne m'oublie pas, dit-il en disparraissant derrière les nuages.
La petite elfe regarda s'envoler son ami et murmura
- Toi non plus ne m'oublie pas Mikhaïl...
Puis elle ouvrit la main pour voir l'étrange objet qu'elle avait reçu. C'était un anneau d'or accroché à une chaîne.


Tári vacilla et tomba au sol. Elle se toucha le fonrt, il était brûlant et recouvert de sueur. Elle regarda Earodia, puis l'inconnu qui s'était déplacé. Elle se releva avec peine et essaya de tenir sur ses jambes tremblantes. Elel décida d'appeler son dragon.

*Keoran..tu dois absolument nous rejoindre..il..IL est là...*

*J'arrive*


Tári tendit l'oreille et entendit le lointain bruit du décollage de Keoran. Sa poussée souple et efficace, son envol gracieux. Elle regarda de côté et le vit arriver. Il se posa à ses côtés et grogna en voyant l'inconnu qui était désormai cerné. Tári regarda Earodia malgré sa vue défaillant suite aux mauvais coups de l'anneau et dit:

- Si je ne me trompe, nous avons devant nous le prince ou des anges.

Elel regarda earodia et se sentit au plus mal..mais ne le montra point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quillo26.skyblog.com
Eäródia Glil-Galad
Princesse Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 222
Age : 28
Localisation : Dans la lumière du Soleil...
Date d'inscription : 07/04/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Lun 25 Juin - 19:17

J'hésitais. Devais je abaisser ma garde, et me diriger vers Tári, ou bien faire genre que je ne le connaissais pas ? Non pas que je n'avais pas confiance en Tári, loin de là, mais c'était si exaltant que de garder certaines choses pour soi...Et puis, en même temps, je pouvais aussi le connaître tout simplement...Après tout, j'étais ammenée à rencontrer beaucoup de monde de part ma naissance...
Quoiqu'il en soit, mon estomac fit un saut périlleux lorsqu'il prononça son nom. Sa voix, la façon posée qu'il avait de faire les choses, tout cela me rappellait tant...Je retira la pointe de l'épée de son dos, mais celà, Tári ne pouvait le voir de là où elle était. Je donnais toujours l'impression de le menacer, c'était le plus important. Voilà que j'étais partagée entre le coeur et le devoir...Cela se produirait souvent, je le savais. Mais bon, je l'avais choisi...
Je repensa alors au massacre de tout à l'heure, et je fus assez impressionnée je devais bien l'avouer par le travail qu'il avait réalisé. Car bien sûr, je ne doutais aucunement du fait que ce soit lui et lui seul qui les avaient tués. Peut être pourrais je lui en placer un mot tout à l'heure...
Je sentais qu'il m'avait reconnu, et je le laissa faire lorsqu'il fit deux pas de côté, avant de se retourner complètement, afin de nous avoir toutes les deux en pleine vision. Je laissa mon épée pointée sur lui, mais bon, c'était tellement nonchalent que ce n'était pas très convaincant. Qu'importe. Je lui jeta un regard, évitant de trop m'arréter sur ses yeux. C'était bien lui, je l'aurais de toute façon reconnu entre tous. Mais là, bien que mon visage restait impassible, mon coeur tambourinait à tout rompre. Cette rencontre fortuite allait encore se terminer par un départ, donc un déchirement. Mais en même temps, j'allais pouvoir passer quelques instants avec lui, en tout bien tout honneur bien sûr xD
Je reposa mon regard sur Tári, bien que mon attention soit assez distraite, par sa faute à Lui xD Je voyais bien qu'elle se sentait à nouveau mal, comme dans la bibliothèque, et je savais que je serais à nouveau impuissante. L'anneau lévita à nouveau, comme attiré par...Mik ! J'étais maintenant perplexe, mon regard plongé sur cet anneau étrange, mais puissant.
Lorsqu'elle tomba au sol, je lacha complètement mon immobilité, et rangeant d'un geste rapide et agile mon épée dans son fourreau, je fus à ses côtés en quelques bonds. Tant pis pour la couverture, de toute façon, il n'allait pas se sauver, du moins je l'espérais ! Je posa ma main sur son front : il était brûlant. J'aurais pu tenter d'absorber la chaleur dans son corps comme j'avais donné de la chaleur à l'ange la dernière fois, mais je savais bien que c'était inutile, puisque de toute façon ça venait de l'anneau. Je fus tenté de l'arracher une seconde fois et de le mettre au loin, mais je ne le fis pas. C'était son anneau, non le mien.
Elle se releva, et je la soutins le plus possible. J'étais attentionnée envers elle, ce n'était pas courant, mais au moins, celà prouvait que je tenais à elle...Mais je tenais aussi à Lui...bien que je ne pouvais le montrer.
Lorsque je sentis un brusque coup de vent, je compris que Keoran arrivait. J'espèrais que Mikhäil ne prendrait pas peur, mais bon, il était trop courageux pour ça xD. Je me redressa le plus possible cependant, et regarda le dragon se poser, puis grogner sur l'inconnu pas si inconnu que ça. Je n'avais pas encore parlé, et je jugea donc que c'était le moment opportun. Je dis donc, avec une voix neutre, m'adressant surtout au dragon :


- Je le connais...Il n'est pas une menace...

Je ne dis rien de plus, ne voulant pas donner matière à discuter sur lui, ou encore sur la façon dont je le connaissais. Cela ne regardait que lui et moi, et personne d'autre. Je soupira. Cacher des choses n'est jamais bon...mais avais je le choix ? Un jour peut être, pourrais je en parler...L'espoir fait vivre ^^
Je reposa mon regard sur Tári. Elle semblait très mal, même si elle faisait tout pour ne pas le montrer. Je me rappocha et la prit dans mes bras, lui chuchottant au passage


- Ca va aller, on va trouver...

Mais très vite, je me figea en entendant ses paroles suivantes. Je me retourna alors vers Lui, les yeux interrogateurs...Ce n'était pas possible et pourtant...Après tout, je savais ce qu'il était...Oui mais je ne connaissais pas son histoire...Je fronça les sourcils. Cela était pourtant logique d'après ce que nous avions lu dans la bibliothèque. Dans ce cas, il nous faudrait des explications, mais j'avais le sentiment que c'était compliqué, et que peut être nous ne saurions pas tout aujourd'hui...
Je souris alors légèrement...avant de prononcer d'une voix neutre mais amusée :


- Un ange issu de la famille royale...intéressant...

Ces informations circulaient très vite dans ma tête, mais dans un autre but...S'il était de sang royal, cela pouvait résoudre pas mal de problèmes nous concernant...Oui mais il avait été banni...pour quelles raisons ? Je n'en savais rien bien sûr, et puis je tenta de chasser ces infos de mon esprit. Nous n'étons pas là pour moi ou pour lui, mais pour Tári...C'était mon choix, je devais assumer (xD).
C'est pourquoi, ravalant au fond de mes yeux la lueur de tristesse apparut l'espace d'un instant, je pronnonça, afin de tenter de faire le jour sur cette affaire :


- Bien, il me semble alors que nous avons droit à quelques explications...

Je ne voulais pas l'acculer, mais je n'avais pas vraiment le choix...J'étais si triste au fond de moi...et si désireuse d'apprendre le fin mot de l'histoire...Je tourna mon regard vers Tári à nouveau, non sans avoir auparavant fixer ses yeux à lui, cherchant quelque chose que je ne trouverais sans doute pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhaïl
Bras-Droit de Milo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 393
Age : 26
Localisation : Sous les étoiles...
Date d'inscription : 29/03/2007

Carnet de Voyage
Races: Ange Déchu
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Lun 25 Juin - 19:52

Alors que la princesse retirait son épée de mon dos, l'elfe à l'anneau murmura quelque chose ressemblant à "Eärodia...l'a..l'anneau..."
Elle le lâcha aussitôt, et ,il se remit à être inéxorablement attiré par moi je sais que je suis séduisant mais bon... xD. Instinctivement, j'avais ramené ma main sur la garde de mon épée, dans mon dos, et fait un pas en arrière. Mon regard, qui jonglait entre l'anneau et l'elfe, trahissait mon incompréhension.
L'inconnue perdit l'équilibre, et la princesse fila sans hésiter vers elle pour la soutenir. Moi, j'étais toujours immobile. Mon intuition ne me poussait pas à agir pour le moment, et puis, qu'aurais-je pu faire de toute façon ?
L'elfe s'était relevée, les jambes tremblantes.
Moi je venais de me retourner vivement, mon épée tirée. Un immense dragon venait de se poser en face de moi. Je fis un pas, prêt à passer à l'attaque (après tout, celle à laquelle j'avais participée quelques jours plus tôt pour combattre un dragon avait laissé certaines traces dans ma mémoire), mais au même moment, la princesse parla.
Comme si sa voix pouvait contrôler mon attitude, je m'arrêtai net. La voix de l'inconnue avait aussi brisé le silence, me faisant l'effet d'un coup de poing dans le coeur. Le prince des Anges...
Désarçoné, je baissai ma garde, bien que mon regard fût toujours fixé sur le dragon. Je ne voulais pas lui tourner le dos.
Alors je reculai sans le quitter des yeux, jusqu'à dépasser les deux elfes, et m'arrêtai. Prêts pour une petite réunion ?
Je venais de ranger mon épée quand Eä parla de nouveau. Je l'écoutais attentivement, sans laisser passer la moindre émotion sur mes traits. Avais-je ommis de lui préciser mes origines ?
Après tout, elle ne m'avait rien demandé...
Je n'avais toujours pas prononcé un mot depuis que je m'étais annoncé. La princesse semblait fuir mon regard, mais il était évident qu'elle tenait à ne pas montrer que nous nous connaissions... en profondeur XD
Evidemment je respectais son choix, qui m'arrangeait aussi.
Ne voulant pas être traîné dans une histoire qui je pensais qu'elle ne me concernait pas, je plantai mon regard dans celui de l'elfe à l'anneau, annonçai :


"Je ne suis pas le prince des Anges."

A mon plus grand désarroi, ma voix avait tremblé, vascillé. Je n'étais pas infaillible, même si c'était l'image que je donnais de moi. Surtout dans des cas comme celui-ci, lorsqu'il s'agissait de mon passé. D'où tenait-elle cette information ? Et si elle était au service de Milo ? Et si c'était un piège, pour la princesse, et pour moi ?
Perdu dans toutes ces questions sans réponse, j'en oubliai un instant l'anneau. Jusqu'à ce que celui-ci s'impose de lui même à moi, et me plonge dans les plus profonds recoins de ma mémoire. Dans ces lieux que j'avais oubliés, et que je croyais perdus à tout jamais.
Des images défilèrent sous mes yeux, par flashs, brutales, toutes plus douloureuses les unes que les autres. J'avais l'habitude de ce genre de flash-back, mais aucun n'était douloureux. Ils étaient certes déboussolants, mais je crois que jamais je n'avais eu si mal à la tête.
Je ne parvenais qu'à "attraper" une partie des images, une jeune elfe, un anneau, un village, mon père, un envol, des larmes...
J'ouvris brusquement les yeux, et, aussi déconcerté que l'inconnue tout à l'heure, je murmurai à mon tour :


"...Qui êtes-vous ? ... D'où tenez-vous cet anneau ?"

J'avais la terrible impression d'être la raison de la présence des deux elfes ici. Et j'avais aussi l'impression que la princesse en savait plus que moi...Et que je saurais bientôt.
Nous devions nous mettre à l'abri. Mais j'étais incapable de formuler cette pensée à voix haute.

_________________
Qui sème la haine récolte la violence, la vengeance, la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-citadelle.aceboard.fr
Tári Arnatuilë
Elfe Voyageur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 77
Age : 26
Localisation : pas de domicile fixe =)
Date d'inscription : 14/04/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Lun 25 Juin - 22:08

Tári se sentait de plus en plus mal. La force qui se dégageait de l'anneau était bien trop puissante pour qu'elle y résiste. Elle demanda à keoran par téléphatie de se calmer, qu'elle ne risquait rien et que l'inconnu était LUI, le IL qu'ils cherchaient. Tári s'appuya sur son amie, le souffle difficile. Elle ferma les yeux et se rappela de cette amitié qui la liait à l'ange...tout ce qu'ils avaient vécu en peu de temps. Le coeur de Tári battait à mille à l'heure et son souffle était rauque. Elle regarda Eäródia, puis Mikhaïl. Elle ne savait que dire, que faire. Mais elle devait s'expliquer, expliquer à l'ange. Elle ouvrit la bouche pour parler, mais l'anneau émit un bruit stridant qui brisa les oreilles de la jeune elfe. Quand elle regada autour d'elle, elle remarqua que seule l'ange avait entendu le bruit mis à part elle...ni la princesse ni son dragon n'avaient perçu le moindre son. Elle regarda Mikhaïl, le dévisagea et ne pu s'imaginer que c'était lui. Mais oui, elle le reconnut. il avait changé, mais avait gardé les même traits qu'à son enfance. Tári se redressa lentement et regarda l'ange.

- Mikhaïl...l'anneau...nous sommes lier..

Elle se rendit compte que ses paroles n'étaient absolument pas compréhensibles. Mais elle était dans un tel état de stresse et de joie à la fois qu'elle avait de la peine à s'exprimer convenablement. Elle inspira et sentit la force de l'anneau...la force de l'ancienne amitié qui liait l'ange et l'elfe. Elle regarda à nouveau Mik et essaya de s'expliquer.

- Je sais que cet anneau ne t'est pas inconnu..normal, car c'est toi qui me l'a offert il y a longtemps, alors que la paix raignait encore sur les terres.

Elle s'arrêta, ne savant comment continuer. Elle regarda au sol, à la recherche d'une idée, une idée pour faire comprendre à l'ange, pour qu'ils se rappellent. Alors elle le regarda, lui prit la main et lui fit toucher l'anneau. La main de l'ange et celle de l'elfe se refermèrent sur l'anneau et Tári revit d'autres scènes qui les concernaient...des scènes de jeux, de rires, d'amitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quillo26.skyblog.com
Eäródia Glil-Galad
Princesse Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 222
Age : 28
Localisation : Dans la lumière du Soleil...
Date d'inscription : 07/04/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Mar 26 Juin - 0:36

J'observais silencieusement la scène, remarquant l'incompréhension et l'abasourdissement qui s'était emparé de lui, tandis qu'elle était de plus en plus mal, mais de plus en plus jubilante aussi. Et moi, au millieu d'eux, je ne savais quoi faire, quoi dire. En fait, j'étais un peu de trop, mais en même temps, je ne pouvais me résoudre à l'abandonner...surtout dans cet état.
Je resta donc aux côtés de mon amie, l'aidant dès qu'elle défaillait. J'avais cependant remarqué qu'il s'appliquait lui aussi à faire comme si de rien n'était. C'était parfait, au moins, on éviterait les ennuis comme cela.
Lorsqu'il répliqua d'une voix qu'il tenta de rendre ferme qu'il n'était pas le prince des anges, je crois que j'eus envie de le réconforter. ll parraisait si perdu au milieu de cette histoire ! Mais, c'était surtout la lueur de détresse que je capta en vitesse au fond de ses yeux qui finit par me convaincre. Il n'avait pas l'air au courant, et cela me laissait perplexe. Comment ne pouvait-on pas être au courant de ses origines ? J'aurais pu lui poser la question directement, mais d'un ce n'était pas vraiment à moi de le faire, et puis de deux, ce n'était pas très psychologique...
Il ferma les yeux, comme Tári lorsqu'elle avait ces visions, et parut débattre intérieurement. Si je n'avais eu Tári dans les bras, j'aurias été le chercher pour le mettre dans mon autre bras (mère poule xD). Lorsqu'il finit par ouvrir les yeux, je compris que j'avais eu raison. Il semblait lui aussi mal, et encore plus déconcerté qu'avant. C'est peut être pour cela qu'il se décida enfin à prononcer quelques mots. Des questions...en fait, nous avions tous des questions...et certaines resteraient sans réponse malheureusement.
Je sentis Tári s'appuyer sur moi, et tenter de se débattre pour parler à Mik. J'essayais de l'aider, mais il fallait d'abord qu'elle reprenne un peu de forces avant de se mettre à tout raconter. Seulement, comment voulez vous que j'arrive à lui faire entendre raison ? Je ne compris pas pourquoi elle se mit à me fixer bizarrement d'un coup, avant de regarder Mik, et de lui parler. Je n'intervins pas dans leur dialogue, préférant écouter, et intervenir si besoin il y avait. J'observa leurs moindres fais et gestes, cherchant à décripter la moindre émotion qui me parvenait...en vain. Si Tári avait raison, alors Mikhaïl n'était pas n'importe qui...restait à savoir pourquoi n'en avait-il jamais parlé, et pourquoi avait-il été banni. Mais je sentais que quelque chose de grave se cachait là-dessous, et je me sentais de moins en moins à ma place...Pourtant, je n'avais pas le choix. Et puis, j'allais enrichir ma culture personnelle concernant les autres peuples...Fallait que je me dise ceci pour rester...Nan, les véritables raisons, car il y en avait plusieurs, étaient que je voulais d'abord aider mon amie, pour enfin connaître davantage, en savoir plus sur celui qui hantait ma vie depuis...
J'observa encore la manoeuvre de Tári lorsqu'elle lui fit toucher l'anneau, me concentrant sur la réaction de ce bijou magique, ne voulant en aucun cas faire d'interférences. Pour cela, je m'éloigna un peu, et m'appuya contre un arbre, les bras croisés, l'air songeur...
C'était vraiment marrant la façon dont la vie nous menait sur les chemins du destin...Qui aurait cru tout ça ? D'ailleurs qui le croirait ? Personne, car personne ne serait au courant...comme pour beaucoup de choses. Ce qui est écrit dans les livres d'histoires n'est souvent que des récits enjolivés ou construits de but en blanc pour faire accpeter une idée ou un acte qui était arrivé on ne savait comment...Si un jour, cette rencontre avait des conséquences, la version que nos enfants en aurait serait bien différente de ce qui s'était réellement passé...Je soupira...On n'était pas fait pour les livres d'histoires sans doute...
J'en étais donc dans ces réfléxions lorsqu'en le voyant comme ceci, et en la voyant dans un état encore plus grâve, je pris enfin une décision. Levant la tête, j'apperçus en plus MaO arriver au galop. Je me redressa donc, et d'une voix je devais le reconnaitre assez autoritaire je lança :


- Bon, puisque la nuit s'annonce chargée, allons à notre campement. J'ai mis un oiseau à griller, là, il doit être carbonisé mais bon...C'est toujours mieux que rien, surtout que vous allez finir par plus vous trainer...

Déterminée, et ne leur laissant pas vraiment le choix, je fis avancer MaO au milieu de nous, et entreprit de charger Tári sur le devant de la selle, tandis que je pris Mik par le bras, et le soulevant (je ne sais pas trop où j'avais trouvé la force pour faire ceci) je le mit derrière Tári. Quant à moi, je pris les rênes et conduisit mon étalon le long du passage crée par Tári. Je voulais éviter de passer par le carnage de tout à l'heure, les odeurs ne leur feraient sans doute pas beaucoup de bien...
Le trajet dura un bon moment, et Keoran nous suivit en volant puisque le passage entre les arbres n'était pas forcément très pratique. J'avais de nouveau mis mes sens aux aguets, puisqu'il pouvait toujours y avoir des bandits comme ceux morts dans le coin. Or, j'étais la seule d'à peu près valide et en pleine possession de mes moyens. Mieux vaut prévenir que guérir comme on dit....
Bref, nous finimes par arriver, et je descendis tout le monde à terre. Non pas qu'ils étaient invalides, mais d'un je voulais me rendre utile, et de deux , mieux valait qu'ils s'économise, la nuit promettant d'être riches en émotions...
Je partis immédiatement voir mon moineau plus que carbonisé, et dépitée, je grommella dans ma barbe. Il me faudrait trouver autre chose...Je les invita à s'assoir, et fis de même, attendant donc la suite des évènements...J'avais fais tout ce que j'avais pu pour l'instant...Je sortis juste mon épée, au cas où, et me remit à joeur avec une branche, comme à mon habitude...Ce feu de camp me rappellait un autre feu de camp, d'il y a quelques jours à peine...Sauf que là, tout était différent, et qu'allait se jouer un drâme imprévu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhaïl
Bras-Droit de Milo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 393
Age : 26
Localisation : Sous les étoiles...
Date d'inscription : 29/03/2007

Carnet de Voyage
Races: Ange Déchu
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Mar 26 Juin - 4:01

Je n'avais rien vu. Rien ne s'était passé lorsque l'elfe m'avait forcé à toucher l'anneau.
Quelques minutes plus tôt, l'inconnue avait parlé, dit quelque chose d'incompréhensible et d'assez perturbant. Elle avait prononcé mon nom, puis avait insinué que j'étais lié à elle. Bien sûr, je ne savais ni pourquoi ni comment. Mais je me doutais que, si elle disait vrai, ce passage de ma vie faisait partie de ceux que j'avais oubliés. Et puis il y avait aussi eu ce bruit strident, assez peu supportable, et que la princesse n'avait pas paru entendre. Pour ajouter du piment à la migraine qui prenait déjà possession de moi.
L'elfe à l'anneau avait alors tenté de m'expliquer, en bredouillant quelque chose qui voulait dire, en gros, que c'était moi qui lui avait offert cet anneau.
J'étais partagé entre le désir d'en savoir plus sur moi et la crainte de me faire à nouveau manipuler. C'est pour ça que je me suis laissé faire alors qu'elle me "forçait" à toucher l'anneau.
Mais rien. Pas un frisson, pas un flash-back, même pas un petit fourmillement. J'avais alors posé un regard étonné et assez 'dégoûté' sur l'elfe. Etait-elle folle ?
Au fond de moi, je savais pertinemment qu'elle ne l'était pas. Je tentais simplement de m'en convaincre, ce qui, évidemment, était impossible. Je savais qu'elle disait vrai, je savais qu'elle faisait partie, d'une façon ou d'une autre, de mon passé, et je savais qu'elle ferait partie de mon futur, d'une manière ou d'une autre...
Eärodia s'était éloignée de nous - je la comprenais bien d'ailleurs - mais revenait, accompagnée de son étalon. J'avais lâché l'anneau et reculé d'un pas, effrayé. Cette fois je venais de le sentir. Une sensation qui avait paralysé mon bras, me forçant à rester accroché au bijou, et à subir ce qu'il se préparait à faire. J'avais réussi à reculer uniquement à force de volonté. Et je n'avais rien vu...
J'avais refusé de voir.
Craignais-je quelque chose en particulier ?
Je lançais maintenant un regard méfiant à l'inconnue, tandis que je la sondais jusqu'au plus profond de son âme de mes yeux bleus, qui brillaient plus que jamais dans cette obscurité naissante.
La princesse elfe m'avait entraîné sur son cheval sans que je m'en rende vraiment compte. Cependant, par pur réflexe, je m'étais accroché à la selle et était presque monté de moi-même. Evidemment, comment aurais-je pu refuser xD ?
De toute façon, je ne pouvais plus faire marche arrière. Impossible d'ignorer ce qui venait de se passer...
J'avais les mains posées derrière moi, solidement accrochées à une unique poignée de la selle, et le regard fixé droit devant moi. Je savais que je ne risquais rien, surtout avec la princesse... Elle n'oserait pas x)Nous descendîmes de cheval. Malgré tout, j'étais aux aguets. Je ne cessais pas de lancer des regards méfiants autour de nous, là où la forêt sombre s'étendait à perte de vue. Après l'attaque surprise dont je m'étais sorti - heureusement - intact, je ne me sentais plus vraiment en sécurité dans ces bois.
Mais, comme aidés par une entité de cette forêt, nous semblions seuls. Vraiment seuls. Même pas un épagneul pour porter oreille à notre conversation.
Je m'assis juste à côté de la princesse, qui venait de s'installer sur un tronc mort. J'avais laissé un espace tout de même visible entre nous. Mais j'appréciais sa présence. L'inconnue était en face de moi, de nous, de l'autre coté du feu. Joignant mes mains devant moi, et sentant que je reprenais la pleine possession de mes moyens, je décidai de commencer, choisissan soigneusement mes mots pour ne rien laisser passer :


"Vous n'avez toujours pas répondu à ma question. Vous semblez savoir qui je suis, mais je n'ai aucune idée de votre identité... Si nous commencions par là ?"

De nature pas très sociable, je crois que je n'avais jamais autant parlé que cette semaine. Et, qui plus est, avec des elfes ! Je ne m'étais jamais senti aussi libre de mes actes et contrôleur de mes choix. Beaucoup s'étaient imposés à moi dernièrement, et, même si je n'avais pas toujours l'impression d'avoir fait les bons, je ne regrettais pas. Un discret coup d'oeil à ma droite, là où se trouvait Eä, en témoignait.
Je ne voulais pas en rester là. Je repris la parole, avant que l'inconnue ne réponde à ma première question - ainsi je prenais l'avantage dans la conversation... :


"Expliquez-moi. Expliquez-moi tout."

Plus un ordre qu'une demande. Claquant, impeccable, indiscutable. Un peu brutal, je l'admets...

_________________
Qui sème la haine récolte la violence, la vengeance, la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-citadelle.aceboard.fr
Mikhaïl
Bras-Droit de Milo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 393
Age : 26
Localisation : Sous les étoiles...
Date d'inscription : 29/03/2007

Carnet de Voyage
Races: Ange Déchu
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Ven 6 Juil - 22:26

[N'up Sad]

_________________
Qui sème la haine récolte la violence, la vengeance, la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-citadelle.aceboard.fr
Tári Arnatuilë
Elfe Voyageur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 77
Age : 26
Localisation : pas de domicile fixe =)
Date d'inscription : 14/04/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Sam 14 Juil - 18:47


[oulaaa jsuis complètement désolée, ça m'était sorti de la tête Embarassed je promet de
répondre demain Smile car là je n'ai malheureusement pas le temps]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quillo26.skyblog.com
Eäródia Glil-Galad
Princesse Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 222
Age : 28
Localisation : Dans la lumière du Soleil...
Date d'inscription : 07/04/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Sam 14 Juil - 19:28

[Ah chouette nouvelle alors Very Happy
T'inquiètes pas, les oublis ça arrive Wink
A demain alors ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tári Arnatuilë
Elfe Voyageur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 77
Age : 26
Localisation : pas de domicile fixe =)
Date d'inscription : 14/04/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Lun 16 Juil - 22:23

Tári se laissa complètement emportée par son amie. Elle n'avait en réalité que très peu de force, as assez pour lutter et se débattre en tout cas. Une fois arrivés, elle s'assit par terre, contre le ventre de son dragon. Ce dernier fixait Mikhaïl de son regard émmeraude, une lueur de méfiance brillant à l'intérieur. Il grognait légérement, pour montrer qu'il n'était pas rassuré. Tári lui caressa doucement le cou, reprenant lentement ses esprits après l'étrange événements qui était arrivé. De sa place, elle garda son regard posé sur l'ange. Elle resta ainsi, une tonne de questions passant dans sa tête. Elle commença à s'embrouiller et n'était qu'à deux doigts de ne pas entendre l'inconnu lui parler. Elle secoua discrètement al tête et plongea son rearda dans le sien. Elle l'écouta, en accord avec ses paroles mais un fond de méfiance en elle. Et si toute cette histoire allait mal finir? Et si cet "ancien ami" ne le serait plus jamais et était même un ennemi à présent? Trop de question étaient présente dans la tête de Tári. Mais elle se calma et ne prit en compte en premier lieu que la remarque concernant son identité.

- Je me nomme Tári Arnatuilë. Je suis née dans une ancienne contrée qui se trouvait à plusieurs centaines de kilomètre d'ici. Ancienne car il a été dévasté par les créatures de Milo il y a plusieurs années, m'obligeant à fuir. J'ai surmonté énormément d'épreuves qui, j'avoue, m'ont endurcie.

Elle arrêta de parler, consciente que ce n'était pas l'essentiel de savoir qui elle était réellement. L'ange en connaissait suffisament aux yeux de la jeune elfe. Elle empogny l'anneau et le tira pour défaire le liende la chaîne. Elle se retrouva la paume fermée sur la bague d'or. Elle resta un instant ainsi, ses yeux toujours plongé dans ceux de Mikhaïl. Puis elle ouvrit lentement la main tout en expliquant:

- Tu me demande de t'expliquer...je ne peux pas. Je ne connais rien de cet anneau, mis à part que tu me l'a donné il y a des années, quand nous étions encore enfants. J'ai revu des choses du passé, notre rencontre, ton peuple venant signer un traité de paix avec le mien. Nous étions devenus des amis très proches, cela avait été dur de nous quitter. Et pour me prouver que jamais tu ne m'oublierai, tu m'a offert cet anneau...je ne sais rien de plus.

Elle garda son regard fixé dans les yeux de l'ange, puis referma sa paume. Elle attira l'anneau contre elle et baissa enfin les yeux. C'est à ce moment que Keorant fit interruption.

*Cet ange ne m'inspire pas confiance Tári.*
* Je te comprend..surtout en vue des récents événements parcourant le pays. Mais pourtant nous devons croire en lui..*
*Ce n'est pas une raison. Bien qu'il soit celui que nous recherchons. Nous ne pouvons pas nous fier à n'importe qui..*

- Il n'est pas n'importe qui...


Tári l'avait dit à voix haute, sans s'en rendre vraiment compte. Elle avait ouvert les yeux en lâchant ses paroles et avait sentit son dragon se crisper. Elle lui caressa à nouveau le cou et répéta à nouveaux à voix haute, comme pour s'assurer que Keoran avait comprit.

- Il n'est pas n'importe qui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quillo26.skyblog.com
Mikhaïl
Bras-Droit de Milo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 393
Age : 26
Localisation : Sous les étoiles...
Date d'inscription : 29/03/2007

Carnet de Voyage
Races: Ange Déchu
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Mar 17 Juil - 6:24

Je sentais le doute qui envahissait l'elfe. Elle ne semblait pas vouloir le dissimuler, après tout. Mais cela transpirait dans ses gestes, dans son regard distrait, dans son attitude. Et moi, je ne cessais de l’observer. Eä, assis à mes côtés, ne disait pas un mot. J’étais certain que notre petite aventure dans le désert flottait autant dans son esprit qu’il flottait dans le mien. Sans cesse, ces souvenirs ressurgissaient en moi, laissant la trace d’un sentiment de déprime, de nostalgie. Mais l’heure n’était pas aux souvenirs… Enfin, si, plutôt. Mais des souvenirs beaucoup plus lointains.
J’écoutai attentivement l’amie de la princesse lorsqu’elle se présenta. Un bref tableau sur son enfance, qui me convint de ne pas lui avouer dans quel camp j’étais (contre mon gré…). Je la fixai de mon regard sombre, observant les flammes qui dansaient dans le sien.
Je devais avouer que son nom sonnait familier à mes oreilles, mais comme beaucoup de choses, je ne parvenais pas à mettre la main dessus, à me souvenir.
La jeune elfe retira son collier, laissant choir l’anneau dans sa paume, et poursuivit. Ce qu’elle raconta alors me sembla encore plus familier. Toujours pas, toujours pas. Ces maudits souvenirs ne revenaient pas. Cela était la meilleure manière de me frustrer. Ma mémoire et mon passé étaient des sujets très sensibles… Je n’aimais pas en parler. Pas du tout.
L’elfe replongea dans ses pensées. Je tournai la tête vers Eä, pensif. Mon regard devait frôler le noir, tant j’étais pensif, mais aussi tant ce dont je me souvenais était douloureux. Depuis que je m’étais réveillé Ange Déchu, tout mon passé avait été construit sur des dires que je ne pouvais confirmer. Et à nouveau, cela recommençait. Sauf que cette fois, ce n’était pas Milo que j’avais en face de moi, mais une elfe, une elfe du camp adverse.
J’avais tout d’abord pensé à un moyen de me soudoyer ou de m’octroyer des informations, mais la présence de la princesse effaçait tous ces doutes, comme si le fait qu’elle soit mêlée à cette affaire en fasse une histoire authentique, et une autre elfe digne de confiance.
Deux fois de suite, l’inconnue murmura alors « Il n'est pas n'importe qui... », parlant, au début, à son dragon (c’était évident). Je me levai, et enlevai la poussière qui s’était vaguement accrochée à mes vêtements.
Je fis un pas, puis un second, et murmurai à l’adresse de celle que j’aimais :


« J’ai besoin…de réfléchir. »

Je m’enfonçai dans la forêt sans rien ajouter. Les mains dans les poches, le regard dans le vide et fixé sur le sol, j’avançai, au hasard. Je tentais de me rappeler, mais rien ne venait.
Cette sensation ne vous a-t-elle donc jamais envahi ? On se souvient d’un détail, d’une image de quelque chose qu’on a vécu, mais impossible de se rappeler où c’était, dans quelles circonstances, quand, avec qui… Cela peut empêcher de dormir, et on peut y penser durant des jours.
Parfois, je me rappelais, parfois non. Le plus souvent d’ailleurs, tout restait flou, obscur, et je ne parvenais pas à répondre à toutes les questions qui m’envahissaient.
Je m’appuyai dos à un arbre, et continuai de fixer le sol, songeur. Puis je fermai les yeux, et tentai de me concentrer. Le moindre crissement me tirerait de mes pensées, et je savais que je n’arriverais plus à replonger dans mes souvenirs à partir de ce moment là. Il ne restait plus qu’à espérer que rien ne viendrait troubler ma solitude…
Les rayons de la lune filtraient à travers les feuilles des arbres, venant éclairer mes paupières fermer.
Je cherchais, je cherchais, désespérément, je cherchais. Mon corps s'était un peu détendu, et je m'enfonçai dans mes pensées comme bercé dans un songe lointain.
Plusieurs flashes apparurent alors devant mes yeux. Cette fois, tout me revint. Je me voyais, encore tout jeune, des ailes noires de jais ornant mon dos, m’envolant sans retenir les larmes de tristesse qui coulaient sur mes joues.
Et là, je me voyais donner un anneau à une fillette de mon âge – l’anneau. Je m’entendais lui dire de ne pas m’oublier, je sentais le lien qui me reliait à elle. Puis mon père qui m’appelait…
Maintenant, je jouais avec la fille en question, riant de bon cœur, cœur que j’entendais presque battre…Etait-ce encore ce sentiment que l’on appelait amour ? Je semblais si jeune, si insouciant…
Le flash se termina dans une lumière blanche plutôt désagréable, et l’habituelle migraine vint m’envahir.
Anéanti, je me laissai tomber sur le sol, m’asseyant contre le tronc de l’arbre. J’enfoui mon visage dans mes mains – loin de pleurer – en tentant de chercher d’autres souvenirs. Mais c’était fini, je le savais.
Je me sentais tout à coup complètement épuisé. Mais je devais retourner près des elfes. Qu’allais-je dire ? Et puis Eä… Qui ne savait pas d’où je venais réellement… Le temps des explications et des souvenirs d’enfance était arrivé…
Je me relevai, et revint vers le feu de camp, facilement visible à travers le feuillage vide. Je réfléchis en chemin, à ce que j'allais dire, à ce que j'allais faire. Révéler mon histoire ? Feindre l'ignorance et oublier cet anneau ? Bien que la seconde proposition fut tentante, je savais que j'allais le regretter si je le faisais. Autant dire la vérité...celle que si peu de gens connaissaient...
Je me demandais quelle tête je devais avoir, à cet instant. Je savais que mes traits étaient restés impassibles, mais je savais aussi que la princesse n’aurait aucun mal à lire dans mes yeux…
Je m’assis à côté d’elle, face à l’elfe étrangère. Sans un mot…
Etrangement, tout était silencieux. Enfin, étrangement... Les deux jeunes femmes devaient s'attendre à ce que je prenne la parole. elles avaient dû discuter durant mon absence.
Fixant les flammes qui brûlaient devant moi, je me lançai alors, cherchant les mots au fond de moi :


« Vous avez raison, je suis le prince des Anges. Ou plutôt, j’étais. J’ai été banni d’Abessania alors que je n’avais que 15 ans. J’ai alors…J’ai alors perdu la mémoire. Je ne me rappelle de rien, pas un souvenir de ma vie d’avant. »

Je m’interrompis quelques secondes, moi-même plongé dans mes souvenirs douloureux, puis repris - omettant de préciser le passage sur Milo et sa manière de me recruter :

« J’ai appris que j’étais le fils du roi des Anges à l’aube des mes 19 ans. Puis les informations ont continué d’arriver, et Milo m’a avoué... que j’avais tué ma mère. Complètement anéanti par cette nouvelle, j’ai continué à le servir… »

Je relevai la tête vers Eä, à qui je destinais en particulier ces confessions :

« Je… Je ne l’ai pas tuée. Je ne me souviens de rien, mais je le sais… Ce serait inscrit dans mes gênes… Je m’en souviendrais… »

Je tournai la tête vers l'autre elfe, et ajoutai :

« Je me souviens de toi, Tari. »

Estimant que j'en avais assez dit pour au moins des années, je m'arrêtai là. Mon regard était plongé dans celui de l'elfe, mais je savais qu'elle m'était encore inconnue. C'était comme si... Vous tombiez dans le coma, et perdiez la mémoire... A votre réveil, vous ne vous souvenez même plus de votre mère, vous essayez d'apprendre à la connaître alors qu'elle, vous connaît déjà par coeur... Et tous les liens que vous aviez pu nouer avec elle auront disparu... A jamais peut-être.
C'est déroutant, désagréable au plus haut point, et particulièrement sujet à de nombreuses heures de réflexion.
Quoiqu'il en soit, parler ainsi de soi-même, de ses souvenirs, révéler ses secrets les plus profonds... est une expérience que je ne vous souhaite pas. Après avoir ainsi parlé, on ne sait plus comment regarder les personnes à qui l'on a tout avoué, on ne sait plus quoi penser, quoi dire... On a juste envie de partir, de disparaître.
Si j'avais pu, je l'aurais fait.
Moi qui avait demandé à Tari de ne jamais m'oublier, alors que c'était de ma mémoire qu'elle était effacée...
Mais un espoir, une toute petite flamme au fond de moi, s'était allumée. Le cauchemar était-il fini ? Pourrais-je bientôt dire définitivement adieu à la torture que me faisait subir nuit et jour mon bannissement ? Allais-je enfin quitter les rangs de Milo...?
Allais-je enfin pouvoir l'aimer librement, elle qui m'avait fait faillir...?

[Désolé Eä, qu'un post à la fois xD
Celui-là m'a épuisé, et en plus, il est même pas comme je veux x') - j'ai enlevé au moins une page word de tout ce que j'avais écrit *^^]

_________________
Qui sème la haine récolte la violence, la vengeance, la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-citadelle.aceboard.fr
Eäródia Glil-Galad
Princesse Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 222
Age : 28
Localisation : Dans la lumière du Soleil...
Date d'inscription : 07/04/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Mar 17 Juil - 18:34

[ Il me semblait que tu ne devais plus t'excuser ?! Wink En plus, tu sais très bien que ça ne fait rien ! Surtout au vu de la longueur de celui-ci 0_o ! ^^' ]

Tout lentement, Tari s’était laissée aller et commença à raconter « l’histoire ». Seulement, je voyais bien qu’elle était à présent envahie de doutes… Comment pouvais je faire pour l’aider, lui faire comprendre qu’elle ne devait plus douter, que tout allait bien se passer, du moins, le mieux possible dans ce monde en péril ? Je ne savais pas… Je la regardais, soucieuse, partagée entre les laisser seuls et rester au cas où, et puis, apprendre moi aussi… Car quelque part, les révélations qui auraient lieues ne pouvaient que m’intéresser… J’avais honte de ça, honte d’être là, mais pour le moment je n’avais encore aucune excuse pour m’éclipser doucement. J’écouta donc, tantôt mon regard dans le feu, le visage impassible, tantôt les yeux levés sur mon amie, attentive. Je voyais bien en plus que Keoran s’agitait, et je me voyais mal pour le moment m’introduire dans sa tête pour le persuader. Ce qui s’était passé lorsque Tari s’était évanouie était de son gré, et non pas de moi puisque jamais je n’aurais osé m’introduire dans ces pensées comme ça. Non, je lui aurais parlé à voix haute, et seulement après une « autorisation » j’aurais communiqué silencieusement. Enfin dans tous les cas, je n’avais pas besoin d’agir, et encore moins comme ça. On verrait plus tard, si la situation s’aggravait… Bien que j’espérai au contraire qu’elle s’arrange. Ne serait-ce pas merveilleux que de voir l’être aimé et son amie s’entendre ? Mais bon, peut être me faisais-je trop de mauvais sang pour rien. Dans tous les cas, je m’appliquais à chasser vertueusement les souvenirs de la nuit au désert, puisque ce n’était ni le lieu ni le moment. Et ça fonctionnait. Sa présence était sans doute due à cette réussite…
Je releva les yeux assez vivement lorsqu’elle parla de la dévastation de sa contrée par les sbires de Milo. Heureusement, j’eus le réflexe d’arrêter mes yeux à la limite des flammes, dissimulant donc mon malaise. J’étais encore un peu plus mal à l’aise. Rien de mieux, malgré le fait qu’elle ne pouvait pas savoir, que de l’acculer et le mettre peut être mal à l’aise, lui qui était déjà assez perdu comme ça. Si j’avais le pouvoir d’effacer certaines choses, certaines paroles, certains actes… Oui, mais c’était tout ça qui forgeait les caractères, les personnages… Sans tout ça, le monde serait bien fade… Je me replongea donc dans la contemplation des braises, attendant la suite. Je suivis comme tout le monde le geste qu’elle fit vis à vis de l’anneau, observant celui-ci avec une sorte d’appréhension mélée de rancœur. Elle expliqua vaguement l’histoire, la résumant très bien. C’était parfait. Bientôt, je pourrais m’en aller, du moins, ce que j’espérais. En même temps, ,je lui avais promis de l’aider… Et voilà que ces questions revenaient sans cesse m’assaillir. Ne pouvais je donc être en paix avec moi-même quelques minutes ? Apparemment non.
Les paroles qu’elle prononça à voix haute tout en s’adressant à son dragon me fit à nouveau relever la tête. Intérieurement, tandis que je la regardais avec douceur, évitant de le regarder lui, je me dis qu’elle avait bien raison… Il n’était pas n’importe qui, mais pas pour les mêmes raisons, en dehors bien sûr du fait que c ‘était quelqu’un d’unique… xD
Je croisa à un moment le regard – noir- de Mik, et le vit dans un état aussi désespéré que Tari. Comment faire pour réunir deux êtres différents mais unis par quelque chose, même lointain ? J’aurais aimé lui sourire à cet instant, le rassurer, l’aider… Mais je ne pouvais pas… pas directement… J’aurais pu saisir l’occasion lorsqu’il se leva et partit, mais après avoir entendu ses paroles, je ne fis qu’hocher de la tête, comprenant. Et puis, je devais d’abord m’occuper de Tari avant tout. Elle devait penser qu’il s’éclipsait, alors, une fois que j’étais sûre que nous n’étions que toutes les deux, je crus utile de démentir cette pensée :

- Il va revenir… Il faut juste lui laisser du temps…

Dis-je en souriant. Puis, après avoir relevé les yeux que j’avais de nouveau baissé sur le feu, je voulus la rassurer aussi. Sans doute étais-je maladroite, mais pour ma défense, je n’avais pas beaucoup d’expérience dans la psychologie humaine, elfique ou autre. Et puis, je voulais prendre sa « défense » bien qu’il n’est rien fait de mal . Je commença donc d’une voix posée, neutre, mais rassurante :

- Faites lui confiance… Je sais que c’est difficile à faire en raison de ces temps agités, mais croyez vous vraiment que je vous laisserais à son contact s’il représentait un quelconque danger, ou bien s’il n’était pas digne de confiance ? Après tout, mon rôle est de protéger mon peuple… Vous en faites parti, même toi Keoran. La confiance est longue à acquérir mais vous avez un passé commun… et ça… ça ne peut jamais vraiment s’oublier. Qu’importe si ce qu’il est devenu ne correspond pas à l’image que tu gardes de lui, car dans son cœur, l’être qu’il était est toujours présent, caché sans doute mais toujours là. Il suffit d’arriver à le faire ressortir… Je conçois la difficulté de tout ça… et …

Je pense que je n’en avais pas trop dit, que c’était suffisant. Cependant, je rajouta, avec un sourire :

- Et puis je suis là , moi. Je ne te laisserais pas tomber, quoiqu’il arrive. Je ferais tout pour t’aider, et te soutenir… fais-moi au moins confiance.

Sur ces mots, je l’entendis arriver, et le regardant arriver, je ne pus m’empêcher de chercher au fond de ses yeux quelque chose. Car bien que son visage soit impassible, il ne pouvait dissimuler dans ces yeux tout ce qui l’agitait, au fond de lui. Et en effet, je pouvais lire en lui – sans exactitude bien sûr – qu’il était tiraillé par milles doutes, par une peur latente, par une souffrance enfouie loin… Et moi qui ne pouvais rien faire. Un sentiment de frustration allait m’envahir, je le savais, et je n’y pouvais rien, à mon grand agacement. Il se rassit, mais cette fois, je ne replongea pas tout de suite mes yeux dans le feu. Je le sentais sur le point de parler, et bien que le silence était présent parmi nous tous, on pouvait sentir l’angoisse palpable. C’était lourd, lourd de sens.
Sa déclaration tomba, brute, sans détour possible. Quelque part c’était évident pour moi. Il était mon prince après tout… Je fus tentée de lâcher un sourire, mais je préféra le garder pour moi. En effet, c’était assez tragique. Perdre la mémoire, c’est pire que la mort… C’est comme si on volait l’âme quelque part. Je frissonnais. Ca expliquait pas mal de choses alors… Mais ça faisait resurgir des tas de Si en moi. Si il était toujours le prince des anges, la situation aurait été tellement simple… C’était très étrange que d’apprendre tout ça devant Tari… Quelque part, c’était violer leur intimité, et la mienne était un peu bafouée, même si je n’en avais pas vraiment conscience. Je devrais les laisser seuls, afin qu’ils se découvrent, ou plutôt, qu’ils se redécouvrent…
Mais je ne pouvais pas. Je releva les yeux, tour à tour sur Tari, puis sur lui, plongeant dans ses yeux, restant impassible extérieurement. C’est alors qu’il poursuivit et qu’il aborda le sujet de son bannissement. Moi qui avait été désireuse de tout apprendre, voilà que là j’étais servie ! Une pierre tomba loin au fond de mon estomac, et je ne dis rien, me contentant de le fixer, les flammes se reflétant sur nous tous, donnant une atmosphère digne des cauchemars d’enfant. Je resta un moment silencieuse, l’observant. J’avais entendu son cri de détresse en quelque sorte, cette confession cachée… Et, je ne pouvais que le croire. De toute façon que les preuves soient ou non contre lui, je le croyais. Et je ne pus m’empêcher de lui répondre, voilant ma voix pour la rendre neutre en tous points, presque froide :

- Je te crois…

Et je me replongea dans les flammes, essayant d’analyser objectivement les choses. C’est alors que je me rappela d’un détail, entendu lors de mes 12 ans. C’était un souvenir. Je me revoyais derrière une porte, à écouter une conversation entre ma mère et un homme inconnu, sans doute un messager. Maintenant que j’y repense, il devait être un ange… Toujours est-il qu’à l’époque je n’avais absolument pas compris leurs propos. Tendant l’oreille, j’écoutais, dissimulée adroitement derrière une armure elfique.

*- C’est en effet tragique… Etes vous sûr que c’est bien lui ?

- Affirmatif, Madame. Une enquête a été menée et tout semble confirmer cette thèse.

- Vous apporterez mes condoléances sincères ainsi que celles de tous les miens au plus grand des rois des anges. Mais tout de même ce n’est pas possible que le propre f…

Je m’étais alors retournée, la manche tirée par un jeune garçon à peine plus âgé que moi, interrompant donc cette écoute :

- Eh qu’est ce que tu fais, c’est l’heure, mon père nous attend !

- Euh oui oui, pardon, j’arrive…*

Et j’étais partie, non sans m’être une dernière fois retournée vers cette porte d’où les choses importantes sortaient… Insouciante, j’étais repartie à mes combats, oubliant le monde et ses perversités…
Je releva les yeux brutalement sur la scène. Ma mère ne m’en avait jamais parlé, mais ça concordait avec ce que Tari et moi avions lu dans la bibliothèque royale… C’était si confus… Si brutal… J’avais à mon tour besoin de réfléchir. Et de les laisser seuls, plus que jamais. Je me leva donc, et j’annonça maladroitement :

- J’ai quelque chose à faire, non loin d’ici. Je serais de retour dans une vingtaine de minutes… Ah et je reviendrais avec quelque chose de mangeable, alors restez ici tous les deux… enfin, trois.

Dis-je en regardant Keoran. Et je partis d’un pas léger, emportant mon arme, et sifflant ma monture afin qu’elle me suive. Je ne voulais pas interférer dans leurs «retrouvailles » qui risquaient d’être assez mouvementées… Et puis je voulais aussi mettre mes idées au clair… ainsi que maquiller le carnage qu’il avait causer la nuit précédente. Au final, dans toutes ces révélations, il y avait de l’espoir non ? Espoir de pouvoir s’en sortir, faire la lumière dans tout ça… Car une idée germait peu à peu en moi, idée que je voulais approfondir avant de lui en parler…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tári Arnatuilë
Elfe Voyageur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 77
Age : 26
Localisation : pas de domicile fixe =)
Date d'inscription : 14/04/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Ven 20 Juil - 13:59

[jsuis entrain d'écrire le post, jle emt ce soir, au pire demain Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quillo26.skyblog.com
Tári Arnatuilë
Elfe Voyageur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 77
Age : 26
Localisation : pas de domicile fixe =)
Date d'inscription : 14/04/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Sam 21 Juil - 13:46

[j'ai décidé de parler à la 1ère pers. du singulier car j'ai remarqué que les sentiments passent mieux qu'à la 3ème pers. du singulier Razz.
Voilà la raison du changement ^^]


Quand Mik s'éloigna, je posai directement mon regard sur Eä. Le doute se lisait dans mes yeux, et c'était sûrement la raison de ses paroles. J'approuvai d'un signe de tête mais Keoran émit un grognement de mécontentement. Je me remis à lui caresser délicatement le cou du bout de doigts. Tant de questions résonnaient dans ma tête, tant d'attente de réponses. Mais la principale interrogation régnant dans ma tête n'était que, pourquoi l'avoir oublié pendant tant d'années alors que nous étions si liés? Ces mots résonnaient dans ma tête comme un bourdon volant de part et d'autre de ma tête. Je me mit à frotter mon front et dis, de façon à rassurer mon dragon et de montrer à Eä que j'approuvais ses paroles:

- J'ai confiance en lui, je ne peux que lui faire confiance avec ce lointain souvenir qui nous relie. Nous étions tellement…tellement amis. Oui, amis est le mots juste...mais il faudrait même trouver un terme plus fort que celui-ci. Ce lien, je me rappelle, était le plus fort que j'ai vécu, mis à part celui que je vis avec Keoran. Jamais je n'avais eu un amis tel que lui.

Je retirai ma main du cou de mon animal pour la poser sur la chaîne de l'anneau. Je plongeai mes yeux dans ceux d'Eä. Je ne sais pas si elle pouvait comprendre ce que je ressentais. L'envie de lui faire confiance, mais pourtant ce reste de méfiance qui persistait. C'était comme si deux âmes régnaient en moi et étaient en désaccord contre l'avis envers Mikhaïl. Tout cela me menait à être totalement perdue et dépourvue de réflexion. Quand j'entendis ses dernières paroles, je ne pu empêcher un sourire se dessiner sur mes lèvres.

- Tu es plus qu'une amie Eä…comment pourrais-je ne pas te faire confiance?

Quand Mik refit son apparition, mon regard se posa sur lui du premier au dernier instant. Impossible pour moi de détourner mes yeux du visage de mon "ancien ami". Quand il s'assit, Keoran émit à nouveau un grognement de mécontentement. Je le rappelai à l'ordre, en ayant marre de son manque de confiance.

* Quand est-ce que tu vas arrêter de te méfier de lui? *
* Je te l'ai déjà dit, je ne peux pas avoir confiance en lui. *
* Et bien je te demande de le faire...pour moi. Tu sais ce que cela représente à mes yeux. Fais un effort, je t'en prie. *

Le dragon tourna ses yeux de saphir dans ma direction. J'y perçut une étincelle, la même qu'à chaque fois. Celle qui montrait qu'il m'aimait. Il grogna à nouveau et finit par être en accord avec moi.

* D'accord…mais je le fais uniquement pour toi. Si tu n'étais pas là je lui aurais déjà arraché le tête avec mes crocs. *

J'émis un léger sourire, étant heureuse de voir qu'il changeait d'avis. Je n'avais pas détourné mon regard de Mikhaïl durant cette discussion avec Keoran. Je ne pouvais pas regarder autre chose que lui. J'étais tellement…obsédée. Oui, obsédée par lui, notre passé, notre ancienne amitié qui n'est peut être pas perdue. Quand il ouvrit la bouche pour parler, je l'écoutai attentivement, en voyant tout de même son désintéressement envers moi. Ses paroles étaient principalement pour Eä, cela se remarquait de suite. Mais je n'y prêtai aucune attention. J'écoutais l'ange avec une attention totale tout en jouant avec un brin d'herbe entre mes doigts. Je fis tomber ce dernier en entendant "j’ai continué à le servir ". Je ne montrai pas ma surprise et ma perplexité quant à cette phrase. Bizarrement, je sentis la rancœur monter en moi et des larmes trembler au bord de mes yeux. Je ne réussis malheureusement pas à les empêcher de couler. Une gouttelette perla le long de ma joue. Savoir que l'ange qui avait été toute ma vie durant mon enfance fasse partie des adeptes de Milo me fendit le cœur. Je laissai couler la larme sur ma peau, repensant à ma famille et mon peuple que mon pire ennemi a tués. J'écoutai, malgré ma tristesse, la suite de mon ancien ami. La rancœur fût vite remplacée par de la pitié. Oui, j'avais pitié pour lui. Pitié qu'il ait été bannis pour un meurtre qu'il n'a, à première vue, pas commis. Et j'étais persuadée qu'il n'avait rien fait. Comment pouvait-il tuer quelqu'un de sa famille, lui? Et quand j'entendis sa dernière phrase, je plongeai mon regard dans le sien. J'y perçus une lueur, une lueur d'espoir. Je restai ainsi, la braise de mes yeux dans les siens. Mais les paroles d'Eä me troublèrent et je tournait directement le regard dans sa direction. J'aurai tant voulu l'accompagner, car rester avec Mikhaïl me faisait peur. Je sentais mon ventre se tordre en tout sens, se crisper en voyant mon amie s'éloigner. Je ne sais pas ce que je craignais…peut être le fait que tout ne soit jamais plus comme avant, du temps où lui seul ne comptait à mes yeux.. Je sentis le museau de Keoran me frôler le dos.

* Veux-tu que je te laisse seule avec lui? *
* Oui…s'il te plaît… *
* Je vais avec Eäródia…si il se passa quoi que se soit d'étrange, n'hésite pas à m'appeler. *


Keoran se leva lentement et regarda Mikhaïl de ses yeux brillants. On pouvait percevoir tout dans ce regard: de la haine, de la pitié, de la joie…Il le regarda un dernier instant avant de poser ses yeux sur moi et de partir, le pas léger, vers Eä. Quant à moi, je me retrouvai seule face à LUI. Celui qui avait hanté mes pensées depuis si longtemps, sans me rappeler de son visage. J'avais tellement espérer et rêver de ce moment…et la voilà. Je gardai mes yeux toujours ruisselants plongés dans les siens. Tant de sentiments me parvinrent. Je ne réussis pas à les gérer. Je sentis la froideur de l'anneau contre ma peau. Cela me fit frissonner de tout mon corps. Mais je fût vite réchauffée, même brûlée à la nuque. Une chaleur insupportable s'y dégageait. J'y portait ma main et sentit mon tatouage me brûler la peau, comme lors de ma rencontre avec Eä. Cela ne me fit pas vaciller, mais la douleur était bien plus forte qu'auparavant. Sûrement car IL était là, devant moi. Je serrai les dents pour ne pas hurler de douleur, mais al souffrance devait se lire dans mes yeux. J'inspirai et expirai lentement tout en gardant mon regard sur Mikhaïl. Je ne sais pas ce qui me prit, sûrement les images du passé, mais je finis par ouvrir la bouche.

- C'est par la faute de Milo que mes parents et ma sœur sont morts…si je fais de ma vie un combat sans relâche, c'est pour tuer se meurtrier et venger les miens.

Ce n'était peut-être pas les paroles appropriées, je m'en rendit tout de suite compte. Je secoua la tête, confuse. Bien que la brûlure de ma nuque persistait, je n'y pensai plus et ne la ressentait même pas. Je gardai pourtant ma main posée sur l'arrière de mon cou. J'avalai difficilement ma salive, me prenant pour une idiote en vue de ce que j'avais dit. Puis je dis, sans me rendre compte de mes paroles:

- J'ai confiance en toi Mikhaïl…

La nuit commençait lentement à tomber. Déjà? La journée était donc passée aussi vite? Je gardai mon regard sur Mik, mais le tourna légèrement en direction du ciel, pour observer la lune qui apparaissait petit à petit. La nuit était mon élément. Je me sentis de suite mieux quand la pénombre prit le dessus et chassa de plus en plus la lumière. Je sourit légèrement et retournai totalement mon regard sur l'ange déchu. La nuit promettait d'être longue en discussion, car à présent, la peur s'était envolée et je n'avais qu'une envie: redécouvrir celui qui était mon cœur, ma vie d'autrefois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quillo26.skyblog.com
Mikhaïl
Bras-Droit de Milo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 393
Age : 26
Localisation : Sous les étoiles...
Date d'inscription : 29/03/2007

Carnet de Voyage
Races: Ange Déchu
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Ven 17 Aoû - 8:48

Après mes révélations, un lourd silence s'installa. Eä le brisa avec un "je te crois" un peu froid, et je tournai la tête vers Tari pour attendre une quelconque réaction, mais je ne sentis qu'une pointe de tristesse et de frustation dans son regard. Une larme coula sur sa joue, et je la suivai des yeux comme si j'y lisais une histoire...
La princesse choisit ce moment pour décider de s'eclipser. Je savais que cet instant finirait par arriver, mais au fond de moi, j'aurais préféré qu'elle reste un peu plus longtemps...
Mais je comprenais ce qu'elle ressentait en cet instant, ce besoin de nous laisser nous expliquer entre nous, cette sensation de se sentir de trop. Ne voulait-elle pas en savoir plus ? Certainement, mais peut-être faisait-elle le bon choix en s'éloignant. Sa présence ne m'aurait pas dérangé... Peut-être même un peu rassuré. Elle avait sûrement besoin de réfléchir, aussi.
Je me demandais alors, pendant que Tari discutait mentalement avec le dragon, à mon insu, si je regrettais ou non d'avoir croisé le chemin des deux jeunes elfes aujourd'hui.
D'un côté, je désirais en savoir plus sur moi-même, j'étais obsédé par cela depuis trop longtemps, mais d'un autre, je ne me sentais pas prêt à m'ouvrir à quelqu'un... Seulement, on ne reçoit pas sans donner, et je devais parler si je voulais entendre.
Les mots venaient difficilement, apportant avec eux un étrange sentiment, presque de la nostalgie.
Plongé dans mes pensées, je ne m'aperçus que vaguement du départ du dragon. Ainsi nous retrouvions-nous seul à seule...
Je relevai la tête vers l'elfe, qui n'allait certainement pas tarder à parler. Je la vis alors serrer les dents, de douleur ? Puis porter sa main à sa nuque, et ses yeux trahir sa souffrance. J'aurais voulu faire quelque chose à cet instant, mais je ne m'en sentais pas capable. De toute façon, qu'aurais-je pu faire ? J'avais encore l'impression de parler à une étrangère, quoiqu'en disent mes souvenirs. Je ne sentais plus le lien qui jadis nous avait unis.
Tari prit alors la parole, disant quelque chose de peu approprié, je dois l'avouer. Cependant, je savais qu'elle devait le dire, pour que les choses soient claires, peut-être pour se libérer d'un poids. Et elle avait bien fait.
Je ne cherchais pas la pitié des gens, ni à me faire pardonner les erreurs que je n'avais pas commises. La seule chose qui continuait de me faire avancer, avant de rencontrer Eä xD, était ce désir de pouvoir dire aux miens que j'étais innocent, et peut-être, de récupérer mon honneur et ma vie. Néanmoins, je ne pouvais parvenir à mes fins sans preuves inflexibles, et je me battais pour les trouver, et ainsi pour pouvoir montrer à mon père, roi des anges, qu'il s'était trompé...
Je pris la parole, sans vraiment faire attention à tout ce que pouvaient signifier mes mots :


"Tu ne devrais pas, tu ne devrais pas me faire confiance..."

Je me levai, et avançai vers Tari, silencieusement. Je me penchai, afin d'être à sa hauteur, et tendis la main :


"Pourquoi t'obstines-tu à le garder autour du cou, s'il te fait tant souffrir ? Pourquoi ne pas t'en débarasser et m'oublier, à jamais ?"

C'étaient des questions, pas des propositions. Je me trouvais à quelques centimètres d'elle maintenant, pouvant observer ses traits dans les moindres détails, et plonger mon regard dans le sien.
J'avais terriblement peur de l'avenir, peur des événements qui m'arrivaient depuis quelques jours, peur de ce que je devenais et de ce qui allait sortir de toutes ces rencontres...
Je risquais gros, mais n'avais-je jamais juré de ne pas craindre Milo ? Je le connaissais, sa façon d'agir, de penser, je savais quelles seraient ses réactions.
Je savais que rien que le fait d'avoir adressé la parole à Tari la mettait en danger de mort... Mais pouvais-je m'en aller et l'ignorer, pour la sauver ?
Il fallait que je lui dise, que je lui en parle. Mais serait-elle prête à risquer sa vie ? Je ne voulais pas qu'elle le soit, et j'aurais peut-être préféré qu'elle m'oublie...


"Les choses ont changé... Et ne seront plus jamais comme avant, tu le sais..."

J'avais prononcé ces mots comme une sentence, sachant qu'ils portaient le poids de la vérité... Et pour la raisonner.
La quête que je tentais de remporter était vouée à l'échec, je devais m'y faire, et continuer sur ma voie, servir Milo pour sauver ceux qui comptaient à mes yeux...
Toujours accroupi devant la jeune elfe, j'attendais une réponse qui ne pouvait être celle que j'attendais.

_________________
Qui sème la haine récolte la violence, la vengeance, la mort...


Dernière édition par le Dim 23 Sep - 3:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-citadelle.aceboard.fr
Tári Arnatuilë
Elfe Voyageur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 77
Age : 26
Localisation : pas de domicile fixe =)
Date d'inscription : 14/04/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: l'aventure commence   Ven 31 Aoû - 17:06

Après le départ de Keoran et Eä, je remarquai que Mik avait des absences à certains moments, ce qui était totalement normal en vue de ce qui nous arrivait. Moi même j'étais perdue de temps à autres dans mes pensées, en réfléchissant à notre passé, notre présent, et peut-être notre futur. Tant de question dans ma tête, et aucune réponse ne venait.
Quand je m'expliquais envers l'ange déchu, je remarquai qu'il manifestait une certaine attention, une volonté de bien faire…mais sans plus. Cela me parut normal, car il ne pouvait pas avoir confiance en moi directement après notre rencontre, alors que cela faisait des années que nous avions disparu l'un pour l'autre.
A ses première paroles, je fût réellement surprise. Pourquoi me disait-il de ne pas avoir confiance en lui? Etait-ce une manière de me protéger? Je savais bien que si je le suivais, les dangers s'accumuleraient, mais j'avais le goût du risque. Depuis ma tendre enfance, les événements m'ont endurcies et m'ont permis d'être la jeune elfe forte que je suis aujourd'hui.
Quand l'ange s'approcha de moi, j'eu une étrange sensation au fond du cœur et sentit une série de frissons parcourir mon dos de haut en bas. Je levai mes yeux verts sur lui et dit d'une petit voix:

- Je te fais confiance pour une seule raison….tu es la seule personne sur terre sur laquelle je comptais, la seule personne que j'aimais réellement.

Quand j'eu dit cette phrase, je baissai mes yeux, par honte. Je ne savais pas pourquoi j'avais dit cela, bien que ce soit la pure vérité. Je vis la main de l'ange se tendre vers moi en même temps que sa question sur l'anneau alors qu'il était accroupi devant mes yeux. Je relevai ma tête et répondit en murmurant:

- Je le garde car c'est la seule chose qui me rattache à toi à présent…


Ma réponse n'avait sûrement aucun sens pour lui, mais pour moi elle l'avait. Je rabaissai rapidement mes yeux sur le sol et soupira. L'anneau glissa le long de la chaîne et sortit de sous mon pull. Le feu l'enveloppa d'une lueur dorée qui illumina mon visage attristé. Je soupirai, sentant le poids de mon enfance au fond de moi, le regret de mon histoire qui restera éternel.
Je relevai mes yeux vers Mik et croisai son regard. Je ressentit à nouveau cette sensation, comme un bond en arrière qui me refaisait sentir cette amitié réduite à un tas de cendre à présent. Quand Mik reprit la parole, sa voix me semblait être celle d'un mage qui donnerait une leçon à son disciple. Mais Mik n'était pas un sage, et je n'étais pas son disciple. J'hochai lentement la tête et dit en gardant mon regarda dans le sien:

- Je le sais…mais tu sais comme moi que l'espoir existe…

Je gardai toujours mes yeux plongés dans ceux de l'ange, retraçant dans ma tête tous les événements qui faisaient que j'étais là cette nuit. Je finit par lever mes yeux en direction du ciel noir à présent. J'y cherchai quelque chose, et une fois trouvée, je sourit. Les trois étoiles de ceux qui occupe mon cœur et mon esprit à chaque moment; ma mère, mon père et ma sœur…
Je savais que si ils étaient près de moi, il sauraient m'aider, Mais malheureusement, ce n'est pas la vérité, le présent. Je soupirai lentement et regardai à nouveau Mik, sans rien dire, mis à part passé mes sentiments par le regard.


[HJ: jsuis désolée d'avoir mit autant de temps à répondre..surtout en voyant la taille de mon récit Sad désolée]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quillo26.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'aventure commence   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'aventure commence
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Partons à l'aventure !
» [1st Rp] Petite aventure dans les plaines
» [LIBRE] L'aube d'une grande aventure...
» Event RP "aventure"
» Aventure des mercenaires du sable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Evalaness :: Hors RPG :: Les oubliettes :: RP terminés ou abandonnés-
Sauter vers: