Evalaness

Evalaness... Un nouveau monde magique...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre dans les sous-bois

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rencontre dans les sous-bois   Dim 24 Juin - 0:37

La Lune était déjà haute dans le ciel et elle diffusait sa douce lumière sur le sentier encadré d'arbres.

Celà faisait plusieurs heures que Sindawe attendait dans les sous-bois en bordure du royaume de Hennecy. Il aimait arriver en avance à un rendez-vous afin de repérer les lieux et d'en apprendre la topographie par coeur. Ainsi les pièges naturels de cet endroit n'avaient plus aucun secret pour lui. Il avait laissé ses hommes aux frontières du pays, il ne voulait pas qu'une faction armée d'hommes du désert soient découverts en train de se promener en terre hostile.
Aussi il avait décidé de venir seul à cette rencontre, contre l'avis de Dame Evans qui lui avait conseillé de prendre au moins un assassin avec lui. Cette réunion avait du être improvisée afin de consolider les liens avec les hommes qui avaient embrassé la cause de Milo, celà pouvait très bien se révéler être un piège. Mais Sindawe en bon stratège, s'était débrouillé pour que si on le tuait ce soir ce seraient les hommes de Mylior qui porteraient le chapeau. Provoquant par là même un scandale politique suffisament grave pour qu'on hésite à le faire liquider ce soir.

Pour ne pas trop éveiller les soupçons, le guerrier avait adopté un déguisement bohémien, les hommes du royaume et ses anciens frères du désert s'étaient rescemmement allié. Logiquement personne ne verrait d'objection à ce qu'un homme de l'est arpente les routes du roi.

Il vérifia que Kalimshan avait assez d'herbe à brouter, lorsqu'au loin des bruits de sabots attirèrent son attention. Certainement la personne qui lui avait donné rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Dim 24 Juin - 1:35

Le cavalier noir arriva près du guerrier qui attendait au beau milieu de la route. Son cheval s'arrêta, puis Requiem descendit.


"L'homme que tu as en face de toi est capable de te découper en rondelle en un clin d'oeil... J'espère que tu en as conscience?"

Cette chère Mort était toujours d'un optimisme rayonnant.

"Humm, intéressant, il a un point faible que tu peux exploiter. Il n'a plus goût à la vie parce que sa femme est morte en même temps que ses idéaux. Tu peux le broyer si tu en as envie."
*Non merci*, pensa Requiem à l'adresse de sa vieille compagne, mais il mis l'information de côté pour le cas où. Il s'approcha du bohémien au visage tatoué. Aucun doute possible c'était bien le Grand Stratège de la Dame du désert.

"Bonsoir Maître Sindawe. Je me présente, je suis Requiem Lazarian et c'est moi qui vous ai convoqué ici. Je suis venu de mon propre chef, autant dire que ce qui va se passer ce soir devra rester secret."


Requiem observa l'homme en face de lui, manifestement il attendait d'en savoir plus.

"J'ai eu une information capitale par un de nos informateurs, comme quoi un elfe vagabond et un ange seraient en partance pour le palais royal de Hennecy, ce n'est pas exactement une délégation diplomatique mais ça commence à y ressembler. Si nous pouvons brouiller les relations entre nations en influent sur le voyage de ces deux ressortissants étrangés ça peut-être intéressant... Vous ne trouvez pas? Maintenant je vous fais confiance pour trouver la solution qui sera le plus profitable à l'alliance qui s'est construite autour de Milo."

Requiem avait fait mouche, à présent il avait toute l'attention de Sindawe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Dim 24 Juin - 15:28

Sindawe était effectivement intrigué par la déclaration de Requiem.
Il craignait qu'une alliance entre les peuples de la lumière puisse démotiver les troupes de Milo. Il fallait user de tous les moyens à leur disposition pour retarder les négociations.

"Très bien, admettons que vous ayiez raison et qu'un réprésentant de elfes et un autre angélique viennent à passer dans ces bois ce soir... J'ai une idée qui pourrait nous être avantageuse, mais pour ça vous devez me faire confiance, Maître Lazarian."

Sindawe pris le cavalier noir à part et lui expliqua son plan. Seule la Lune fut témoin de leur discussion et du plan qui s'en dégagea.

[explication du plan par MP]

"Voilà, il ne nous reste plus qu'à nous mettre ne place. Je vous souhaite bonne chance Requiem, que vos dieux soient avec vous."


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 10:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Dim 24 Juin - 16:04

Le plan de Sindawe paraissait excellent mais risqué...

"Ce mec me plait bien! Tu as intéret à assurer de ton côté, mon gars!"
Les mots de sa Mort résonnèrent longtemps dans sa tête.

"Maître Sindawe, je vais rejoindre mon poste. Bon courage!"
Discrètement, le maître d'arme s'éloigna avec sa monture. Bientôt il fut hord de vue.
Il avait laissé seul le Stratège afin qu'il s'occupe des deux combattants de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Olórin Galathil
Ocariniste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 09/05/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Lun 25 Juin - 15:14

La matinée avait pourtant bien commencé. L’ocariniste s’était réveillée non loin d’une femme et cela ne lui était pas arrivé depuis plus de sept ans. Tous deux avaient ensuite échangé quelques mots et même quelques sourires. Il avait aussi l’impression que tous deux se rapprochaient quelque peu mais il mit cela sur le fait qu’ils apprenaient à mieux se connaître. Sa fraîcheur, sa douceur, il les avait à nouveau ressenti ce matin mais quelque chose étaient venue troubler ce qui aurait pu être le commencement d’une belle journée. En effet, le vent leur avait apporté une nouvelle : deux auras agressives se trouvaient non loin de la cité de Tabador et elles étaient là pour eux. Tous deux s’étaient finalement dépêchés de se préparer et, avant de quitter cette petite chambre où ils avaient passé la nuit, il n’avait pas manqué de voir l’empressement d’Allena. D’une certaine façon, cela le rassura un peu dans le sens où il savait qu’il fallait mieux être dans un état d’esprit positif afin de ne pas être perturbé en combat. Peut-être que la jeune femme serait la clé d’une confrontation possible, en tout cas il allait prendre soin d’elle. Il ne voulait pas qu’elle soit blessée et il ferait tout pour cela.
A la porte de l’auberge, il s’adressa à celle qui finalement allait faire davantage que voyager avec lui.


- « Les deux auras se trouvent sur la route de Henessy. Je peux clairement les sentir mais j’ignore encore s’ils ne cherchent pas à nous faire venir à eux car ils ne me semblent pas du tout cacher leur aura. Enfin, ils ne savent peut-être pas non plus que le vent peut nous avertir du danger. Quoi qu’il en soit, restons prudents Allena et préparons-nous à nous défendre car je pense qu’ils nous ont certainement réservé quelques surprises. »

Tous deux si dirigèrent ensuite vers l’endroit d’où provenaient les deux énergies. Avant d’arriver, Olórin s’arrêta et commença à détacher son ocarina qui se trouvait à sa ceinture pour le porter non loin de ses lèvres. Ainsi, si une attaque était dirigée contre eux alors il pourrait immédiatement tenter de s’en défendre ou de contre-attaquer. Aujourd’hui, il ne mènerait pas ce combat seul et cela changeait beaucoup de choses car il ne pouvait pas mépriser la vie de la jeune femme, contrairement à la sienne à laquelle il ne donnait plus aucune valeur.
Enfin il devait désormais découvrir qui étaient ces personnes qui les attendaient eux et quel était leur but. Ainsi, après avoir regardé Allena, il reprit la route pour enfin arriver à l’endroit qu’ils recherchaient. Là, il vit un homme qui visiblement ne cherchait pas à se cacher. A première vue, cet homme devaient avoir la quarantaine et sa corpulence témoignait d’une certaine vigueur. La couleur de sa peau était foncée et cela lui fit comprendre qu’il était très probablement un bohémien tout comme Yukako qu’il avait rencontré dans le désert. Son regard était troublant tout d’abord car la couleur de ses yeux n’était pas ordinaire mais aussi car quelque chose s’y cachait. En temps normal, le jeune homme aurait tenté de lire en lui mais pour le moment il devait se concentrer sur l’environnement pour être sur que rien de dangereux ne s’y cache.
Pour le moment, il était difficile de deviner ce que cherchait cet homme mais il montrait une grande assurance en leur faisant face sans se cacher. Il devait donc probablement avoir un plan en tête et ceci expliquait le fait que la deuxième aura ressentie ne se trouve pas devant eux. De plus, cet homme ne semblait pas être un simple guerrier, Olórin pouvait le sentir sans toutefois pouvoir le définir. Enfin, maintenant il fallait faire place aux mots et il s’adressa donc à lui sur un ton dès plus sérieux.


- « Je crois que vous nous connaissez déjà mais nous n’avons pas le plaisir de savoir qui vous êtes ni ce que vous nous voulez. Peut-être pourriez vous nous éclairer ? » dit-il en souriant légèrement tout en ayant un regard implacable.

Pourquoi sourire en un tel moment ? Sûrement car il voulait montrer qu’il ne le craignait pas même s'il ne voulait pas se montrer supérieur à lui mais aussi pour montrer qu’il ne cherchait pas le conflit. Son regard était celui d’un homme décidé et qui ne reculerait pas quels que soient les pièges qui pouvaient l’attendre.

- « Le vent nous a indiqué votre présence et même si vous êtes actuellement seul devant nous, nous savons parfaitement qu’une autre personne se cache non loin de là. Bref, jouons franc-jeu dès à présent je vous prie. » ajouta-t-il de la même manière.

Allena allait-elle intervenir également ? Il la laisserait faire bien sûr car aujourd’hui il n’agirait pas seul et peut-être que c’est cela qui fera sa force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allena
Ange
avatar

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 27
Localisation : Un endroit que je préfère garder secret ;)
Date d'inscription : 13/05/2007

Carnet de Voyage
Races: Ange
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Lun 25 Juin - 17:13

Allena ne se serait jamais doutée qu’en s’alliant à Olórin, tant d’évènements surprenants l’attendraient. Déjà, la présence de deux personnes, non loin de la cité, se faisait ressentir et elles ne leur voulaient pas du tout du bien. Qui était assez puissant pour avoir vu qu’un elfe et un ange s’étaient liés à la même cause? Un mage, certainement, mais qui? Qui avait deviné leurs intentions, qui leur voulait du mal à ce point? La jeune femme en était troublée, mais ne le laissa pas paraître dans son empressement à rejoindre leur point de « rendez-vous ». Elle avait quitté l’auberge avec Olórin. Celui-ci l’avait arrêtée et informé que leurs agresseurs se trouvaient sur la route d’Henessy. Il pensait aussi que tout cela pouvait être un piège et l’intima à rester prudente. L’ange sourit et lui rapporta les mêmes mots :

-N’ayez crainte, Olórin. Deux contre deux, c’est plutôt équivalent. Avant d’arriver, j’aimerais voler un peu, donc à la sortie de la cité, je m’envolerai vers les cieux et vous suivrai d’en haut. Je me joindrai à vous une fois en vue de nos petits amis…

Ils sortirent de la ville, se dirigeant vers l’endroit désiré. Quand Olórin s’arrêta pour détacher son ocarina, Allena s’approcha de l’homme, posa sa main sur son épaule pour lui indiquer qu’elle s’en allait et découvrit toutes grandes ses ailes noires. Elle les agita un instant puis, dans un bond, s’envola rapidement pour rejoindre les nuages qui l’attendaient. Savourant le vent qui jouait dans ses cheveux, Allena sourit, virevolta, puis descendit de quelques mètres d’entre les nuages pour pouvoir suivre la trace de son compagnon. D’en haut, elle voyait tout le pays et elle distinguait déjà une tâche sombre, toute petite, comme une fourmis, qui se détachait du chemin. Ce devait être une des personnes malveillantes à leur égard, sinon pourquoi resterait-elle là, à ne pas bouger et attendre qu’ Olórin soit assez près pour… L’ange piqua une descente vers le sol et dès que l’elfe eut atteint la destination souhaitée, elle atterrit derrière lui en soulevant de la poussière partout autour d’elle. Son atterrissage avait été fait rapidement… beaucoup trop rapidement, elle en avait maintenant mal au point. Sans laisser la moindre trace de douleur sur son visage (de toute façon, elle n’aurait plus mal dans quelques minutes), Allena s’avança aux côtés d’ Olórin pour lui signaler sa présence. L’homme qui leur faisait face, faisait preuve d’assurance et avait quelque chose… d’hautain. Il était grand, la dépassant de plusieurs têtes et était assez impressionnant à regarder. À la simple idée de se battre contre lui, elle savait qu’ils n’auraient aucune chance au corps à corps; ils devraient donc utiliser la ruse.

Ne sachant pas exactement d’où provenait cet homme, elle put simplement dire qu’il était humain. Elle n’en connaissait pas assez sur l’histoire des peuples pour trouver la provenance de chaque passant. Cependant, quelque chose attira son attention et ce fut ses yeux. En temps normal, les yeux des humains étaient soit bruns, verts, bleus ou gris, mais il était plutôt rare d’en voir des… bizarres comme ceux-là. Bleu arctique sur fond noir. Ça, elle pouvait gager tout ce qu’elle avait, ce n’était pas humain! Allena ne put fixer entièrement son regard, car on aurait dit qu’il s’enfonçait dans son âme pour y déloger quelque chose. Il l’a mettait à nu et Allena n’aimait pas du tout cela. Aussi, l’ange garda ses ailes grandes ouvertes et son visage, habituellement doux, fut fermé à toute expression.

Tout comme Olórin, elle fit la remarque (dans sa tête) que leur deuxième ami n’était pas là. N’ayant pas le pouvoir de deviner où était les auras, elle savait seulement qu’il ne devait pas être très loin. Ça devait faire partie de leur plan, se séparer pour mieux… combattre… enfin. Elle se demandait ce que cet homme à la peau foncé leur cachait. Olórin prit alors la parole, lui demandant qui il pouvait être. Allena doutait qu’il veuille leur en informer, mais qui savait? L’ange regardait fixement le bohémien, tout en cherchant l’autre. Celui-là, il devait bien finir par apparaître, non? Certes… mais quand? Il ne fallait pas se laisser prendre par surprise. Son compagnon, quant à lui, décida de leur révéler par quel hasard ils se trouvaient ici. L’ange eut un demi sourire remplis de défis. Malgré son caractère fougueux et impulsif, il fallait qu’elle reste prudente. Aussi en restant calme, peut-être cela amènerait-il leur ami à leur révéler… quelque chose.


-Nous sommes ici pour vous, cher… monsieur. Alors je crois que la moindre des choses soit de nous dire ce que vous nous voulez exactement. Nous agirons… en conséquence.

C’est-à-dire que si ça mène au combat, ils devraient se battre et si ça mène à la discussion, ils discussionneraient… enfin… parleraient. Allena agita doucement ses ailes, attendant maintenant la réponse de leur interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folla2.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Lun 25 Juin - 19:01

L'attente de Sindawe prit fin lorsque qu'entre la frondaison des arbres de ces sous-bois, il pu appercevoir un être ailé d'une grande beauté. La créature décrivit un petit cercle puis tel un rapace en chasse, piqua. Elle passa de justesse entre les branches, évitant celles-ci avec un naturel témoignant d'une expérience incroyable.

Le vieux stratège reporta son attention au sol. L'elfe approchait.
S'il n'avait pas garder à une apparente impassibilité, Sindawe se serait permis un rictus. Il avait découvert le point faible du couple.

L'analyse de la situation lui avait appris que l'elfe essayait de faire bonne figure derrière un sourire narquois mais qu'en réalité il transpirait la peur. Ce dernier tenait son instrument de musique avec suffisament de crispation pour que Sindawe n'eut plus aucun doute sur la réelle utilité de l'objet. Son adversaire abatti ses dernières cartes en dévoilant qu'il se servait du vent et qu'il savait que Requiem était dissimulé dans les parages... Si l'elfe avait où, il l'aurait certainement dit pour démontrer sa supériorité. Il "bombait le torse" afin d'impressionner le guerrier.

Le guerrier du désert espéra qu'il avait bien jugé le maître d'arme. L'information lâché à la volée par l'elfe était d'une importance capitale. Requiem devrait adapter le plan en fonction de la situation, en effet l'Ange n'avait pas encore dévoilé l'étendue de son pouvoir, et on pouvait deviner qu'il était plus grand que celui de son compère au sol. On nageait en plein dans l'improvisation...

Devant l'agressivité des deux arrivants. Sindawe écarta les bras pour montrer qu'ils étaient vide d'arme. Il commença à s'approcher d'un pas lent et mesuré.

Répondant à la question de l'Ange.
"J'ai l'impression que vous me prêtez de bien mauvaises intentions. Ma DAME. Vous dites que j'ai un complice mais pour ma part, je ne vois pas de qui vous voulez parler."
Dit-il, tout en réduisant la distance qui le séparait de ses adversaires.


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Lun 25 Juin - 19:29

"DAME"

C'était le signal convenu pour que le plan continue malgré les difficultés qui s'accumulaient sur l'échiquier.

Requiem était revenu avec l'ingrédient indispensable à la réussite du schéma. Il ne fallait pas qu'il soit découvert avant que Sindawe ait pu amener sa strétégie à terme. Un plan audacieux au résultat incertain.

"Allez-y Maître Sindawe! Montrez moi de quel bois les guerriers du désert sont fait"
Pensa le cavalier noir.


Dernière édition par le Lun 25 Juin - 23:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Olórin Galathil
Ocariniste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 09/05/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Lun 25 Juin - 23:14

Allena avait décidé de se rendre sur les lieux en volant. L’ocariniste ne voyait aucun inconvénient à cela car même s’il n’était pas depuis longtemps avec l’ange, il connaissait son goût pour le vol. D’ailleurs elle le lui avait confié avec sincérité il y a quelques heures à peine. En tout cas, la jeune femme se montrait particulièrement confiante et il lui avait offert un sourire en guise de réponse tout en prenant soin de la mettre en garde à nouveau mais de manière assez douce comme pour lui dire que ceci était une attention et non pas une considération d’une faiblesse qu’elle n’avait en aucun cas.

- « Faîtes-attention à vous. » dit-il en la regardant avec confiance.

Finalement, tous deux arrivèrent dans les sous-bois où se trouvait un homme, un bohémien qui leur faisait face avec assurance. De plus, il était indéniable qu’il les observait tous les deux. Ainsi, ce qu’il pensait avait de bonnes chances d’être juste: il n’était pas qu’un simple guerrier. Il avait tout l’air d’être un tacticien et son âge lui assurait probablement une considérable expérience. Sur ce point, il dominait les deux jeunes qui lui faisaient face mais un combat ne se gagne pas aussi facilement et malgré le fait qu’il voulait montrer qu’il ne possédait pas d’armes, il ne parviendrait certainement pas à les tromper. D’ailleurs, son jeu ne semblait pas prendre auprès d’Allena qui était prête à en découdre.
Pour sa part, l’ocariniste prit à nouveau la parole alors que l’inconnu s’avançait vers eux après avoir prononcé une phrase qui respirait le mensonge et dont le but devait être d’alerter celui qui se cachait dans l’ombre. C’est du moins ce qu’il comprit alors que le bohémien accentua son intonation sur la « dame » qu’il prononça. Etait-ce un faux piège dissimulé ? En tout cas, le moment était venu d’agir et de lui montrer que cette fausse bonne foi ne trompait personne.


- « Pensez-vous vraiment nous tromper de cette manière ? Quoi qu’il en soit, vous serez bien obligé de nous dire ce que vous nous voulez car je ne vous laisserai pas faire un pas de plus dans notre direction. » dit-il d’une voix neutre.

A ce moment, Olórin porta son ocarina à sa bouche et commença à jouer sa mélodie tandis que son aura se développait de manière croissante. Ses doigts glissaient les uns après les autres sur les trous de l’instrument pour en sortir une mélodie douce mais également appuyée. Très vite, le vent fit son apparition et enveloppa les deux jeunes gens dans son souffle protecteur. Véritable cocon, leur élément était devenu une protection fine mais infaillible et son souffle empêchait dorénavant leur agresseur de faire le moindre pas de plus vers eux.
Bien sûr, Olórin contrôlait l’intensité du vent comme il le souhait et la protection pouvait devenir tornade sous l’effet de notes plus offensives mais ne sachant pas encore ce que ceux deux inconnus leur voulaient, il ne voulait pas les attaquer. De plus, concernant l’intensité du vent, il pouvait compter sur l’ange qui le maîtrisait également et il savait qu’elle serait en mesure d’intensifier son propre courant. Il avait confiance elle et il se rendit compte que sa présence était importante mais s’il ne pouvait pas encore définir pourquoi, lui qui avait si longtemps combattu seul. Pour le moment, il se contenterait donc de garder cette défense au rythme de ces notes tandis qu’Allena pourra à tout moment attaquer tout en étant protégée d’un vent qu’elle pourrait elle aussi contrôler. Il n’avait pas besoin de lui dire les choses car il savait que l’osmose qu’il avait constatée entre eux la veille servirait aujourd’hui également pour qu’ils se comprennent et fusionnent leurs pouvoirs. D’ailleurs, dans sa mélodie, il avait prit soin de glisser certaines notes du morceau qu’il avait joué hier.
La mélodie de l’ocariniste n’était pas encore teintée de violence mais elle contenait toujours cette tristesse qui lui était propre. Ceci n’avait pas vraiment d’importance aujourd’hui mais elle était présente et elle accompagnait chacune de ces notes tandis que ses sens étaient en osmose avec le vent afin de tenter de débusquer celui qui se cachait encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allena
Ange
avatar

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 27
Localisation : Un endroit que je préfère garder secret ;)
Date d'inscription : 13/05/2007

Carnet de Voyage
Races: Ange
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Mar 26 Juin - 0:29

Lorsqu’Olórin lui dit de faire attention à elle, Allena lui jeta un regard confiant, puis s’envola sans rien dire. Que fallait-il croire? Ils s’étaient rencontrés hier dans la journée et avec tout ce qui était arrivé, il était normal que des liens se soient créés… mais aussi vite? Enfin… Allena était un être dont l’attachement se faisait vite… C’était certainement du à cela.

Maintenant qu’ils faisaient face à l’homme, que celui-ci avait deviné à quel point l’ange était doué pour voler et qu’ Olórin lui avait avoué certaine chose sur son pouvoir, Allena constata qu’il n’avait pas répondu à la question de l’elfe. Pour quelle raison? Elle sut alors que c’était pour lui répondre à elle. Ce qu’elle ne savait pas, par contre, c’était qu’il lançait son plan de cette manière. À la mention du mot « dame », qui était en fait le signal pour avertir l’autre homme, elle crut à la provocation et jugea bon de lui répondre. Il voulait jouer à ce jeu, Allena pouvait en être une experte. Mais avant même qu’elle ne puisse dire un mot, ce fut Olórin qui avança des propos confiants, comme quoi il savait parfaitement que l’homme mentait. Son compagnon porta son ocarina à sa bouche et érigea un bouclier protecteur de vent. L’ange fit un sourire insolent au bohémien et dit :


-Inutile de nous mentir, mon SIEUR. Comme vous en a informé mon compagnon, le vent est avec nous et nous informe de tout ce que nous désirons savoir. Puisque votre ami se trouve non loin de nous, pourquoi ne pas l’inviter à se joindre à notre petite fête, je suis certaine que cela n’entacherait en rien votre plan.

En fait, elle ne savait pas du tout de quel plan il pouvait s’agir, mais elle savait qu’il y en avait un. Il y avait une raison pour que l’autre homme se soit éloigné et elle ne doutait pas un instant qu’il s’agissait de cela. D’ailleurs en parlant de cet autre homme, elle n’avait toujours pas trouvé où il se cachait. Il fallait avouer qu’Allena ne possédait pas le don d’ Olórin pour ressentir les auras. Elle avait seulement des pressentiments et le vent l’aidait quelque fois à la guider. Toutefois, cette fois-ci, il s’avérait que le vent ne soufflait pas du bon côté, car il ne lui apporta aucune réponse ayant un quelconque rapport avec cet autre personne, homme ou femme soit-elle.

Du côté d’ Olórin, sans avoir à lui parler, Allena savait ce qu’il avait l’intention de faire et il comptait sur elle pour l’aider à maîtriser l’intensité du vent s’il le fallait. Regardant fixement son interlocuteur, elle lui sourit, tout aussi confiante. Elle espérait seulement que les choses ne dégénèrent pas. La défense qu’avait construite l’ocariniste semblait vouloir tenir bon et c’était bon signe, restait maintenant à savoir ce qu’allait en penser l’homme aux yeux bizarres et son partenaire encore inconnu.


-Dites, avant qu’on ne commence quoi que ce soit, vous devez bien avoir un nom, n’est-ce pas? fit l’ange, sachant parfaitement qu’il ne lui dirait rien. Parce que vous appelez « mon SIEUR au regard louche » ce n’est pas très poli, je crois…

C’était à titre d’information seulement, de un, ça passait le temps et, de deux, cela les informait de la patience que détenait le charmant bohémien qui leur faisait face.
Allena avait toujours les ailes grandes ouvertes, c’était en signe d’avertissements et de prévention. Elle tenterait tout s’il arrivait quelque chose.


-Alors? lâcha-t-elle en croisant les bras sur sa poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folla2.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Mar 26 Juin - 1:21

"Je vous donnerai mon nom lorsque vous m'aurez donné le votre chère demoiselle. Ceci est une politesse des plus élémentaires. Quant au complice dont tous les deux faites mention je n'en ai pas connaissance. Peut être que l'on m'a filé, dans ce cas je suis désolé de ma négligence et j'espère que vous m'aiderez à débusquer mon poursuivant."

La paranoïa aigue de ces deux combattants de la lumière frisait la caricature, la xénophobie dont certains affublaient les magnifiques elfes et anges de la légende n'était peut être pas usurpée.
Il était complètement inutile de négocier avec de tels individus. Le Stratège espéra que les hauts dignitaires de leur royaume respectifs étaient plus éclairés, sinon les relations diplomatiques promettaient d'être mouvementées.
Ils s'étaient tous les deux entièrement basé sur l'apparence de Sindawe puisqu'ils n'avaient pu lire dans son esprit. En effet le guerrier avait été formé à la diplomatie et on lui avait appris entre autres choses à fermer son esprit aux intrusions mentales de toutes origines, y compris celles de nature magique [voir ma fiche de personnage]
Sindawe fut plus que jamais heureux de son choix d'avoir gardé Requiem en réserve. Il aurait très bien pu ne pas s'en servir, mais l'attitude des deux lumineux ne lui laissait guère le choix à présent.

"J'ai l'impression que nos relations sont parties sur de mauvaises bases, vous vous obstinez à me faire une démonstration d'agressivité alors que je m'avance les mains vide vers vous. Ce n'est pas très chevalresque comme attitude, surtout cette manière de vous terrer dans votre prison d'air. Pour ma part je n'ai aucun pouvoir de ce genre et je ne vois vraiment pas en quoi je peux vous effrayer? A moins que vous ayiez une peur panique de ce qui est différent de vous? Ou que vous soyiez tellement certain de votre supériorité que vous n'osez même pas parler sur un pied d'égalité avec un humble voyageur comme moi?"

Le vieux guerrier dégaina ses yatagans et les posa à même le sol. Il repris sa marche vers le couple les mains bien en évidence, bientôt le vent vint fouetter son visage ce n'était rien en comparaison des tempêtes du désert qui chariaient des grains de sable coupant comme des rasoirs. A en juger par la douce mélodie qui sortait de l'instrument de l'elfe, nul doute que la tornade pouvait encore gagner en intensité si la musique se faisait plus violente, à ce moment les vents deviendraient insoutenables pour l'humain.

Sindawe fit un pas de plus dans le maelström...


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Mar 26 Juin - 9:14

Les évènements se bousculaient.
Plutôt que de parlementer calmement les deux êtres de lumière s'étaient lancé dans une démonstration de pouvoirs surnaturels plus impressionnants les uns que les autres.

"Tout ça pour deux humains aux pouvoirs à peine supérieur à la normale... C'est trop d'honneur" pensa le maître d'arme avec un pointe d'ironie.
La Mort enchaîna:
"Ces deux petits ont une peur panique de leur mort... C'est leur faiblesse. L'elfe prétend le contraire mais des deux, c'est celui qui est le plus vulnérable à cette phobie."
"Je sais, inutile de le préciser ça crève les yeux, cet homme est condamné. Mais la fille est pas mal gratinée non plus... Est-ce qu'elle saura faire le bon choix?"
"Devine par toi même!"
Gloussa la Mort avec un amusement non dissimulé.

Requiem aurait pu intervenir, Le premier plan avait échoué dès les premières secondes de l'entrevue mais le second s'était merveilleusement mis en place, on était à deux doigts de réussir, mais il fallait encore que Sindawe obtienne quelque chose des deux lumineux. Un dernier ingrédient qui donnerait toute sa saveur et qui ferait de cette tactique une réussite ou un échec.

A côté de Requiem (ainsi que dans sa tête), on piaffait d'impatience, pourtant il fallait encore attendre... Attendre le bon moment. Le guerrier du désert prenait des risques insensés, il fallait lui faire honneur.
Revenir en haut Aller en bas
Olórin Galathil
Ocariniste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 09/05/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Jeu 28 Juin - 23:17

La situation entre eux et cet inconnu était clairement tendue et cela ne semblait pas pouvoir s’arranger car l’ocariniste et Allena restaient sur leur garde tandis que le bohémien continuait à avancer vers eux. De plus, la jeune femme semblait presque pressée d’en découdre. D’une certaine façon il la comprenait mais son esprit était focalisé sur deux choses. La première était l’endroit où pouvait se cacher l’autre inconnu. Pour cela, il avait bien une solution mais il hésitait encore à la mettre en œuvre car elle exigeait une dextérité conséquente mais surtout une dépense d’énergie tout aussi importante. Toutefois, il restait considérablement attaché à observer celui qui leur faisait face notamment car cet homme était troublant. En effet, cette aura négative qu’il avait ressenti au préalable semblait ne plus se trouver ici mais il restait persuadé qu’il ne leur voulait aucun bien et même s’il se voulait sincère, il semblait commettre quelques erreurs. D’ailleurs ces sur ces points qu’il revint tandis qu’il n’abaissait en aucun cas l’intensité de sa mélodie.

- « Dans ce monde, je crois que faire confiance est difficile. Certains diront même que cela est impossible. Je ne sais pas s’ils ont raison mais ce dont je suis sûr c’est que rien de bon ne nous attend dans l’avenir car les haines anciennes se poursuivent ou se ravivent entre les peuples. Les pions sont en train de se mouvoir sur l’échiquier et nous devons tous êtres prudents. Vous me direz que notre attitude n’est pas là pour apaiser les choses et vous auriez probablement raison mais pourtant il y a une chose qui ne m’a jamais trompé jusqu’à présent : le vent. Or, ce matin, il s’est engouffré pour nous apprendre que des intentions négatives nous attendaient et nous sommes parvenus à l’endroit d’où elles provenaient. »

Bien qu’Olórin soit en train de parler, le vent ne diminuait pas d’intensité. Il pouvait également le contrôler durant un temps sans son ocarina. Enfin, cela n’avait probablement pas d’importance pour l’ocariniste qui continua à s’adresser à cet inconnu qui venait de déposer ses armes sur le sol.

- « Quelque chose me trouble. Si le vent m’avait trompé alors nous n’aurions trouvé personne dans ces sous-bois. Or, vous êtes là et il y a bien une raison à cela. De plus, pourquoi tenez-vous tant à gagner notre confiance ? Pourquoi alors que vous risquez de mourir et que quelqu’un serait actuellement en train de vous suivre ? Quelque chose ne colle pas dans votre récit même si vous tenez à vous montrer sincère envers nous. »

Sincère dans ses paroles, il voulait voir clair dans la situation avant qu’elle ne dégénère. Et puis, même s’il lui prêtait des intentions mauvaises, cachées derrière une intelligence probablement redoutable, il avait prononcé des paroles assez justes. C’était notamment pour cela qu’il prit le temps de s’adresser à lui ainsi. Par contre, il laisserait Allena agir comme elle l’entendrait et puis il n’avait d’ailleurs pas à lui dicter son comportement. Cette femme était forte et il l’appréciait encore davantage à mesure qu’il apprenait à la connaître.

- « Ecoutez-moi, si vous voulez que je fasse un pas vers vous alors n’avancez plus vers nous et expliquez-nous pourquoi vous nous attendiez. Si vous persistez à avancer sachez que je ne baisserai pas l’intensité du vent. » dit-il avec sincérité tout en n’abaissant pas sa garde.

Quelque part, il venait de faire le premier pas vers lui et il ne reviendrait pas sur ce qu’il venait de dire car quelque chose le troublait chez cet homme qui avait certainement des secrets qu’il gardait de manière admirable. Cet inconnu n’était clairement pas à prendre à la légère mais il en était de même pour lui et Allena.
Sans quitter le bohémien du regard, il reprit son instrument et joua une autre mélodie, beaucoup plus douce mais également furtive que la précédente. Quel était son sens ? Lui seul le savait mais elle avait l’air d’être une invitation à l’apaisement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allena
Ange
avatar

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 27
Localisation : Un endroit que je préfère garder secret ;)
Date d'inscription : 13/05/2007

Carnet de Voyage
Races: Ange
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Ven 29 Juin - 0:41

Les propos que lancèrent le bohémien à Olórin fit froncer les sourcils à Allena qui n’aimait pas particulièrement qu’on s’en prenne de cette manière à… son compagnon. Aussi, lorsqu’il déposa toutes armes à terre et qu’il s’avança dans le vent, l’ange ne put faire autre chose qu’avancer à son tour. Son but : lui couper la route. Elle ne lui dirait certainement pas son prénom et d’ailleurs, pourquoi l’aurait-elle fait? Lui révéler quelque chose de personnel alors que lui, il lui mentait, ça non! La seule personne en qui elle avait un temps soit peu confiance était Olórin et, n’étant pas naïve, elle n’irait pas tout dire à cet inconnu. Enfin, pour l’instant, elle préférait répliquer sur une chose qui commençait à l’agacer.

-Si je puis me permettre, habituellement, lorsqu’on rencontre quelqu’un qui ne tient pas à créer de liens particuliers avec nous, on passe son chemin. Cependant, vous, vous vous obstinez à… dépasser les limites de nos défenses. Je me demande bien pourquoi. Et puis, ce n’est pas pour rien que nous avons érigé cette barrière d’air, mais comme vous vous entêtez à vouloir passer au travers, c’est que vous désirez quelque chose ardemment. Donc en conclusion, nous avons bien fait de créer ce maelström. N’ai-je pas raison, monsieur au regard louche?

Allena s’était maintenant arrêtée à un mètre de son interlocuteur. Elle leva ses yeux bleus sur lui, un petit sourire aux lèvres. Quelque chose dans ses yeux brillait… une sorte… d’avertissement. Oui, cette ange était quelqu’un de fort et si cet homme s’aventurait là où il n’avait pas à faire, il se prendrait son poing en pleine figure… Enfin, quelque chose du genre, car Allena ne resterait pas sans bouger. Croisant les bras sur sa poitrine, les ailes repliées dans son dos, elle laissa parler l’elfe.

Il leur fit un petit discours sur la confiance. Il leur rappela le vent, dont Allena avait fait l’expérience ce matin et il était vrai qu’elle avait ressenti quelque chose elle aussi. Rien de bien extraordinaire, simplement… une impression… Et habituellement, ses « impressions » ne la trompaient jamais… au fait, pourquoi l’auraient-elles fait? Olórin amena un point intéressant, qui portait à réfléchir et qui justifiait en quelque sorte son geste d’autodéfense. Il dit aussi que s’il cessait d’avancer, Olórin consentirait à avancer vers lui. Cependant, s’il continuait sa progression, il aurait le malheur de se heurter à nouveau au vent.


-J’ajoute que l’intensité pourrait même augmenter… fit l’ange en le regardant.

Défiant l’autre du regard, Allena écouta alors la musique que produisait Olórin et son ocarina. Elle s’avéra douce et, sans savoir exactement pourquoi, l’ange sentit quelque chose d’apaisant courir sur son esprit. Elle savait que c’était la faute d’Olórin et c’était une bonne chose, peut-être cela affecterait-il leur charmant monsieur au regard louche. En espérant…

Cependant, Allena restait sur ses gardes. D’ailleurs, elle recherchait toujours le deuxième homme qu’elle ne savait pas loin. Où pouvait-il être celui-là et quand le verraient-ils? L’ange ne pouvait répondre à ses questions et si elle aurait pu, elle aurait survolé le secteur, question de le retrouver, toutefois, elle répugnait l’idée de laisser seul Olórin; elle ne faisait aucunement confiance au bohémien. Et même si elle le voulait, comme le faire savoir à son partenaire? Allena savait qu’elle pouvait communiquer avec Olórin, mais il fallait avouer qu’elle ne s’y connaissait pas trop. Est-ce que cela fonctionnait comme la télépathie? Allena en n’en avait aucune idée, aussi préféra-t-elle que penser et ne formuler aucune parole.

Attendant la suite des évènements et toujours l’apparition de l’autre homme caché qui ne semblait pas vouloir se manifester, Allena garda les bras croisés et, malgré l’apaisement qui s’emparait d’elle, fixa un regard sans émotion sur le bohémien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folla2.skyrock.com/
Allena
Ange
avatar

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 27
Localisation : Un endroit que je préfère garder secret ;)
Date d'inscription : 13/05/2007

Carnet de Voyage
Races: Ange
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Ven 29 Juin - 0:42

Les propos que lancèrent le bohémien à Olórin fit froncer les sourcils à Allena qui n’aimait pas particulièrement qu’on s’en prenne de cette manière à… son compagnon. Aussi, lorsqu’il déposa toutes armes à terre et qu’il s’avança dans le vent, l’ange ne put faire autre chose qu’avancer à son tour. Son but : lui couper la route. Elle ne lui dirait certainement pas son prénom et d’ailleurs, pourquoi l’aurait-elle fait? Lui révéler quelque chose de personnel alors que lui, il lui mentait, ça non! La seule personne en qui elle avait un temps soit peu confiance était Olórin et, n’étant pas naïve, elle n’irait pas tout dire à cet inconnu. Enfin, pour l’instant, elle préférait répliquer sur une chose qui commençait à l’agacer.

-Si je puis me permettre, habituellement, lorsqu’on rencontre quelqu’un qui ne tient pas à créer de liens particuliers avec nous, on passe son chemin. Cependant, vous, vous vous obstinez à… dépasser les limites de nos défenses. Je me demande bien pourquoi. Et puis, ce n’est pas pour rien que nous avons érigé cette barrière d’air, mais comme vous vous entêtez à vouloir passer au travers, c’est que vous désirez quelque chose ardemment. Donc en conclusion, nous avons bien fait de créer ce maelström. N’ai-je pas raison, monsieur au regard louche?

Allena s’était maintenant arrêtée à un mètre de son interlocuteur. Elle leva ses yeux bleus sur lui, un petit sourire aux lèvres. Quelque chose dans ses yeux brillait… une sorte… d’avertissement. Oui, cette ange était quelqu’un de fort et si cet homme s’aventurait là où il n’avait pas à faire, il se prendrait son poing en pleine figure… Enfin, quelque chose du genre, car Allena ne resterait pas sans bouger. Croisant les bras sur sa poitrine, les ailes repliées dans son dos, elle laissa parler l’elfe.

Il leur fit un petit discours sur la confiance. Il leur rappela le vent, dont Allena avait fait l’expérience ce matin et il était vrai qu’elle avait ressenti quelque chose elle aussi. Rien de bien extraordinaire, simplement… une impression… Et habituellement, ses « impressions » ne la trompaient jamais… au fait, pourquoi l’auraient-elles fait? Olórin amena un point intéressant, qui portait à réfléchir et qui justifiait en quelque sorte son geste d’autodéfense. Il dit aussi que s’il cessait d’avancer, Olórin consentirait à avancer vers lui. Cependant, s’il continuait sa progression, il aurait le malheur de se heurter à nouveau au vent.


-J’ajoute que l’intensité pourrait même augmenter… fit l’ange en le regardant.

Défiant l’autre du regard, Allena écouta alors la musique que produisait Olórin et son ocarina. Elle s’avéra douce et, sans savoir exactement pourquoi, l’ange sentit quelque chose d’apaisant courir sur son esprit. Elle savait que c’était la faute d’Olórin et c’était une bonne chose, peut-être cela affecterait-il leur charmant monsieur au regard louche. En espérant…

Cependant, Allena restait sur ses gardes. D’ailleurs, elle recherchait toujours le deuxième homme qu’elle ne savait pas loin. Où pouvait-il être celui-là et quand le verraient-ils? L’ange ne pouvait répondre à ses questions et si elle aurait pu, elle aurait survolé le secteur, question de le retrouver, toutefois, elle répugnait l’idée de laisser seul Olórin; elle ne faisait aucunement confiance au bohémien. Et même si elle le voulait, comme le faire savoir à son partenaire? Allena savait qu’elle pouvait communiquer avec Olórin, mais il fallait avouer qu’elle ne s’y connaissait pas trop. Est-ce que cela fonctionnait comme la télépathie? Allena en n’en avait aucune idée, aussi préféra-t-elle que penser et ne formuler aucune parole.

Attendant la suite des évènements et toujours l’apparition de l’autre homme caché qui ne semblait pas vouloir se manifester, Allena garda les bras croisés et, malgré l’apaisement qui s’emparait d’elle, fixa un regard sans émotion sur le bohémien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folla2.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Ven 29 Juin - 15:36

*Intéressant!*

*Très intéressant!*


Les rôles s'étaient inversés. L'elfe semblait plus ouvert à la discussion alors que l'ange repartait dans un discourt menaçant et xénophobe.
En bon tacticien, Sindawe contre-attaqua par le point faible: à présent c'était la fille.

"Mademoiselle. Vous dites que je pénètre votre espace personnel. Sachez que cette forêt ne m'appartient pas, mais à vous non plus, nous sommes en terre des hommes pas dans un royaume angélique. Sachez aussi que mon espace personnel se situe à peu près à un mètre autour de moi. Le votre semble s'étendre à toute la région puisque rien que ma présence dans ces bois, vous a fait venir jusqu'ici rien que pour m'agresser."

Le vieux guerrier laissa filtrer un peu de colère, à dessein, dans sa voix.

"Qui est celui qui montre le plus de haine? Vous combattant de la lumière? Ou moi?"

Rien ne le rendait plus furieux que la haine gratuite issue de la peur de l'inconnu.

Il se tourna vers l'homme. Ce dernier avait fait un pas vers la négociation et le stratège se devait de relever l'effort.

"Baissez votre mur d'air et parlons d'homme à homme. Vous avez ma parole de guerrier qu'il ne vous arrivera rien."


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 10:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Ven 29 Juin - 16:08

Requiem observa la situation qui pris une nouvelle tournure. L'elfe entamait un procésus de négociation qui relançait le plan numéro un.
Mais l'ange continuait dans la voie du plan numéro deux.

De toutes manière c'était bel et bien à Sindawe de lui donner le signal pour une intervention éventuelle.
Son rôle se bornait à rester discret et à cacher la présence du "paquet cadeau".
Il avait pris soin de se mettre contre le vent afin de cacher leur odeur, simple précaution standard contre les prédateurs qui avait semble-t-il été l'élément qui perturbait la lecture de l'elfe.
Il lui sembla que la brise tournait, cet elfe était d'une puissance incroyable pour manipuler ainsi les éléments. Il se fatiguerait tôt ou tard, mais en attendant des précautions supplémentaires s'imposaient.
Requiem descendit en rampant de la butte d'où il observait la situation. Il mena les chevaux par la bride dans un endroit protégé des courants d'air, Funérailles son hongre et Kalimshan l'étalon du guerrier, sur le dos duquel était posé la "surprise du chef". Le signal d'intervention était suffisament clair pour qu'il puisse le capter même en étant loin de la scène.
Revenir en haut Aller en bas
Olórin Galathil
Ocariniste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 09/05/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Sam 30 Juin - 13:34

La situation qui se déroulait le renvoyait quelque peu dans le passé. Tout d’abord par l’attitude de l’ange qui, d’une certaine façon, prenait sa défense. Cela s’expliquait bien sûr du fait que tous deux faisaient route ensemble mais il avait l’impression qu’elle s’était attachée à lui. En tout cas, elle lui rappelait sa sœur dans cette démarche protectrice. Il est vrai qu’Arwen avait toujours été là pour lui. Elle avait peu à peu remplacé sa mère et lorsqu’elle était courtisée, il s’interposait toujours entre elle et ces prétendants. Pourquoi ? Non pas qu’il ne souhaitait pas le bonheur de sa sœur, encore qu’il aurait voulu la garder uniquement pour lui et son frère, mais parce qu’il ne voulait pas qu’elle soit avec quelqu’un qui ne l’aurait pas mérité. C’est pourquoi, alors qu’il avait à peine dix ans, il s’élançait déjà sur ces différents hommes bien plus forts que lui.
L’attitude de l’inconnu le renvoyait également dans son passé car, devant ses mensonges, il repensa à la clairvoyance de son frère Lenwë, de 13 ans son aîné. Son grand frère était quelqu’un de fort mais sa puissance venait en grande partie de son sens tactique et de son expérience. Avant chaque mission, il passait de longs moments à étudier le terrain ou toute autre information qu’on lui avait confiée. De cette manière, il partait toujours avec un avantage sur ces adversaires. Bien qu’étant tout jeune, Olórin avait tenté de comprendre comment son frère mettait en pratique son approche des situations et des combats mais il n’était jamais parvenu à l’imiter. Après le raz-de-marée, l’ocariniste avait à son tour développé son sens tactique mais davantage en lien avec sa mélodie. Aujourd’hui, il mettait cela en pratique mais il ne parvenait pas encore tout à fait à son but.

Se retournant quelque peu, il regarda celle qui faisait désormais route avec lui. Le moins que l’on puisse dire est qu’elle possédait un caractère à la fois doux mais également fort. Ainsi, elle ne semblait en aucun cas croire aux paroles du bohémien et le menaçait même d’augmenter l’intensité de la barrière d’air. Contre toute attente, sa présence ne le gênait pas du tout et sentir son aura près de lui avait quelque chose de très apaisant. Indéniablement, il se faisait à sa présence. Le vent allait donc une nouvelle fois lui démontrer qu’il ne s’était pas trompé en les faisant se rencontrer tous les deux et même s’il ne leur avait pas dit quelles seraient leurs aventures, ils savaient certainement qu’ils devraient les vivre à deux.
Ces considérations lui firent à nouveau penser à Lenwë. Pourquoi ? Car il se souvint qu’il s’était fiancé avec une magnifique jeune femme de la cité et que pour protéger sa vie et celle des autres, il était rester avec Arwen pour retenir la vague titanesque. Olórin repensa alors que lui aussi avait quelqu’un à protéger et même si Allena en était certainement capable par elle-même, il ne pouvait chasser cette idée.
Toujours concentré sur la mélodie qu’il jouait, il repensa à tout cela mais écouta également les réponses du bohémien. Décidément, plus les minutes s’écoulaient et moins il pouvait le croire. Tout d’abord car il ne répondait pas du tout aux questions. Il avait davantage tendance à « provoquer ». C’était l’impression qu’il lui donnait avec sa réplique à l’attention de l’ange. Il leur demanda ensuite qui montrait le plus de haine à l’égard de l’autre en précisant que tous deux étaient des « combattants de lumière ». Se considérait-il comme un « combattant de l’ombre » donc ? En tout cas, il n’allait pas lui répondre, laissant cette possibilité à Allena car lui se concentrait sur autre chose…


* J’y suis presque, encore quelques instants… Guide-moi Lenwë. *

Peu après, il lui donna sa parole qu’il ne lui ferait rien s’il abaissait son mur d’air mais comment le croire ? Pourquoi vouloir davantage parler sans cette protection ? Lui et son complice avaient certainement un plan et peut-être que le vent le remettait en cause. Enfin, s’il n’abaissait pas sa protection alors les choses n’avanceraient pas mais fallait-il pour autant prendre ce risque ? Continuant à jouer de sa mélodie, il ne donna pas encore de réponse. Non, il préférait se concentrer sur un autre point.

* Merci mon frère, à présent j’y vois bien plus clair. * pensa-t-il en remerciant son frère.

Désormais, un choix devait être fait et quel qu’il soit, il aurait probablement des conséquences. Détachant ses lèvres de l’ocarina, il prit la parole.

- « Vous m’offrez la possibilité de discuter mais si cela doit se faire sans protection alors il n’y aurait d’avantage que pour vous. Je vous ai ouvert une voie pour la discussion et vous me donnez votre parole mais vous persistez à ne pas répondre à nos questions. La véritable question est donc maintenant de savoir ce que vous attendez exactement de nous. Tout repose sur une éventuelle confiance mais comme vous l’avez dit, elle semble ne pas avoir de bonnes bases. Toutefois, je dirai que nous n’avons pas à gagner la votre puisque nous ne devions pas nous trouver là. »

Tout cela n’était-il qu’un jeu de tacticiens entre les quatre protagonistes ? En tout cas, chaque geste, chaque parole semblait compter et il en serait de même pour la décision qu’il allait prendre. Il se retourna alors vers la jeune femme et lui proposa une idée qui pouvait surprendre.

- « Partons. Finalement, je crois que nous n’avons rien à faire ici non ? » lui dit-il en souriant doucement juste par ce que c’était elle qu’il regardait à présent.

Il se retourna alors vers le bohémien pour mieux expliquer son idée en s’adressant à lui.

- « Nous avons été conduit en ce lieu pour des réponses que vous ne nous donnez pas. A notre place, je pense que vous seriez également méfiant et je ne tiens à prendre aucun risque. Si vous aviez simplement quelque chose à nous dire, vous le feriez et ce n’est pourtant pas le cas, je suppose donc que vous attendez quelque chose. Enfin, si ne nous trouvons plus là, cela ne servira plus à rien. » dit-il d’une voix neutre.

Comment réagirait Allena ? Comment réagirait cet inconnu ? L’ocariniste avait pris sa décision et les autres allaient vraisemblablement agir en conséquence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allena
Ange
avatar

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 27
Localisation : Un endroit que je préfère garder secret ;)
Date d'inscription : 13/05/2007

Carnet de Voyage
Races: Ange
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Sam 30 Juin - 16:36

Bon voilà que l’autre comprenait tout ce qu’elle disait de travers. Elle se passa une main dans le visage, soupirant d’exaspération. Avait-elle mentionné ne serait-ce une fois les mots « espace personnel »? Allena songea alors que c’était peut-être simplement pour lui faire perdre son sang froid. Cependant, malgré l’agacement qu’elle ressentait au fond de sa poitrine envers ce monsieur, elle restait calme. De nature patiente, c’est toujours ce qu’elle essayait de faire en premier. Ne pas tout de suite dévoiler son potentiel et il s’avérait que ça fonctionnait. Maintenant que les rôles étaient inversés, il la croyait sur la défensive (ce qui était vrai) et pas ouverte du tout pour la négociation parlée, ce qui n’était pas entièrement vrai. Certes, elle s’était fermée, mais elle laisserait très bien son compagnon parler pour elle.
Sinon, elle tenait à expliquer ce qu’elle avait dit à propos de « dépasser les limites ».


-Je n’ai jamais parlé de MON espace personnel. Vous interprétez assez mal nos dires, cher monsieur au regard louche. Lorsque je parlais de dépasser nos limites de défenses, je parlais de celle que vous êtes en train de traverser, ce qui n’est pas du tout ma bulle personnelle. Vous approcheriez encore de quelques mètres et tout gentiment je vous enverrais promener.

Elle se tut un moment, prit l’air de quelqu’un qui réfléchissait, puis sourit. Allena leva le doigt, comme si elle venait de trouver la réponse à une question non posée.

-Ah oui! Mais en quoi vous ai-je agressé? À ma connaissance, je ne vous ai même pas touché, ajouta-t-elle en le défiant du regard. Et c’est dans ma nature de démontrer de la haine à tous les menteurs que je croise sur ma route…

Autant le provoquer à son tour; elle détestait les hommes qui faisaient exprès pour mentir, même si on savait la vérité. Elle songea à son père un instant et eut un sourire plus radouci… Dire que c’était de lui qu’elle retenait son caractère. Allena ne pouvait faire d’autre que le remercier par la pensée.

Le bohémien demanda une nouvelle fois à Olórin de baisser sa garde et, cette fois-ci, l’ange n’intervint pas. Si son partenaire désirait discuter avec lui, ça ne lui dérangerait pas, mais elle prendrait soin que l’autre homme ne fasse aucun geste brusque. Elle ne désirait pas la bataille, mais si quelqu’un la cherchait, il l’aurait. Oui, Allena était de nature assez étrange, mais il semblait quand même qu’on l’appréciait…

Finalement, après quelques minutes de silence, Olórin prit la parole, déclarant qu’il n’abaisserait pas leur défense. Il était vrai que le bohémien ne répondait pas à leur question, était-ce une façon d’avoir plus confiance en lui? Non, pas du tout. C’était ça le hic chez ce guerrier. Il leur cachait volontairement quelque chose. La confiance ne pouvait avoir lui en ces lieux et avec lui.

Olórin se retourna ensuite vers elle. Allena ne détacha pas son regard du bohémien, mais écouta avec attention la proposition de son compagnon. Elle arqua les sourcils. Partir? Était-ce vraiment le bon choix? Peut-être finalement. Ils n’aboutissaient à aucune réponse avec ce bohémien, autant partir que de perdre son temps. L’ange commença donc à reculer lentement. Elle avait peur d’une éventuelle attaque provenant de l’étranger et désirait rester sur ses gardes. Finalement parvenue aux côtés de l’elfe, ses yeux bleus rencontrèrent les siens et elle lui sourit, lui faisant comprendre qu’elle le suivrait. Pas besoin de mot… tout pouvait se dire rien que par les gestes et c’était évident avec le bohémien… Pas de réponse, on dit « bye bye ».


-Oui, partons, répéta Allena en tournant ses yeux vers Olórin. De toute façon, ce n’est certainement pas notre départ qui ferait en sorte de nous apporter des réponses de la part de monsieur au regard louche. Alors, faisons ainsi et quittons.

Allena se retourna donc à moitié, montrant son profil droit au bohémien, ainsi que son envie de partir de ces lieux. Restait plus qu’à connaître la réaction de l’autre maintenant. Peut-être enfin allait-il leur dévoiler quelque chose? Était-ce le but recherché d’Olórin...? Elle ne pouvait pas vraiment avoir de réponse, mais avait bien l’impression que c’était le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folla2.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Dim 1 Juil - 10:57

[HRP: je présume que puisque Olorin a arrêté de jouer le vent est tombé]

La barrière d'air avait arrêter de faire son effet. Il était quand même plus simple de pouvoir discuter sans avoir à braver les vents.


"J'ai parlé de combattant de la lumière parce que vous êtes des représentants des deux peuples les plus flamboyant de cette terre. Vous ne pouvez pas dire le contraire. Celà n'a rien à voir avec ma propre allégence."

"Quand au ton que vous employez avec moi depuis le début, jeune fille, il est agressif en plus d'être insolent et vulgaire. Dois-je vous rappeler vos paroles? Que si j'approchais encore plus le vent augmenterait, que j'avais passé vos barrières défensives... Que je sache, je me tiens à plus de cinq pas de vous ce qui est largement au delà de la distance de politesse en cours dans ce pays et dans l'immense majorité des contrée d'Evalaness, y compris les votres... Je crois que vous avez besoin de quelques leçons de bonnes manières mademoiselle."


Puis s'adressant exclusivement à l'elfe comme s'il avait complètement oublié la présence de l'ange.

"Vous voulez certainement savoir quelle carte je gardais dans ma manche?"

Sindawe siffla entre ses doigts, on aurait dit qu'il avait raté la note. Pourtant à l'instant d'après un étalon noir fit son apparition, sur son dos un prêtre humain. Derrière suivait Requiem, le sombre guerrier défiguré et manchot juché sur un Hongre noir comme la nuit.
Ils avaient dissimulé la présence du prêtre entre celle des deux chevaux, apparemment le subterfuge avait réussit.
"Bonjour mon père. Je vous remercie humblement de votre présence et m'excuse de vous avoir dérangé pendant vos occupations. Mais j'avais besoin de vous pour arbitrer cette rencontre. Je vous saurai gré d'être le plus impartial possible."

Se retournant vers l'elfe:
"Sachez que vous avez évité de peu un faute diplomatique grave. Vous auriez alors été deux valeureux combattants de la lumière pris en flagrant délit d'agression physique sur un homme du désert désarmé."

Pour la première fois depuis le début de la rencontre Sindawe sourit.
Puis il alla ramasser ses cimeterres pour les rengainer.

"Je me présente, je suis Usul Sindawe fils de Stilgar stratège des armées du désert de l'Est" Il sous entendait pas "Est", les troupes bohémiennes affiliées à Milo. Mais tant que les négociations avec l'ange déchu n'avaient pas abouties, le vieux guerrier n'aimait pas prononcer le nom d'un homme qui pourrait très bien devenir son ennemi du jour au lendemain.
"Elfe, si vous désirez partir, faites donc. Sachez juste que cette rencontre n'avait pas pour objectif une quelconque agression physique envers vous ou votre amie. Tout cette mise en scène avait pour but de vous tester. Sachez aussi que je ne suis qu'à moitié satisfait du résultat. Nous aurions pu dès le début discuter sagement des positions politiques de nos pays, mais vous vous êtes entêtés à me considérer comme un ennemi qui vous voulait du mal. Si je puis me permettre, vos vents ne sont pas infaillible, ou du moins, votre lecture peut-être faussée par vos propres sentiments de colère.
[HRP: relis bien les premiers échange avec Requiem au début du topic et tu verras qu'il n'y a aucune menace de formulée]

"Si vous représentez le bien et le bon, je ne saurais trop vous conseiller d'affuter votre jugement. Car vos pouvoir sont immenses, aussi ils doivent être manipulés avec beaucoup de sagesse."

Durant tout l'entretient Sindawe avait consciencieusement ignoré l'ange.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Lun 2 Juil - 0:58

Et voilà. L'homme du désert avait donné le signal d'arrivée.

Comme convenu Requiem lacha la bride de l'étalon noir et ce dernier alla rejoindre son maître au trot.
Puis le cavalier noir fit de même. Il arriva enfin au coeur de la scène qu'il avait observé depuis plusieurs minutes.
Il observa l'assemblée.
L'elfe semblait plus calme, et surtout il avait arrêté de jouer de son instrument de musique, le calme de ces sous-bois était revenu. Par contre l'ange fulminait...

"Je sais pas ce que le vieux à dit à la nénette pour qu'elle se mette dans tous ses états, mais on dirait qu'il n'y est pas allé avec le dos de la cuillère."Railla la Mort.

Par réflexe plus que par soucis de politesse, le cavalier noir mis pied à terre et se présenta.

"Je me présente, je suis Requiem Lazarian."
Dit-il de sa voix caverneuse.

"Tu devrais couper les doigts de l'elfe pendant qu'il ne joue pas de son instrument diabolique."
Lui glissa la Mort à son oreille.

*Non! On joue le jeu jusqu'au bout. Puis la disparition de cet avorton ne nous apporterait rien... Autant laisser le vieux faire correctement le boulot.*
Adressa-t-il en pensée à la Mort.
Revenir en haut Aller en bas
Olórin Galathil
Ocariniste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 09/05/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Jeu 5 Juil - 1:33

La tension était palpable entre Allena et l’homme qui leur faisait face et comme rien ne semblait venir débloquer la situation, l’ocariniste décida de prendre la décision de quitter les lieux, idée que la jeune femme accepta rapidement faute d’obtenir elle aussi des réponses. Maintenant, leur barrière d’air était abaissée et il semblait que cet événement, associé à leur désir de départ, avait incité le bohémien à se confier à eux. Il leur dit tout d’abord que tous deux appartenaient aux plus grands peuples de cette terre, chose que le jeune homme refusait de reconnaître en tout cas. Il s’adressa ensuite directement à l’ange en réponse à ses propos. Effectivement, elle avait fait preuve de caractère à défaut de tempérance mais comment l’en blâmer ? Après tout, il leur mentait et se montrait provocateur à sa façon. La réponse de la jeune femme avait alors été claire et il se rangeait de son côté notamment car, malgré cela, il n’y avait eu aucun débordement. Quoi qu’il en soit, il ne répondit rien et préféra attendre la suite des choses, sentant que la situation pouvait se débloquer et c’est d’ailleurs ce qui arriva avec la venue de celui qui s’était donc caché jusqu’à présent.
A cet instant arrivèrent un homme défiguré et manchot monté sur un cheval qui n’était pas sans attirer l’attention ainsi que deux autres chevaux accompagnés par un prêtre. Ce la ne pouvait que le surprendre même si sa mélodie lui avait finalement permis de s’assurer de la présence de cet homme défiguré qui se présenta du nom de Requiem Lazarian, prénom très évocateur pour un musicien en sachant le sens que pouvait avoir le terme de requiem. A présent, il fallait savoir le but de leur présence ici et pourquoi ils s’étaient caché avec autant de précaution.
Le bohémien, qui se présenta à son tour, se nommait Usul Sindawe et était le stratège des armées de l’Est. Le jeune elfe ne s’était donc pas trompé sur le fait qu’il disposait donc d’un esprit très développé. Il ne s’était pas non plus trompé sur sa nationalité visiblement et sa fonction soulignait l’importance de son rang notamment dans la diplomatie. A présent, cet homme se montrait beaucoup plus détendu et répéta que la situation avait failli dégénérer pour rien. D’une certaine façon, il avait raison et il s’en voulait de s’être peut-être un peu trop précipiter. Pourtant, le vent ne lui mentait jamais et ce test dont il leur parlait restait encore bien trop flou pour abaisser complètement sa garde. C’est ainsi que, après avoir jeté un regard surpris à sa partenaire, il répondit au stratège sur un point qui ne les ferait pas encore rentrer dans le vif du sujet.


- « Nous appartenons effectivement à des peuples qui peuvent fasciner certaines personnes mais pour ma part je sais que rien n’est tout blanc ou tout noir, ainsi, aucun peuple n’est supérieur à un autre et pour moi, même les dieux ne sont que des chimères. En tout cas, il semble que vous êtes un bohémien et j’ai déjà rencontré l’un de vous il y a peu. Cette personne se nommait Yukako et elle ma montré que les rumeurs et les craintes à l’égard de votre peuple n’étaient fondés que pour ceux qui les inventaient. Enfin, assez de considérations, sachez simplement que, quoi que vous pensiez de moi, je ne catalogue pas les gens par leur race mais par ce qu’ils renferment en eux ou par ce qu’ils sont prêts à faire pour ceux qu’ils chérissent. »

Cette intervention avait été plutôt longue mais il l’avait trouvé nécessaire. Il poursuivit ensuite dans le sens de Sindawe et de Requiem en se présentant à son tour, comme s’il considérait qu’au final ils ne le connaissaient vraiment pas. Bien sûr, il restait sur cette idée qu’ils les connaissaient mais il fallait partir sur de nouvelles bases tout en continuant de chercher la vérité.

- « Comme vous l’avez dit, il est de temps de repartir sur de bonnes bases. Mon nom est Olórin et j’appartiens au peuple des elfes ainsi qu’à celui des hommes. Comme vous avez pu le voir, je suis un ocariniste et je parcours simplement le monde au gré du vent qui ma récemment conduit auprès de celle avec qui je fais route aujourd’hui. » dit-il en regardant Allena avec une certaine douceur.

Regardant ceux qui leur faisaient face, il voulait à présent comprendre la raison de leur présence ici. Sindawe semblait avancer des raisons politiques mais il devait y avoir autre chose derrière tout ça car ils semblaient les avoir attendu eux et personne d’autre.

- « Je ne sais pas si je suis le meilleur interlocuteur pour parler de politique car ce sujet m’intéresse peu. Je ne souhaite pas à m’allier à un gouvernement ou une ville ni même à un peuple, je cherche simplement à venir en aide à ceux que l’on laisse mourir en toute impunité, à ceux qui sont destiné à être la chair à canon d’une guerre que tout le monde sent venir mais contre laquelle on ne fait rien si ce n’est créer des alliances pour mieux préparer les forces. » dit-il avec sincérité.

Allena allait certainement vouloir leur répondre également et même si le stratège semblait ne plus lui prêter attention, il savait que sa personnalité ne pourrait pas passer inaperçue. Femme douce mais également forte, elle saurait se faire écouter quelle que soit la facette qu’elle adopterait, c’est en tout cas ce qu’il pensait en cet instant même.
Il finit ensuite par regarder ces trois individus chacun à leur tour avant de s’adresser à nouveau à eux sans bouger.


- « A présent, j’aimerai savoir ce que vous nous voulez car il semble que vous nous attendiez. Ce test que vous avez mis en place à un but et je souhaiterai le connaître avant tout. »

Honnête, il avait dit les choses de manière claire. Il attendait désormais que quelqu’un se manifeste ou que Allena intervienne car elle aussi devait probablement se poser des questions face à ces personnes qui semblaient vouloir se révéler avec plus de sincérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allena
Ange
avatar

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 27
Localisation : Un endroit que je préfère garder secret ;)
Date d'inscription : 13/05/2007

Carnet de Voyage
Races: Ange
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   Ven 6 Juil - 18:41

Le bohémien expliqua en quoi Allena l’avait agressé. Il dit alors qu’elle avait employé un ton agressif, insolent et vulgaire. Les nerfs de la jeune femme se relâchèrent et l’air, pourtant tiède, se refroidit soudainement. Autant passer sa colère ailleurs que sur quelqu’un, car maintenant qu’elle le regardait, elle imaginait très bien la tête du bohémien comme étant un sac rempli de sable sur lequel elle avait déjà vu des guerriers s’exercer à donner des coups. L’ange croisa les bras sur sa poitrine, pendant que ses ailes se pliaient et se dépliaient lentement. Il était rare qu’elle s’énervait. Allena était plutôt patience en temps normal… Mais avec ce homme… Arg!

Alors qu’il s’adressait à Olórin, car elle voyait bien qu’il faisait exprès pour ne pas lui parler, Allena regardait ce qu’il se passait. Le bohémien leur montra enfin qui il cachait derrière ses mensonges. Il s’agissait d’un prêtre, dont elle connaissait légèrement les connaissances religieuses ainsi qu’un autre homme au visage défiguré. Son regard s’attarda surtout sur ce dernier, car c’était bien lui, dont Olórin et elle avait ressenti l’aura. L’ange se calmait peu à peu que la conversation avançait. Aussi, l’air froid devint bientôt frais et retrouva sa chaleur de voilà quelques minutes. Cependant, elle ressentait toujours ce pincement de colère au cœur dès qu’elle regardait Sindawe. D’ailleurs, celui-ci venait de se présenter. Il leur apprit qu’il avait mis en scène ce petit « scénario » dans le but de les tester. Allena fronça les sourcils. Qu’est-ce que ça voulait dire? Puis, il finit en disant que s’ils se considéraient comme le bien, qu’il faudrait peut-être qu’ils apprennent à mieux manipuler leurs pouvoirs. Le pincement au cœur se fit plus prononcé et elle ne pouvait s’empêcher de foudroyer le bohémien du regard. Ils n’avaient pas de conseil à recevoir de cet être au service de Milo.

L’autre homme consentit finalement à se présenter. Requiem, qu’il se nommait. Allena, qui n’avait toujours rien dit, ne pouvait s’empêcher de trouver cet homme louche. Lui aussi cachait quelque chose… comme toutes personnes sur terre. Cette impression était peut-être du à la cicatrice qu’il avait au visage ou au fait que, dès qu’il se retournait, on voyait parfaitement qu’il lui manquait un membre… Enfin, la jeune ange préféra tourner son attention vers son compagnon qui finalement, décidait lui aussi de se présenter. Il ne restait qu’Allena. Allena n’avait toujours rien dit et elle hésitait toujours à leur dire son prénom. Qu’est-ce que ça leur apporterait de savoir comme elle s’appelait? Rien… enfin, il lui semblait… Elle rendit son regard à son partenaire, puis regarda à nouveau leur interlocuteur. Olórin avoua que la politique était un sujet dont il ne s’attardait pas beaucoup et on remarquait que ça l’intriguait tout autant de connaître le réel but de ces trois hommes.

Dès qu’ Olórin se tut et que le silence prit place, Allena sut que c’était à elle de jouer.


-Je me nomme Allena, bien que j’aurais préféré de pas vous en informer, déclara-t-elle en les regardant calmement, coupant ainsi le silence, depuis quelques secondes, installé.

Oui, jouer la carte de la patience, c’était toujours mieux ainsi.


-Vous avez finalement dévoilé au grand jour votre mensonge alors que vous vous obstiniez à nous faire croire qu’il n’y avait personne. Elle eut un sourire sans joie. Pourquoi donc?

Elle se tut un moment, mais reprit avant que quelqu’un n’ait l’envie de répondre à sa question. Allena parlait avant tout à Sindawe d’une voix calme, puisque Requiem ne disait pas grand-chose.

-J’aimerais d’ailleurs savoir pourquoi vous voudriez parler politique avec nous alors que nous ne sommes pas comme vous, un grand stratège. Nous n’avons rien d’un diplomate et je dois vous avouer que je préfère être libre que de devoir m’asseoir et parler de politique. Je ne connais d’ailleurs rien à propos de ce sujet qui ait un quelconque rapport avec mon « pays ». Enfin bref, je sens que vous ne désirez toujours pas trop m’écouter… Mais une dernière chose avant tout. Quel était ce test dont vous nous avez parlé il y a quelques instants?

Il fallait dire que ça l’intriguait. À quelle fin était destiné ce test dont ils ne savaient rien? Olórin aussi voulait le savoir et Allena, qui avait décroisé les bras pendant sa part de conversation, les recroisa, jetant sur Sindawe, Requiem et le prêtre, un regard interrogateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folla2.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre dans les sous-bois   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre dans les sous-bois
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenade dans les sous-bois
» Poêlée du sous-bois et omelette d'automne.
» Il neige dans les sous-bois... With Isabelle l. Cambell
» Cueillette dans le sous bois Ft Lia
» Arinos, elfe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Evalaness :: Hors RPG :: Les oubliettes :: RP terminés ou abandonnés-
Sauter vers: