Evalaness

Evalaness... Un nouveau monde magique...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le fruit défendu...[PV Mikhaïl xD]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Eäródia Glil-Galad
Princesse Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 222
Age : 29
Localisation : Dans la lumière du Soleil...
Date d'inscription : 07/04/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Le fruit défendu...[PV Mikhaïl xD]   Lun 16 Juil - 19:25

[Je te retiens toi T_T Pauvre de moi Sad ]

Alors que je lui tendais résolument la dague, il se contenta de ranger son arme et de me «l’offrir ». J’étais assez désappointé, ce qui fait que je ne répondis pas tout de suite, restant dans la même position, mon regard posé sur lui. Puis finalement, je la repris, et, l’observant attentivement, je ne pus que constater qu’elle avait beaucoup plus de valeur qu’une simple dague… Après tout, elle portait l’essence de Mik… Je la glissa donc méthodiquement sous ma robe, mais à portée de main, au cas où. J’aurais tout le temps de la contempler afin de me remémorer ces souvenirs lorsque je serais seule, donc autant profiter de l’instant présent. Je ne répondis qu’en inclinant légèrement la tête, un fin sourire narquois aux lèvres suite à sa remarque sur le rocher. Il est vrai que c’était nettement mieux une dague par rapport à un simple caillou. Quelque part, son geste remplaçait le plus beau et le plus coûtant des objets futiles… Il était inestimable et me permettrait d’avoir l’impression qu’il serait toujours à mes côtés, quoiqu’il arrive. Ce n’était pas vraiment un simple cadeau… c’était bien plus que ça. Et comme elle n’était pas spécialement voyante, personne ne me poserait de question quant à son origine. C’était donc parfait.
Alors que je tirais de toutes mes forces sur ce gros balourd, Mik s’approcha et résolut l’affaire en deux en trois mouvements. Oui, je n’avais pas sa force physique, on peut pas être parfaite ^^’ Et puis, on pouvait presque croire qu’ils s’étaient engraissés exprès pour nous causer de la peine. Lorsqu’il soupira en voyant qu’il lui faudrait retourner dans l’eau, j’eus un petit pincement au cœur. Ce n’était pas vraiment pas juste ça >_< Il avait à peine séché ! Mais bon, la vie ne nous laisse parfois pas le choix… malheureusement.
A sa réplique suite à ma pique, je ne pus m’empêcher de lâcher un sourire ainsi qu’un «J’espère bien !». De toute façon, s’il avait survécu jusque là, je ne voyais pas pourquoi il ne tiendrait pas encore… De plus, il avait le physique de l’emploi (xD) . Il fit alors une chose à laquelle je devais bien avouer que je n’avais pas pensé : disperser le sable plein de sang. Bon pour ma défense, c’était la première fois que je tuais dans du sable ^^’ et puis j’étais trop occupée à enlever le sang sur moi. Je releva bien vite la tête à son compliment. J’aurais pu sourire mais je m’abstiens. Non, à la place je ne fis que répondre la vérité :

- J’ai eu un excellent maître d’armes… Et puis on ne peut pas vraiment dire qu’ils aient donné beaucoup de fil à retordre…

Je souris tout de même à sa fin de phrase, et regardant à mon tour le rocher, je répondis assez rêveuse :

- Parfois la situation nous oblige à improviser… Je tente donc de le faire le mieux possible…

Et décidant à lui retourner le compliment, je dis donc d’un air tout à fait innocent feignant de regarder ailleurs :

- Tu as toi aussi un style remarquable…. Des qualités indéniables… mais ça… tu le sais déjà !

Terminais-je en souriant victorieusement. Lorsqu’il s’approcha de moi en revanche je ne souriais plus. Ces paroles n’étaient que trop vraies, mais elles me torturaient tout de même. Et puis, c’était comme s’il avait lu en moi. C’était peut être plus facile que ce que je croyais alors… Enfin dans tous les cas, il avait raison, et je devais m’obliger à l’admettre. C’est peut être pour cela que je me détourna et m’approcha de l’eau, lançant un « Oui oui » détaché. De toute façon, j’oublierais très vite ce petit détail, du moins, ce que je croyais. Je termina juste par :

- De toute façon, même les héros sont obligés de sacrifier des innocents… Même si eux n’étaient pas innocents.

Après ceci, il grimpa la dune, afin de vérifier que plus personne ne nous attendaient pour tenter de nous tuer, ou pire, nous soutirer des informations. J’en profita pour m’accroupir au bord de l’eau, et me débarbouiller un peu les bras, tachés de quelques gouttes de sang. Le reflet de mon visage sur l’eau noire me paraissait étrange et à la fois magnétique. Je me voyais si tranquille après ce massacre que ça me faisait presque peur. Mes yeux étaient si calmes, si bleus, si purs que l’on ne voyait pas la tempête qui s’était levé quelques minutes plus tôt. On ne voyait pas les multitudes de questions qui me traversaient. A vrai dire on ne voyait pas grand chose à part une certaine sérénité. C’était vraiment bizarre. Et tellement attrayant. J’étais comme bercée par cette image. Heureusement que la voix de Mik me sortit de ma propre contemplation. Je ne compris pas ce qu’il m’avait crié, mais je me leva prestement afin de le rejoindre. Se pourrait-il qu’il y ait quelque chose d’important derrière cette dune ? Ou bien de dangereux… Je grimpa aisément ce monticule, toute troublée par mon reflet qui trottait toujours dans ma tête. Et c’est peut être pour cela que je ne vis pas tout de suite l’objet de son appel à ses côtés. Il y avait toujours une grande étendue de sable vide, avec seulement quelques traces de pas, celles des pillards. Mais lorsque mon regard tomba sur la chose, je fus toute secouée. Et abasourdie. C’était ses yeux qui m’avait fait cet effet choc. On aurait dit quasiment les miens, et à moins de s’approcher vraiment, la différence était invisible. Si différence il y avait. Je m’accroupis sans vraiment en prendre conscience, toute ébahie, le regard plongé dans le sien, ne sachant quoi dire, ni quoi fare. En fait, une idée complètement stupide me traversait la tête. Et si c’était une sorte de vision de moi-même ? Je devenais complètement paranoïaque, je vous l’accorde. Peut être était-ce à cause du mal de tête qui venait d’apparaître ou bien de la trop grande décharge d’énergie qui venait alors à me manquer après un instant crucial. Je ferma à nouveau les yeux, et souffla. Mais quand je les rouvrit, j’avais à nouveau toute ma tête. J’aperçut alors Mik dans la même position que moi. C’est bien, au moins, il n’était pas incompétent face à une gamine xD Je me lança alors dans son observation. En premier lieu sa tête, surtout pour me rassurer. En fait ce fût ses oreilles que je regarda en premier, presque comme une question de survie. Non, ses oreilles étaient parfaitement normales. Donc à première vue, une petite humaine. Elle était plus que crasseuse, et semblait épuisée, en plus d’être effrayée. Elle trimbalait un chiffon, ou une vieille peluche, dans tous les cas sans doute son «doudou » contre son abdomen, et une de ses chaussures était complètement élimée. Sa veste ainsi que sa jupe d’appoint étaient en piteux état, et j’avoue que je restais perplexe face à ses collants. Pourquoi être ainsi vêtue dans un désert ? x) Il faisait bien trop chaud, moins on en porte, mieux c’est ! xD Elle n’avait sans doute pas le choix en même temps… ou ne venait pas d’ici tout simplement.
Dans tous les cas, je ne pouvais m’empêcher d’éprouver une grande pitié pour elle, bien que je sache que ce n’était pas bien que d’avoir pitié des gens. Ses cheveux en bataille, sa mine intriguée et effrayée, son attitude réservée face à nous, tout ça me mettait à la fois mal à l’aise et en même temps faisait resurgir en moi un côté maternel que je cachais à tout prix x). Elle devait avoir la huitaine, maximum 10. Quoiqu’il en soit, c’était un réel problème. Et voilà que cela faisait resurgir mes doutes quant à l’utilité de notre geste. Et si l’un des pillards était son père ? J’en doutais tout de même. Malgré l’obscurité, et avec une bonne vue, on pouvait apercevoir des traces fugitives de liens à ses chevilles : elles étaient rougies et légèrement gonflées.
Bon, restait à savoir si elle parlait notre langue. J’espérais du fond du cœur que ce soit une simple humaine ou une bohémienne. Si je me fiais à mon instinct, j’aurais dit une humaine car je ne n’imaginais pas les Bohémiens avec des yeux bleus océans. Mais bon, n’en ayant jamais rencontré, je ne pouvais pas vraiment être sûre. Et puis ce n’était pas vraiment capital, enfin si à partir du moment où on allait la trimballer avec nous. Car il était hors de question qu’on l’abandonne ici ! Quitte à rentrer à pied s’il le fallait, je veillerais sur elle quoiqu’il arrive, le temps qu’on lui trouve une autre situation. Car il était par contre hors de question que je l’introduise à Célandir, ça coulait de source… Non, mais je pouvais peut être trouver un orphelinat ou carrément sa famille et l’y déposer l’air de rien. Et voilà que je reprenais mon côté « je veux aider tout le monde »… c’était lassant parfois, surtout lorsque j’étais déjà occupée.
Avant de dire quoi que ce soit à la petite, je murmura à Mik :

- Bien euh…ce petit contretemps… Ecoute, si tu veux t’en aller, je comprendrais. Je vais m’en occuper…

En fait, j’avais dit ça sans réfléchir, et sans vraiment faire attention. Je pensais qu’il n’apprécierait pas le fait de devoir s’occuper de cette morveuse (xD dsl, obligée ^^’) , et qu’il préférerait assurer sa couverture, ce que je comprenais parfaitement. Et puis honnêtement, quel homme aime s’occuper de gamins, encore plus lorsqu’ ils ne sont pas à eux ? x) Et puis, il ne fallait pas nier que la soirée était foutue là (xD).
J’étais tout de même triste à l’idée que cette rencontre fortuite allait clore définitivement cette nuit, mais c’était ainsi. Voulant éviter les yeux de Mik, je me concentra sur la petite. Que lui dire pour ne pas l’effrayer ? J’avais déjà vu le geste de Mik qui l’avait fait reculer. En même temps, son visage était dans la nuit profonde, et il n’avait pas dit un mot. Je ne voulais pas utiliser de la magie, au risque de l’effrayer. Non, il valait mieux paraître le plus normal possible. Heureusement que j’avais eu la judicieuse idée de m’essuyer le sang ! x)
Toujours accroupie, le visage éclairé par la lune, je lui fis un beau sourire, doux, rassurant, du moins le plus possible x) et, après avoir à mon tour tendue une main, je prononça doucement :

- N’ai pas peur, nous ne te ferons rien…

Il fallait bien tenter quelque chose dans une langue ! Et puis, malgré la peur qu’on lisait sur elle, elle était aussi intriguée, et c’était sur cela qu’il fallait jouer. En plus, je ne pense pas que j’étais si effrayante que ça, surtout qu’à priori les elfes avaient une sorte d’empathie. Je fis donc en sorte de faire ressortir mes bons sentiments, de transpirer la gentillesse.
Et à priori, ça marchait. La preuve, après plusieurs minutes d’observations silencieuses entre les uns et les autres, la petite finit par se décider à prendre ma main, pour finir par se jeter dans mes bras 0_o. J’avoue que je fus assez surprise. Car à la base, je n’étais pas spécialement «aimante ou attirée par les enfants ». D’ailleurs, au grand dam de ma mère, je n’en voulais pas spécialement, privant donc peut être dans le futur la cour d’héritiers. Mais bon, j’avais tout le temps de changer, et dans des cas comme ça, je ne les tuais pas non plus hein ! xD (quoique…x) ) Et puis, le futur était tellement incertain… on verrait bien.
Je jeta un coup d’œil à Mik, un peu désemparée par le geste de la petite, puis finit par poser une main dans son dos (à la petite hein !). Elle sanglotait. Génial T_T Je la consola donc du mieux que je pouvais, silencieusement, attendant qu’elle se décide à prendre la parole ou au moins qu’elle se soit calmée, afin d’envisager la suite des événements… Si j’avais su qu’au final je tiendrais une petite fille dans mes bras…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhaïl
Bras-Droit de Milo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 393
Age : 26
Localisation : Sous les étoiles...
Date d'inscription : 29/03/2007

Carnet de Voyage
Races: Ange Déchu
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Le fruit défendu...[PV Mikhaïl xD]   Mar 24 Juil - 19:46

Lorsque je tendis une main à la petite fille, en attendant l'arrivée d'Eä, je remarquai furtivement le sang encore humide qui s'y trouvait. Ce n'était pas le mien, mais celui des brigands - je ne m'étais pas fait toucher par l'une de leurs lames. Un regard furtif sur mon autre bras m'indiqua que l'eau n'avait retiré que la moitié du liquide rouge, et que si je ne l'enlevais pas rapidement, il sècherait et serait d'autant plus difficile à faire disparaître.
La princesse arriva au moment où je faisais cette constatation, et mis quelques instants, tout comme moi, à remarquer la petite. Son regard surpris m'indiqua qu'elle pensait à peu près la même chose que moi.
Elle s'accroupit à son tour, et observa minutieusement l'enfant. Mon regard à moi passait de cette dernière à la princesse... Elles avaient comme... Comme un truc pareil xD
Je compris rapidement lorsque mon regard se posa dans celui de la petite fille. En fait, j'y retrouvais celui d'Eä, même couleur, même profondeur, c'était une sensation plutôt étrange. La princesse avait aussi remarqué, puisqu'elle sembla troublée, un instant. Elle me dit alors que je pouvais m'éloigner si je le désirais.
Je réfléchis quelques secondes, les yeux baissés sur les chaussures de la gamine. Silencieusement, je me relevai, et reculai d'un pas. Je ne tenais pas à l'effrayer, mais je ne voulais pas non plus à laisser la jeune elfe seule (ni faire mauvaise impression xD). Je restai donc debout là, à un mètre à peine d'elles, observant la situation et jetant un coup d'oeil alentour. Avec un peu de chance, ses parents ne seraient pas loin...
Mais le désert portait bien son nom, il n'y avait rien ni personne, si ce n'est l'obscurité nocturne.
Je réfléchissais à un moyen de nous "séparer" de la fillette, sans la tuer, l'abandonner ou bien la noyer xD
Rien ne me venait, et ce n'était pas pour me réjouir. La nuit en amoureux (xD) devenait impossible désormais, et nous n'avions aucun endroit où la déposer si jamais nous arrivions à la ramener à la civilisation. De plus, nous ne pouvions en parler à personne, à moins de nous faire assaillir de questions. Et puis, si quelqu'un avait vent de notre petite escapade...C'en était fini de nous ! Je n'avais pas envie de finir le restant de ma vie reclus dans le désert, caché aux yeux de tous. Il nous fallait une solution, et vite.
La princesse tenta une approche, en promettant à la petite "que nous ne lui ferions aucun mal". Ne dit-on pas aux enfants de ne pas parler aux inconnus ? Si cette fille était du genre obéissante, nous n'en avions pas fini. Mais, au lieu de s'enfuir en courant comme je l'avais imaginé (et espéré xD), elle sauta au cou de la princesse.
Celle-ci me jeta un regard désespéré. Moi je venais de regarder la petite d'un regard soupçonneux. Etait-ce moi, ou bien... son image avait tressauté ? Je clignais des yeux sous le regard interrogateur de la princesse, et m’approchai un peu, discrètement afin de ne pas faire fuir la petite. Je ne pensais pas avoir rêvé : ses mouvements avaient semblé fluides, laissant une légère traînée derrière eux, elle était pâle et silencieuse, deux attributs propres aux…fantômes. Je pris de nouveau la parole, m’adressant à Eä :


« Je crois… Je crois qu’on n’a plus de souci à se faire… Cette petite est… déjà morte. C’est un fantôme, une projection. »

J’en étais presque sûr désormais. Et puis, ça arrangeait les choses…
Mais pour qu’elle revienne d’entre les morts, la fillette devait en avoir vécu. Pour s’accrocher ainsi à sa vie terrienne… Elle avait dû souffrir, juste avant de quitter ce monde…
Je m’accroupis de nouveau, cherchant à capter le regard du fantôme. Lorsque ses yeux se posèrent sur les miens, je compris que j’avais eu raison. Ca se sentait, ça coulait de source. Je réalisai alors qu’elle était toujours dans les bras de la princesse, et m’adressai alors à cette dernière :


« Ne t’inquiète pas, tu ne risques rien. Il faut simplement… s’arranger pour qu’elle quitte définitivement ce lieu. »

Ce lieu hanté…
Depuis combien de temps la petite errait-elle ici ? Elle pouvait avoir des dizaines et des dizaines d’années ! Je notai dans un coin de ma tête de me renseigner dès que j’en aurais l’occasion. Il suffisait de consulter les avis de recherches de la décennie passée, en espérant qu’elle ne soit pas plus vieille encore. Et comment pourrions-nous lui faire comprendre qu’il était temps de partir ?
J’étais persuadé qu’Eä, qui transpirait la confiance et la gentillesse à ce moment, saurait le faire. Mais il fallait de volonté, et surtout, ne pas être effrayé… Elle avait déjà perdu pas mal de force en nous réchauffant, tout à l’heure.
Cette idée me fit penser que j’étais de nouveau trempé, tout comme elle, et que cette fois je devrais attendre quelques heures avant d’être totalement sec. Nous changerions probablement de lieu… Après tout, nous avions encore beaucoup de terrains à explorer…
Je n’avais eu affaire à un fantôme qu’une fois dans ma vie, et ma mission avait été de lui soutirer des informations. Je n’ose même pas y repenser, tellement ça avait été difficile… Mais là, il ne s’agissait que d’une enfant. Un être encore innocent...
Avec un soupir, je jetai à nouveau un regard au sable qui se trouvait à nos pieds (sable mouillé tellement je gouttais xD). Comment était-il possible de vivre autant de chose en 24 heures seulement ? De ressentir autant d'émotions ? De changer autant ?
Dans une autre situation, je serais passé à côté de la fillette sans m'en soucier outre mesure... La laissant à sa désolation. Quel homme étais-je devenu ? Faisais-je partie de ces gens de la pire espèce ? Il était peut-être temps pour moi de cesser de partir à la recherche de mon passé et de me concentrer sur mon avenir... Après tout, je ne serais plus jamais le prince des anges que j'avais été, alors autant tirer définitivement un trait... Pourquoi n'y parvenais-je pas ? Qu'est-ce qui me retenait ? J'avais l'impression de devoir découvrir quelque chose d'important, comme si ma tête voulait absolument que je me souvienne d'un détail en particulier, et que je n'y arrivais pas... N'avez-vous jamais ressenti cela ?
Je reportais mon attention sur la princesse et le fantôme, le moral légèrement assombri. Puis je demandai simplement, sans détour, ne me préoccupant pas du temps qui venait de s’écouler :


« Tu penses pouvoir y arriver ? »

Je parlais bien sûr du fait de renvoyer la petite de là où elle venait. Sinon, nous ne pouvions que partir en la laissant dans cet état. Ce n’était pas notre rôle que de nous occuper de ce genre de choses…
Et puis le temps semblait s'envoler tellement vite... J'avais l'impression que le soleil n'allait pas tarder à revenir, même si c'était la dernière chose que j'aurais souhaité à ce moment là. Non, je voulais encore profiter de sa compagnie quelques instants, il ne se lèverait pas...

[Désolé vraiment pas d'inspi, je pense que ça se voit T_T
J'améliorerai peut-être le post ce soir...
J'ai répondu parce que ça devenait nécessaire xD]

_________________
Qui sème la haine récolte la violence, la vengeance, la mort...


Dernière édition par le Sam 8 Déc - 21:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-citadelle.aceboard.fr
Eäródia Glil-Galad
Princesse Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 222
Age : 29
Localisation : Dans la lumière du Soleil...
Date d'inscription : 07/04/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Le fruit défendu...[PV Mikhaïl xD]   Ven 5 Oct - 15:31

[Reprise des négociations xD La nostalgie l'ayant emporté, et voulant te faire une petite surprise =) Haut les coeurs ! Wink ]

La petite était toujours dans mes bras, et le temps me semblait interminable. Se déciderait-elle enfin à me lacher ? Je détestais être contrainte à faire une chose que je n'aimais pas... c'était si désagréable !
Observant les réactions de tout le monde à la fois, je constata que Mik semblait avoir une révélation. Au même moment, j'eus l'impression que la petite tremblotait bizarrement. Au final, j'étais bien loin de m'imaginer ce que j'allais découvrir d'ici quelques secondes. En effet, je resta bouche bée un instant lorsque Mik pronnonça les quelques mots à la fois libérateurs et si lourds de sens...
Si la petite était véritablement un fantôme, il faudrait la faire repartir... de la où elle venait. Et c'est la que ça se gate. Qui n'a jamais pu se vanter d'avoir renvoyé un fantôme parmi les morts ? Pas moi en tout cas, et ce n'était pas une pratique courante chez les elfes. Je fronça les sourcils. Décidément, on pouvait pas dire que cette journée était idyllique... il y avait toujours une poisse à un moment donné... C'était lassant. Est ce que toutes nos futures rencontres, si futur il y avait, se passeraient de cette manière ? J'espèrais que non. Du calme, de l'amour, c'était amplement suffisant. Erf, et encore, je trouverais ça ennuyant au bout d'un moment...
Je soupira. Je n'avais pas le choix. Maudite bonté, si j'avais su, je l'aurais ignorée, quitte à passer pour une elfe ingrate et méchante. Oui mais ce n'était pas ma nature, et c'est ce qui me perdrait, j'en étais certaine. Autant faire mauvaise fortune bon coeur ! C'est pourquoi je répondis un simple oui à la question de Mik. Oui je m'en occuperais, et une fois réglé, nous pourrons songer à enfin souffler un peu.
Je me releva donc, et tendant ma main à la petite, je partis dans mes réfléxions. Dans mon peuple, nous ne faisions pas de rituels pour les morts ou leur âme. Nous étions persuadés que puisque nous étions liés aux plantes et à la nature, nous ne mourrions pas vraiment. Ainsi, chaque atome, chaque particule de notre corps se fond dans cette nature, dans chaque feuille, dans chaque brin d'herbe, dans chaque être vivant abrité en forêt, nous permettant de toujours vivre, éternellement, et de suivre l'évolution de notre peuple, des êtres aimés au fil du temps... C'était une assez belle vision des choses en fait, une sorte de croyance à la réincarnation. Quoiqu'il en soit, lors des cérémonies mortuaires de ma race, nous nous contentons de chanter des psaumes aidant la nature a accepter ces nouvelles particules, des psaumes permettant de ne jamais oublier la personne morte, et enfin nous enterrions dans la forêt, à un endroit choisi par le mort durant son cycle, le corps, mais ça c'était surtout un moyen de se "débarrasser" du corps et de ne pas effrayer les humains en leur faisant croire que nous faisions comme eux.
Voila donc en somme mon problème : chez moi, les fantômes, ça ne peut pas exister. Nous n'avons aucune connaissance dans ce domaine la, ni dans celui des psaumes et des rituels de renaissance ou autre.
La petite me tendit une main, et maintenant que je faisais attention, je pouvais sentir une sorte de fraicheur au coeur de ma paume. Je frissonna, et dirigea la petite en direction du gros rocher.
Comme toujours, j'avais une idée, et je la suivrais, à l'instinct. Ce que j'allais faire était sans doute une chose jamais réalisée pour un elfe, mais il faut dire aussi que si personne ne tente jamais rien, nous n'avancerions jamais. Après tout ma race, donc moi même, possédions naturellement certains dons de nature magique, autant voir si l'on ne pouvait pas les détourner exceptionnellement, surtout pour une juste cause comme celle-ci.
Je ne m'occupa plus de Mik à partir de ce moment là (xD), toute mon attention étant nécessaire pour cet "exorcisme". Arrivées au rocher, je l'invita à s'assoir, et, regardant les étoiles, je commença à lui raconter certaines choses relatives à la mort elfique. Je savais qu'à partir du moment où l'on meurt, notre esprit s'enrichit de multitudes connaissances et notemment des langues jusque la inconnues. Je savais donc que lorsque je lui parlerais en elfe, elle comprendrait.
Et c'est ainsi que l'on pu appercevoir un soir de fin d'été une jeune elfe chanter un psaume de son peuple à une petite fille perdue dans un grand désert, afin de l'aider à franchir "le passage".
Pour vous donner une idée, voici un petit bout :


"Namarië
Calo anor na ven
Ná Elbereth veria le, ná elenath dín síla erin rád o chuil lín"


"Adieu
Puisse le soleil briller sur ta route
Puisse Elbereth te protéger, puissent les étoiles briller le long du chemin des étoiles de ta vie"



Ce petit cérémonial dura longtemps, au moins deux heures, et je dois avouer que lorsque je me releva et redescendis sur le sable, j'étais vidée, las, épuisée...
J'avais senti l'esprit de la petite céder peu à peu à mon esprit, et j'avais pu la guider aussi loin que j'avais pu, tout en faisant attention à ne pas laisser mon âme s'échapper trop loin de mon corps. Et quant enfin elle s'envola complètement, ce fut apaisée et souriante... Un dernier aurevoir en somme...
Enfin, tout ça c'était terminé, et je pouvais être quelque peu fière de ce que je venais d'accomplir. Il me faudrait donner des ordres aux prètres elfes et magiciens afin qu'ils commencent des recherches sur ce genre de choses, peut être cela nous donnerait de nouvelles armes et de nouvelles capacités à exploiter.
Quoiqu'il en soit, je m'appliqua à retrouver Mik, les yeux dans le vague, l'esprit tout embué des vapeurs de l'autre monde que j'avais du froler par nécessité. Je ne pourrais plus utiliser mes dons pendant un bon moment, et ça, c'était un réel problème. En même temps, je ne pouvais pas prévoir que cela me viderait tant.
Je m'arréta au bord de l'eau, et m'agenouillant, je pu constater qu'elle était vraiment très froide, tandis que l'eau noire coulait le long de ma gorge. Il ne fallait pas trainer ici, sinon, je me refroidirais trop vite et trop longtemps. Or j'avais besoin d'un certain niveau de chaleur dans mon corps pour être en bon état, et surtout, utile.
Je me releva, et repartit vers Mik. Arrivé à sa hauteur, je dis de but en blanc, n'ayant pas assez de forces pour faire une conversation de complaisance :


- Elle est partie... Mais j'ai besoin de chaleur, et vite...
Erf, désolée de ne pas tenir le coup sur cette histoire la.
Plus jamais je ne recommence ça...


Je n'aimais pas être dans cet état là devant lui, mais la je n'avais pas le choix. De toute façon, je n'aimais pas être faible devant personne alors... Je fis un maigre sourire, avant de reporter mon regard sur l'horizon du lac, c'était sans doute la dernière fois que je le voyais. Il me fallait donc inscrire son souvenir en moi à jamais, afin de ne pas oublier cette journée, et ces évènements...

[erf dsl pour l'inspi mais bon pas facile tu m'avais posé une colle ^^' Et euh dsl tout court pour le post, xD je crois que mon angine rejaillit dessus ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhaïl
Bras-Droit de Milo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 393
Age : 26
Localisation : Sous les étoiles...
Date d'inscription : 29/03/2007

Carnet de Voyage
Races: Ange Déchu
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Le fruit défendu...[PV Mikhaïl xD]   Dim 9 Déc - 7:13

[C'est parti, je me lance ^^]

Après mes paroles, Eä se releva sans un mot. Je voyais bien, à son visage, qu'elle semblait préoccupée. Avait-elle une idée derrière la tête ? Certainement. Mais laquelle ?J'étais sûr qu'elle ne voudrait pas abandonner l'endant ici... Mais serait-elle capable de la renvoyer au-delà des limites ? Un petit oui de la part de la princesse confirma mes doutes : elle comptait le faire. Il me semblait que c'était une tentative dangereuse... Je ne pratiquais pas la magie à proprement parler, mais rien qu'en ce jour, j'avais pu constater qu'y avoir trop recours épuisait complètement. Je n'avais pas envie de la ramasser à la petite cuillère XD
Eä tendit une main à la petite fille, que celle-ci saisit timidement. Eä semblait plongée dans ses réflexions, moi, j'observais la scène en m'imaginant plusieurs manières plus tordues les uns que les autres de renvoyer l'enfant dans le monde auquel elle appartenait désormais.
Les deux se dirigèrent vers le rocher au bord de l'eau, en bas de la dune que nous venions de grimper, et moi, je restai là quelques secondes, avant de descendre lentement, tout en conservant une certaine distance entre Eä et moi. Je ne voulais pas la déranger.
La princesse invita la petite à s'assoir, et cette dernière s'exécuta sans poser de question. Elle semblait curieuse de savoir ce qui allait se passer, et tellement heureuse que sa solitude soit rompue...
Eä se mit alors à chanter, timidement d'abord, puis avec de plus en plus de conviction. J'observai la scène encore une bonne demie-heure, avant que mon attention ne se détournât finalement. Mon esprit flottait, et je réfléchissais, je me posais des questions, je m'inquiétait. Ce manège dura un moment, et je dûs rester assis sur le sable (je m'étais assis ?) deux bonnes heures, si ce n'était pas plus.
Je pensai à cette magnifique journée, ma rencontre avec Eä, nos petites envolées... Je songai aux brigands, à la façon dont la princesse s'était battue sans problème, aux dangers qui nous attendaient... Beaucoup de dangers nous attendaient. Si nous restions en bons termes (xD), notre route serait certainement semée d'embûches. Que ce soit de son côté ou du mien, notre relation serait très mal vue. Mais je ne me voyais pas passer le reste de ma vie terré dans une vieille hutte en pleine nature pour être à l'abri des regards. Non, je préférais assumer les sentiments qui m'envahissaient depuis que je l'avais rencontrée... Sans la mettre en danger. Etait-ce possible ? Devions-nous nous résigner au fait que c'était la première et la dernière fois que nous échangions un regard ? Cette idée me semblait insurmontable, bien que la plus raisonnable. Mais je ne me voyais plus vivre sans sa présence. Etait-il vraiment possible d'éprouver ce qu'on appelle "amour" si tôt ? Ou était-ce un tout autre sentiment qui m'envahissait ?
Je n'en avais strictement aucune idée. J'étais tellement peu habitué aux relations humaines... Il me faudrait rattraper de nombreuses années de solitude. Réapprendre à connaître, à comprendre les sentiments humains. Mais si je commençais à comprendre les sentiments humains, ne deviendrait-ce pas dangereux pour le rang que j'occupais ? J'avais habitué mon entourage à une impassibilité, à une insensibilité totales. Comment ferais-je alors pour ne pas changer d'attitude ? Et si Milo décidait de s'en prendre aux Elfes ? J'étais incapable de savoir comment je réagirais...Ce que cela engendrerait... Enfin, je savais que cela finirait en catastrophe.
Pendant qu'Eä "exorcisait" l'enfant, je songeais aussi à moi, au fait que je lui cachais qui j'étais vraiment, avant d'être au service de Milo (mais le savais-je vraiment moi-même ?), je pensai au mal que j'avais fait, et je tentai de me souvenir.
Quelques bribes de mon passé me revenaient parfois, trop rarement à mon goût. Cela en devenait assez frustrant. Je voyais des scènes, mais je me révélais incapable de les situer, que ce soit dans l'espace ou le temps. Je ne voyais que des images, par flashes, que j'étais sûr d'avoir réellement vues un jour, mais je ne connaissais ni les circonstances ni ce à quoi elles faisaient référence. En fait, je ne savais pas grand chose, même si à chaque nouveau flash, j'avais l'impression d'avoir franchi un grand pas. Pour ne pas avoir l'esprit travaillé par mes souvenirs le reste de la soirée, je chassai toute idée négative de mon esprit, et tentai de devenir un peu plus optimiste. N'étais-je pas en train de vivre la plus exceptionnelle histoire d'amour qui soit ? Une fois que Milo tomberait - car oui, il tombera - je me voyais déjà en train de raconter l'histoire de notre rencontre...(à nos petits enfants XD)
C'est sur ces idées beaucoup plus "joyeuses" qu'Eä termina avec l'enfant. Celui-ci s'était peu à peu embrumé jusqu'au point de disparaître complètement. Ainsi, elle avait renvoyé un mort dans son royaume, franchi les limites du réel et du concevable...
Je me demandais comment la petite fille était morte. Pourquoi elle était restée accrochée au monde des vivants. Comment elle avait pu avoir les yeux d'Eä... Dès que je vis cette dernière se redresser, je bondis, et me dirigeai vers elle. Je glissai une main derrière son dos, et l'autre dans la sienne, puis attendis qu'elle parlât, ce qu'elle fit immédiatement. Je comprenais parfaitement qu'elle aît besoin de repos. Ce qu'elle avait fait, en fait, était surhumain. Dans ma tête, je recensais tous les lieux que je connaissais, et susceptibles de pouvoir réchauffer ne serait-ce qu'infimement la princesse...
Le seul qui me venait en tête était le volcan Qiseth... Qui se trouvait relativement loin. Mais il était éteint, et la vue était imprenable de son sommet. Même s'il valait mieux rester en bas pour être sûrs d'avoir chaud... Mais il était aussi sur le territoire des Nymphes. Tout de même résolu, je passai un bras sous les genoux de la princesse, et lui murmurai en la soulevant doucement :


"Alors, c'est reparti. N'aie pas peur..."

Sans attendre de réponse, je fis de nouveau surgir mes ailes. Une légère douleur parcourut mon dos alors qu'elles transperçaient une nouvelle fois ma peau, rouvrant les cicatrices déjà refermées par mon pouvoir de régénération. Mes yeux tombèrent dans ceux de la princesse, et je mis plusieurs secondes à les quitter. Puis, avec un dernier regard à l'horizon, je sautai dans les airs. Le soleil était encore loin, aucun filet de lumière ne transperçait l'obscurité de la nuit, malgré les deux heures que nous venions de passer à... ne rien faire XD
Rassuré, je montais un peu plus haut, songeant à la lumière blanche et intense qui devait émaner de mes ailes. Il me fallait faire vite pour ne pas attirer les soupçons. Je serrai un peu plus la princesse contre moi. Elle semblait réellement vidée. J'espèrais qu'elle pourrait tout de même admirer le paysage...
A ce rythme, nous étions partis pour faire le tour d'Evalaness en une nuit.


[J'ai commencé vers 3h30 et ce post est lamentable xD]

_________________
Qui sème la haine récolte la violence, la vengeance, la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-citadelle.aceboard.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le fruit défendu...[PV Mikhaïl xD]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le fruit défendu...[PV Mikhaïl xD]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La quête d'un fruit défendu...
» À la quête du fruit défendu [Solo]
» Le fruit défendu
» Croquer le fruit défendu assis sous le pommier - Narcisse - DC esté
» Demande de Fruit du Démon [YA]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Evalaness :: Hors RPG :: Les oubliettes :: RP terminés ou abandonnés-
Sauter vers: