Evalaness

Evalaness... Un nouveau monde magique...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Du noir pour une triste soirée [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Du noir pour une triste soirée [libre]   Dim 10 Juin - 21:24

Le Commandant revint d'une longue escale suivit par sa propre garde de vingt hommes.Tous étaient fatigués mais aucun d'entre eux ne le montrait.La fierté et la manière de soutenir tout problème était un point culminant chez les elfes noirs.Les destriers, fidèles montures noires comme la nuit sans étoile filaient comme le vent à travers les bois.Par de là les diverses contrées nulle ne valait la beauté de celle des Elfes Noirs.Les hommes brisaient le vent qui leurs étaient toujours favorable grâce aux dons du Commandant et ceux-ci sentaient la douce odeur de la mère patrie...Les hommes vinrent s'arrêter alors devant le cours d'eau.
Le Commandant dit alors.


Que ceux qui veulent boire, le fassent maintenant ou perdent leur énergie durant la fin du trajet...

Les hommes descendirent de leurs montures et vinrent boire un peu laissant les bêtes se désaltérer aussi et manger un peu...Le Commandant descendit alors en enlevant son casque et vint alors boire un peu à son tour.Cela leurs suffit pour le moment.Tous remontèrent sur les chevaux et le trajet reprit laissant nulle trace de leur venue ici.Les terres devinrent plus sombres, plus chaudes tandis que les hommes parcouraient encore leurs terrains pour récolter de maigres labeurs...Les elfes ne prirent pas le temps de regarder cela et continuèrent encore et encore, inlassablement, toujours droit et silencieux.

Ils parcouraient désormais les derniers lieux avant de retrouver leur territoire.C'était le moment fatidique ou des ombres sortirent des arbres et les attaquèrent, dégainant rapidement la première vague fut exterminée.Les elfes continuèrent, leurs lames scintillaient dans cette obscurité et des flèches percèrent alors ce doux silence venant à tuer trois elfes.La formation arrondie se fit et les elfes continuèrent en débusquant les hommes.Ils tirèrent touchant et tuant les hommes dans les arbres et continuèrent...Une dernière vague de brigands vint alors, ce fut le moment ou le Commandant brandit sa main en avant.Le vent souffla plus fort, venant alors à faire tomber certains hommes, les autres trop aveuglés n'eurent même pas le temps de réagir et tombèrent au sol morts...

Les elfes restèrent toujours en silence et rangèrent leurs armes dans leurs fourreaux et continuèrent...La dernière forêt, la leur...Ils arrivèrent enfin dedans et continuèrent une heure durant avant d'arrivés à la citadelle.L'un d'entre eux tomba à terre, touchant gravement par une flèche.Le Commandant descendit immédiatement de sa monture et vint le voir.Celui-ci sourit simplement et ferma les yeux alors en mettant une main fermée contre son coeur en signe d'allégeance envers lui.Nephaystion soupira de cela et se releva doucement...
Revenir en haut Aller en bas
Alÿrka San'Elëa

avatar

Féminin
Nombre de messages : 30
Age : 26
Localisation : Dans L'Ombre du Cauchemard
Date d'inscription : 08/05/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe Noir
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Du noir pour une triste soirée [libre]   Lun 11 Juin - 20:26

Je respirait de soulagement en sentant le souffle de liberté carresser mon visage et glisser le long de mes cheveux. Je sentait les muscles d'Elwna, entre mes jambes, qui battait les ailes, en pointant vers le ciel ses naseaux palpitant. La grande pégase Noire montait vers le ciel a une vitesse fulgurante, et je sentait mon coeur avaler la liberté à pleine gorgée, jamais rassasié. J'aperçut alors une troupe d'environ 20 elfes, qui se dirigeaient vers la citadelle. J'identifiai le blason des Elfes noirs. La troupe avançait avec lenteur mais determination. j'hésitai a descendre, et, comme de coutume, j'en parlai à Elwna, protegeant notre conversation télépathique.
¤Je descend?¤
J'attendit un instant avant d'entendre sa voix claire et sage me répondre.
¤Il ne te tuerons pas, il me semble qu'il s'agit d'une troupe appartenant au commandant Bardis... Si ta sortie était...fuguée, tu ne descendrai pas, le comandant pourrait très bien refferer au roi...Mais ce n'est pas le cas, n'est-ce pas?¤
Le ton ironique inhabituelle de la pégase me mit mal à l'aise. Ma promenade n'était pas une fugue, mais je n'en avait pas eu l'autorisation claire et précise...Mais je me décidait a descendre, c'était de mon devoir.
Elwna entama une descente douce et lente, et elle se posa non loin du petit groupe, avant de le ratrapper, dans un pas cadencé. Sous le couvert de la forêt,la nuit déja tombante se fit plus dense et moite. Lorsque les Elfes purent entendre le bruit feutré des sabots d'El' , j'entendit distinctement des armes glisser dans leur fourreau. Je m'empressai de prendre la parole, d'une voix calme et profonde:
-Rangez vos armes, je ne suis pas là pour vous attaquer, je Suis Alÿrka San'Ëlea, Princesse et fille du Roi Ekhtanael...
Je laissai ma voix se fondre dans le silence. Je n'entendis pas les guerriers ranger leurs armes, mais je ne les blamaient pas, j'aurais pu mentir. Je décidai de prendre les devant, et me concentrai avec force. J'appelai a moi la lumière, chassant l'ombre avec respect. Une lumière blafarde se fit, en douceur, et devint de plus en plus brillante. Je la gardai blanche et a petite intensité, puis me tournai vers le troupe. Les guerriers m'avaient reconnu au diadème argenté qui ornait mon front, et il s'inclinèrent rspectueusement. Je baissait à mon tour la tête, et me tournai vers le chef de la troupe:
-Êtes vous le commandant Bardis?
¤Encore une bourde...¤ me souffla Elwna.
Je me rendis compte un peu tard de la question étrange que je venais de poser, mais il était trop tard pour faire marche arrière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du noir pour une triste soirée [libre]   Lun 11 Juin - 23:07

Le mort fut porté par soin par des elfes de la cité pour un enterrement bien à eux.Le Commandant resta un moment silencieux et observa les environs.C'était sombre, très sombre, il observa les elfes qui passaient et ne dit rien tandis que ceux-ci se penchaient pour le saluer.Il était fier et noble et gardait cela en son esprit.Il observa alors les différentes personnes et entendit des coups de sabots.Ses yeux se dirigèrent vers le bruit et les soldats avancèrent.

Il resta un moment silencieux et vit la jeune femme descendre.Ceux-ci dégainèrent par réflex ne rendant compte qu'à leur Commandant.Il laissa cette personne s'avancer vers eux voyant alors le compagnon de cette jeune femme.Majestueuse créature que celle-ci, douée d'une grande et douce intelligence.Il resta toujours calme tandis que celle-ci parlait.Il ne dit rien restant de marbre face à cela.

Il vit alors la jeune femme percer les nuages sombres d'une douce lumière.Il savait qui elle était du moins des bruits sur sa douce beauté et sa grandeur d'âme avaient parcouru ses oreilles.Les soldats regardèrent le Commandant légèrement et celui-ci fit un signe de la main pour qu'ils la saluent.Il n'en fit rien cependant et resta toujours droit? Les autres elfes regardèrent cela et ne dirent rien.
Nephaystion aimait voir les limites de l'incompréhension et finalement s'inclina légèrement.

Celle-ci s'avança encore et parla...Elle parlait un peu trop et s'avançait rapidement dans ses propos...chose à ne pas trop faire...A son avis qui pouvait-il bien être...c'était une question quelque peu stupide et manquant totalement de crédulité pour une princesse mais il se passa de ce genre de pensées avant de lui répondre d'une voix neutre.


Oui...

Il laissa un léger silence s'affirmer avant de le faire disparaitre et dire.

Cependant malgré tout le respect que je vois dois Princesse, je ne pense pas que vous ayez besoin de nous démontrer votre talent...
J'en ai aussi et d'autres personnes en ont, et pourtant nous gardons cela pour nous...
Avec ce genre de chose, des elfes ou tout ennemi au loin peut percevoir ce rayon de lumière et découvrir ou nous sommes facilement...


Il se tut après cela et ferma doucement les yeux en pointant sa main gauche vers le haut.Un vent naquit, de plus en plus fort...Faisant bouger les nuages et referma le rayon...
Il rouvrit doucement les yeux en abaissant la main.


Désormais veillez à faire plus attention, nos soldats sont des êtres à respecter et non à se faire massacrer par vos bêtises...
Respectez-les eux et leur métier si vous désirez que notre noble race que vous incarnez ne s'éteigne pas à cause d'un simple rayon de lumière...


Il soupira un moment et claqua des doigts.
Les hommes rengainèrent seulement maintenant et partirent discuter un peu plus au loin.


Ne vous en faites pas, je ne dirai rien à votre père...
Ce serait fâcheux pour vous et cela n'est en rien utile...


Il sourit doucement et enleva finalement son casque.Il s'approcha près de la créature de la jeune femme.Il la fixa intensément avant de se courber légèrement.Une fois cela fait, il approcha lentement sa main et caressa la Pégase.
Il tourna son regard vers la Princesse et dit.


Apprenez à l'écouter...
C'est votre ange gardien...soyez heureuse d'être si bien accompagné...


Il regarda de nouveau la créature et se pencha de nouveau avant de repartir un peu plus loin vers son destrier...
Revenir en haut Aller en bas
Alÿrka San'Elëa

avatar

Féminin
Nombre de messages : 30
Age : 26
Localisation : Dans L'Ombre du Cauchemard
Date d'inscription : 08/05/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe Noir
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Du noir pour une triste soirée [libre]   Sam 16 Juin - 16:18

[Désolée pour le retard, j'avais plus mon ordi!!]
Je ne bougeai pas. Je ne cachais pas vraiment mes sentiments car la douce obscurité que j'amais tant cachait son visage. Mais lorsque le Comandant ce mit a parler, même ma fierté d'Elfe ne pouvait cacher ce que je ressentait. Mais je fut aussi envahie d'une legère colère. J'attendai dans le silence, et ordonnai mes idées. Ses paroles me rapelai une fois de plus que je n'avais pas eu le droit a une éducation de combattante, aucun enseignement de guerre malgré mes suplications, aucun apprentissage des tactiques...Tout cela qui me pesait si lourd maintenant, me gardant dans une ignorance presque douloureuse. Je relevai la tête lors de ces dernière parole, mais ne parlai pas tout de suite. Je sentit la présence d'Elwna se faire une place dans mes pensées et m'aider à me concentrer. Garce à elle, Je décidai de le remercier d'abord, une sage décision qui illustrait les dernières paroles de la pégase.

-Je vous remercie de ne pas raconter cette entrevue à mon père.

je me tut un instant, essayant de me concenter malgré mes pensées qui tourbillonaient. Je soufflai sans vraiment m'en rendre compte:

-Je crois que je ne serai rien sans Elwna...

Je me sentai vulnérable et je me recachai rapidement derrière mon visage froid et impassible...Elwna me murmura alors:

¤Explique lui, maintenant...¤

Je pris la parole, d'une voix froide ou pointait de la deception:

-Si je vous ai éclairé, c'est que je ne voulais pas finir embrochée. Mais ne vous en fait pas pour cette lumière...Elle n'est visisble que pour ceux que je veux...

Je me tut un instant, puis reprit:

-Mais je vous avoue volontier que s'il s'était agit d'une véritable lumière, j'urai fait de même ou presque...veuillez m'excuser...

Je rebaissai la tête, la lourdeur de ce vide s'apuyant sur mes épaules, mais je me forçai a expliquer:

-Je n'ai reçu aucune éducation militaire...malgré mes incessante demandes...Et c'est assez lourd pour moi...

Je crut ne pas avoir à en dire plus. Le reste devait se lire sur moi, mpon corp mon action ou mon visage. J'attendai un long moment dans le silence, puis je reprit, d'une voix froide et net:

-Sur ce, je vous laisse, de crainte de ne mettre de nouveau vos vies en danger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du noir pour une triste soirée [libre]   Mer 4 Juil - 0:50

A travers la nuit sans nuages, les étoiles scintillaient dans le ciel affichant un éclat inhabituelle. Un vent frais et humide parcourait la forêt. Le galop d'Illana résonnait, ne laissant comme trace d'eux que le son éphémère d'un passage.

*Elandra, je sens... des âmes remplis de vie et de force à proximité*

- "Que devons nous faire, d'après toi ?" Répondit l'Elfe Noir à voix haute.

*Je l'ignore*

La réponse réponse courte et froide de la Licorne destabilisa Elandra, elle ne savait pas quelle choix il était judicieux de faire. Comme réponse, elle talonna Illana en direction des voix étrangères.
Soudain un craquement de branche se fit entendre à travers les arbres, un loup fit son apparition devant eux. Il poussa un sourd grondement puit repartit dans l'obscurité. Un soldat les avait à présent reperées. Elandra poussa un juron et continua sa route. Elle vit plusieurs dizaines de soldats, un homme et une femme était à pars. L'homme devait être le Commandant, avec son armure massive, ainsi que son casque à la main ornée discrètement de pierres précieuses luisants sous la nuit étoilée. La femme quand à elle, chevauchée un magnifique Pégase depliant ses ailes avec une grace incomparable. Elandra resta là figée, comme envoutée.
Revenir en haut Aller en bas
Náwiel Sòwen
Elfe noir
avatar

Féminin
Nombre de messages : 30
Age : 27
Date d'inscription : 04/07/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe Noir
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Du noir pour une triste soirée [libre]   Jeu 5 Juil - 18:27

[Je m'incruste...j'espère que ça ne vous dérange pas!]

Dans une chambre où le silence règnait paisiblement sans demander son reste, se tenait une grande Dame. Celle-ci était assise sur un élégant fauteuil. L'occupation à lequel elle vacait était la lecture. La lecture d'un livre qu'elle avait commencé il y a peut-être deux semaines. Elle était rendue qu'à la moitié déjà. Enfin, elle lisait relativement rapidement, mais ces dernières semaines ne furent pas de tout repos. En effet, il y avait eu quelques contretemps qui ne lui avait pas permis de continuer sa lecture quotidienne, étant trop exténuée à la fin de la journée. Ce soir, le calme était revenue, heureusement. Cela lui manquait. Enfin, après une heure trente minutes de lecture, elle referma le livre, voulant profiter de cette soirée sur son balcon de sa chambre. Elle regarda en direction des portes vitrées qui étaient ouvertes, laissant les voilages de soie voler dans la pièce. Il y avait quelques petits bouts de nuages ici et là, étalés dans le ciel étoilé.

Après un moment, la Reine se leva et déposa le livre sur la table qui se trouvait à côté du fauteuil. Elle regarda de nouveau à l'extérieur. Puis, elle y alla. En sortant dehors, elle prit une inspiration profonde afin de remplir ses poumons et expira toute cet air frais particulier à la nuit. La capitale dormait à l'exception de quelques elfes noirs qui se promenaient. Elle appuya ses mains sur le rebord et admira le paysage qui s'offrait à elle. Elle fut pris par un doux vent qui lui caressa le visage et les cheveux. Elle se sentait si bien, c'était agréable. Par conséquent, elle esquissa un petit sourire en coin subtile, comme à son habitude. Elle ferma les yeux, voulant entendre sa respiration.

C'est alors qu'elle entendit des bruits de pas de bottes de soldats. Son ouïe devenait son sens principal lorsqu'elle avait les yeux fermés. Ouvrant les yeux, elle voulut découvrir d'où provenait ce son. Elle ne voyait rien, tout était sombre. Elle se dit qu'elle ne devait pas laisser ça comme ça et décida de descendre afin de trouver la source de ces fameux bruits de pas. Elle se précipita donc vers les portes de la citadelle, mais gardant tout de même une marche grâcieuse. Elle découvrit finalement la princesse qui parlait à un homme. S'avançant d'un pas calme et léger, elle découvrit qu'il s'agissait du Commandant Bardis, le Commandant direct du Roi, en l'occurence, son mari. Elle s'approcha d'eux, ayant chassé son maigre sourire en sortant de sa chambre, elle regarda d'abord la princesse, puis le commandant. Elle s'arrêta finalement lorsqu'elle arriva à la hauteur de ces deux derniers. Un regard calme et mûr garnissait son visage. Le jeune homme était près de son destrier alors qu'Alÿrka San'Elëa semblait être perturbée.


"Quelque chose ne va pas Alÿrka?"

Demanda la Reine en premier lieu.

En deuxième lieu, elle regarda le Commandant Bardis.


"Vous a-t-on attaqué, vos hommes et vous-même, lors de votre retour ici? Vous semblez être moins nombreux qu'à votre départ. Suis-je dans l'erreur de faire une telle remarque?"

Fit remarqué Náwiel alors qu'elle regarda pendant un instant les hommes du Commandant qui s'étaient regroupés un peu plus loin. Elle regarda de nouveau l'homme près de son destrier, attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du noir pour une triste soirée [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du noir pour une triste soirée [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Soirée Couscous
» Soirée une ? la guinguette
» [W40 EN] Nouveau véhicule Eldar noir pour Grand Voïvode.
» Boissons gratuites pour les sorcières avant minuit [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Evalaness :: Hors RPG :: Les oubliettes :: RP terminés ou abandonnés-
Sauter vers: