Evalaness

Evalaness... Un nouveau monde magique...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une rencontre en pleine nuit (Allena)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Allena
Ange
avatar

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 27
Localisation : Un endroit que je préfère garder secret ;)
Date d'inscription : 13/05/2007

Carnet de Voyage
Races: Ange
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Une rencontre en pleine nuit (Allena)   Mer 8 Aoû - 1:05

Allena ne chercha pas à savoir ce que représentaient les tatouages sur les bras de son compagnon. Elle ne voulu pas savoir non plus de quelle façon étaient morts les loups. De toute façon, il s’agissait de magie, à n’en pas douter, et Allena, elle-même, en avait usé. Cependant, l’ange s’était fixée un règlement. Ses pouvoirs n’étaient pas faits pour tuer. Allena n’était pas une tueuse et c’était exactement pour cette raison qu’elle avait simplement balancé les loups contre un arbre pour les assommer. Toutefois, il sembla que Nailo n’était pas comme elle. Elle voyait bien que les créatures qui les avaient attaqués ne se relèveraient jamais…

Nailo ne l’avait pas enlacé, mais ne sembla pas fâché qu’elle l’ait fait. Allena eu un petit sourire alors qu’il la remerciait. Elle ne pouvait le nier, cet homme était charmant, bien que mystérieux. Allena se félicita secrètement de s’être arrêtée ici cette nuit. Les mots qu’il prononça ensuite alors qu’elle lui annonçait qu’elle devrait sautiller la touchèrent profondément. Un nouveau sourire s’installa sur ses lèvres, mais elle ne dit rien. Elle resta là, appuyée contre l’arbre, à observer son compagnon. Pendant un moment, elle réussit à oublier la douleur de son pied. Allena ne le connaissait pas entièrement, mais elle appréciait l’homme qu’elle avait devant lui, peu importait ce qu’il avait fait dans le passé… C’est d’ailleurs un peu pour cela qu’elle voulu l’aider.

Maintenant assise par terre, le baume dans la main, elle attendait que Nailo se retourne pour qu’elle le lui applique au dos. Il lui demanda de se l’appliquer à elle et non de le soigner lui, mais Allena secoua la tête. Il tenta vainement de la faire changer d’idée, mais l’ange tenait bon. Elle était comme ça. Les autres passaient devant elle, un point c’est tout. Effectivement, Allena était têtue et il sembla bien que Nailo le remarqua au cours des minutes qui suivirent.


-Celui qui m’a causé des ennuis? À ce que je sache, ce n’est pas vous, mais une meute de loups qui m’a attaquée. Pourquoi vous en voudrais-je? Vous semblez croire que ma blessure à la jambe est de votre faute alors que ce n’est nullement le cas. Je n’ai seulement pas agi assez rapidement. C’est tout.

Ils se regardèrent un instant et Allena vit les sentiments de Nailo dans ses yeux. Ne disait-on pas que les yeux étaient les portes de l’âme? L’ange perdit son sourire. C’était la première fois qu’elle voyait autant d’émotions déferler dans les yeux de cet elfe. Comme dit précédemment, ses yeux s’emplirent d’eau et elle détourna le regard. Nailo sembla prit au dépourvu et lui obéit. Il se retourna, lui fit dos en s’approchant. Allena posa ses yeux sur la nuque de l’homme, puis déchira sa chemise souillée de sang. Elle frôla doucement sa peau nue, puis s’excusa d’avoir du déchirer son vêtement. D’une manière ou d’une autre, lui aurait-elle déjà resservi?

Tandis qu’elle commençait à appliquer la pâte verdâtre sur les plaies, Nailo lui posa une question qui la fit arrêter dans son mouvement. Que devait-elle lui répondre? Elle se mordilla une lèvre, sentant une larme couler sur sa joue. Elle ne savait même pas pourquoi elle pleurait, mais en avait quand même une petite idée…

Après quelques longues minutes silencieuses où Allena finit d’appliquer le baume médicamenteux, l’ange consentit enfin à répondre à la question posée.


-Vos yeux ont reflété tellement d’émotions, commença-t-elle toujours d’une petite voix, que je me suis sentie envahie par l’empathie. Vous avez souffert… je l’ai vu dans vos yeux. C’est… c’est peut-être pour ça que… que…

Mais elle ne termina pas sa phrase, ses yeux s’emplissant à nouveau de larmes. Elle prit quelques secondes pour se remettre et finit par passer ses doigts sur l’épaule de Nailo.

-C’est fini.


Dernière édition par le Mer 8 Aoû - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folla2.skyrock.com/
Nailo kezil
Voyageur Solitaire


Féminin
Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 12/07/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Une rencontre en pleine nuit (Allena)   Mer 8 Aoû - 2:08

L'elfe de la nuit S'était presque retenue de la prendre aussi dans ses bras mais une partit de lui même, encore soucieuse le contrains a ne rien faire, il ne se comprennait plus lui même, qu'arrivait t'il ? changerrait-il d'une facon brutal, est-ce cette femme ange, cette compagnie feminine qui le rendrait autre que ce qu'il croyait être jusqu'a present ? ses pensés etait trouble, comme sa vie, qu'il avait passé dans une solitude si intense qu'il en avait même oublier ce genre de sentiments, les sentiments tout crouts avait etait oublier par ce corps qui pourtant ne demander rien de plus au fond qu'une chaleureuse compagnie, ceci dit etait-ce elle ? il ne savait plus quoi penser de tout et en particulier de lui.

Ses yeux exprimait les souffrances d'un passé seul, sans famille, une familles qu'il n'a jamais eut, jamais il a eut le moindre sentiments d'amitier ou d'amour, juste celui de la haine, le gouts de la mort et de la soif de se battre alors que la mort est au bout du couloirs. Le nombre de personnes a qui Nailo avait donné la mort ne se compter plus personnes ne semblait être a la hauteur, sauf qu'il compris, la raisons laquelles il avait eut ce dessin, sur le bras, il representait sa vie, l'amour qu'il n'a jamais connue, c'est ce qui était imprimer sur son bras, personnes n'aurrais besoin de le tuez enfin de compte, il finira comsumé par sa solitude, et tuez par lui même, aussi quelqu'un ou quelques choses venait s'inicier, comme la deuxieme partit du dessin se reliant a la premiere des deux partits.

Allena lui dit que ce n'était pas de sa fautes mais en partits, il y etait pour une raisons, s'il avait chasser dès le depart les quelques loup, il ne serrais jamais arriver en meute et n'aurrais jamais attaqué, de plus le faites de resté avec lui était un danger de bases pour lui. Bian que Nailo aurrais peut être besoin d'aide pour lorsque qu'il ait blessé, sa facon de devoir se debrouiller prends le dessus et souvent il refuse une aide mais avec cet ange, il ne pouvait refuser indefiniment s'en en connaitre la cause.

"Vous n'aurriez peut être pas du me suivre, les ennuis sot au rendez-vous quand je suis dans les environs, même si vous ne m'etes pas désagreable loin de la ..."

Sa tête ne tournait plus ronds ! il parle de ses sentiments, lui, m'sieu coeur de glace, m'sieu je garde mes peine, sentiments et joie pour ma ptit personnes.Plus rien ne va, est-ce les blessures, l'usage de pouvoirs, ou tout simplement elle ? trop de questions sans reponses se bousculait dans son esprits, il finis par les chasser du mieux qu'il le pouvait mais sans grand succées.

Quand elle commenca a apliquer ce baume, le faites d'avoir dechiré sa chemise ne lui fit rien, au contraire de quand, ses doigts rentrèrent en contacte avec sa peau le figeas literallement, depuis combien de temps cela ne lui etait pas arrivait ? il ne se souvenait même pas qu'il y ait une personnes sui l'ait autant aprocher au point de le toucher sans que cela sois a la suite d'un combat ou l'adversaire mourrut après cette derniere choses.I fut interomput dans ceci quand elle se decida enfin a repondre a sa questions cependant il sentis en elle des larmes se qu'il ne pouvait s'empeché de vouloir secher.

"Mes yeux montre que trop mes sentiments et ma vie, mais sur ce point, vous avez raisons,j'ai peut être souffert, enfaites je crois que la derniere fois que je fut un minimum heureux de ne pas avoir etait tuez, fut a votre rencontre mademoiselle."

Pour lui, c'était suremet la premiere fois que ses sentiments etait dit une autre personnes que lui, pour cela sa voix etait serrée, calme n'eprouvant qu'un douce melancolie encore inconnue aux autres.Son contacte le changeait, il n'était plus aussi distant et froid qu'il pouvait l'etre normalement, est-ce que cela lui passerras ?

Quand elle eut finis est qu'elle posa sa main sur son epaule, Nailo ne put retenir sa main qui vint se poser delicatements sur la sienne ainsi qu'un mot, celui du remerciement, pas seulement pour sa plaie mais pour tout ce qu'elle avait fais pour lui depuis le debut.

"Merci, merci pour tout."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allena
Ange
avatar

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 27
Localisation : Un endroit que je préfère garder secret ;)
Date d'inscription : 13/05/2007

Carnet de Voyage
Races: Ange
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Une rencontre en pleine nuit (Allena)   Mer 8 Aoû - 3:01

Allena avait remarqué un changement dans la façon d’agir de Nailo. Sans savoir pourquoi, il s’était rapproché d’elle, bien plus qu’au début, et depuis ce combat, il n’était plus aussi froid. Il était tendre, gentil, attentionné et charmant. Tous des qualificatifs qu’elle ne lui aurait jamais donnés, il y a quelques heures. Elle n’aurait su dire pourquoi il se comportait ainsi avec elle. Peut-être était-ce du à la douleur qu’il ressentait ou au fait qu’il avait en face de lui un ange? Oui. Certaines personnes changeaient lorsqu’elles voyaient un être tel qu’Allena. « Les envoyés de dieu » était un surnom fréquent qu’on donnait aux créatures ailées venues du ciel…

Allena posa son regard sur sa jambe meurtrie et ferma les yeux. Elle finirait bien par guérir, mais sans aide médical, ce ne serait pas avant plusieurs mois et, en plus, elle courait le risque de s’infecter. Pourquoi avait-il fallu qu’elle guérisse un homme qu’elle connaissait à peine au lieu de sa propre jambe? Allena s’était posée la question, une fois, une seule fois, mais n’en avait pas fait un cas. Elle ne regrettait pas de l’avoir aidé. Nailo avait besoin d’aide et c’était un plaisir que de lui offrir le sien.

Il lui dit alors qu’elle n’aurait peut-être pas du le suivre. Allena secoua la tête, toujours aussi têtue. C’était quoi l’idée de toujours tout ramené sur son dos? Allena ne le comprenait pas… On dirait qu’il s’en voulait… Il s’en voulait pour ce qui était arrivé… Il s’en voulait peut-être aussi pour autre chose inconnu aux yeux de l’ange qui faisait de son mieux pour lui apporter son soutien.


-Pourquoi dites-vous de telles choses, Nailo? Je me fais un tel plaisir d’être avec vous, même si nous nous sommes faits attaquer. Que devrais-je dire pour que vous cessiez de vous en faire?

L’ange soupira. Elle reconnut qu’ils avaient au moins un point en commun. Lorsqu’ils avaient quelque chose en tête, ils n’abandonnaient pas facilement. Allena était têtue et malgré les protestations de son compagnon, voulait l’aider, tandis que lui, il s’en voulait quasiment à mort de voir Allena blessée, alors que celle-ci lui affirmait qu’il n’y était pour rien… Cette constatation la fit sourire. Ils n’étaient peut-être pas si différents après tout…

Elle venait de lui appliquer le baume. L’ange sentit tous les muscles de Nailo se figer instantanément pour une raison inconnue. Arquant un sourcil, elle ne put réprimer un sourire moqueur, mais fit comme si de rien n’était. Il ne semblait pas habitué à cela… et d’ailleurs, si elle l’entendait penser, elle aurait été surprise qu’il pense tant à elle, qu’il soit si confus…

Il lui avait posé la fameuse question qui l’avait tant bouleversée. Elle n’avait pu s’empêcher de verser des larmes. Allena ressentait un mal qui ne lui appartenait pas. Elle restait de l’impuissance aussi. L’ange se sentait si impuissante devant le mal que ressentait Nailo. Elle voulait l’aider… mais elle ne pouvait pas…

La jeune femme posa sa main sur son épaule, lui faisant signe qu’elle avait terminé. Mais alors qu’elle allait retirer sa main, celle de l’elfe se posa doucement sur la sienne et elle leva un regard luisant sur lui. Nailo la remerciait. Un petit sourire s’installa sur ses lèvres alors qu’il se retournait pour la regarder.


-J’aimerais faire beaucoup plus pour vous, vous savez…

L’ange l’observa tranquillement, puis, comme à contrecœur, retira lentement sa main retenue sous celle de Nailo. Allena baissa la tête. Elle ne savait plus comment réagir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folla2.skyrock.com/
Nailo kezil
Voyageur Solitaire


Féminin
Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 12/07/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Une rencontre en pleine nuit (Allena)   Mer 8 Aoû - 13:58

La blessures de l'ange saigner et risquait de s'infecter ou tout du moins si elle restait comme ca, elle perdrais beaucoup de sang dont elle aurras besoin pour ne pas flancher. Pour elle, il aurrais fallut un minimum pour eviter que d'autres infection s'infiltre dans sa plaie.Il ne prit pas la peine de prendre note de son avis attrappa son manteau et en sortit un mouchoir qui n'était pas salie, il posa celui ci sur sa plaie avec precaution, il n'aurrais pas voulue qu'elle en souffre, puis finis par mettre un morceaux de tissus avec lequels il entoura la plaie, prennant atention en soulevant sa jambe pour y glisser le bandage.Puis fit un noeud et serras doucement pour stopper le sang qui coulait, il la regarda puis il s'ecarta d'elle se placant a cotés pouvant ainsi mieux lui parlait mais se fu elle qui repondit aux dires de Nailo.

"Avec ce bandage vous ne perdrais plus autant de sang, et pourrait marcher aux bout d'un certains temps."

Il repondit tant bien que mal a ses questions.

"Je ne vous comprends pas, pourquoi me soigner vous ? alors que je peux briser des vies entiere sans même une once de regrets, vous avait put le constater seule, je suis un meurtrier qui se consume en arrachant la vies au autres..."

Il fut obligé de marquer une pause avant de reprendre de plus bel mais cette fois ci repondant réellement a ses quesions, enfin ...

"Vous me demander pourquoi ? je ne peut ainsi me retenir, et je finirrais surement tuez par moi même, vous etes une personne a qui je ne voudrais faire ou causer de douleur, douleurs que j'ai deja causer.Je suis un être sombre qui ne peut plus rien n'attendre de la vie alors que vous, femme-ange meritait mieux que de restée avec moi.Il n'y a aucun moyen que je connaisse poiur faire devenir un homme tel que moi un homme meilleur capable de réel sentiments, je ne dois etre fais que pour souffrir et donner la mort ."

*Je comprends pourquoi, ces femmes-anges, en decadence finisse par mourir en ayant donner a ceux qui ne merite rien...*

Quand elle avait retirer sa main de la sienne et de son epaule, il sentit comme une abandons qui lui passa vite, Nailo tuez des gens par pur plaisirs a des moments ou pour se defendre, ce destructeur n'était utile que pour faire mourir, il laisser les cadavres pourir pour finir par pourir lui même il n'avait aucune vie.Tel était la loi impotoyable de ce jeu appellé la vie.L'ange voulait vraimet l'aider, ceci toucher quelques part cet elfe qui n'avait jamais connue ce choses pour lui qui n'eprouvait rien de sentiments, de compassion, d'amour, d'amitier.

"Vous avez deja fait beaucoup, je suis le seul detenteur de ma vie hélas trouée de toute part, je suis surement de ces hommes, sans coeur, ni sentiments, amour ou quelquonc mots de ce type, il ne m'arriverras jamais de ressentir ceci ou de le faire ressentir."

*Comment pourrais-je etre aimer, une personnes comme moi ne peut pas l'etre...*

Il s'eprimait avec sinceriter qui l'etonné lui même cependant il ne la regarda pas, regardait les soucis qu'il avait causer, ses blessures celle de l'ange, il se tut et commenca a faire un autre bandage pour lui, a son bras...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allena
Ange
avatar

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 27
Localisation : Un endroit que je préfère garder secret ;)
Date d'inscription : 13/05/2007

Carnet de Voyage
Races: Ange
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Une rencontre en pleine nuit (Allena)   Mer 8 Aoû - 18:06

Allena regarda Nailo lui faire un bandage sans l’en empêcher. Normalement, elle se serait opposée à cela, mais elle sentait que son compagnon le voulait réellement. Il souleva doucement sa jambe, de façon à ne pas lui faire mal, glissa le mouchoir dessous, puis fit un nœud. Elle dut serrer les dents lorsqu’il serra le mouchoir pour cesser le sang de couler. Il fallait dire que ça lui faisait atrocement mal. Elle n’espérait plus que les loups n’étaient pas infectés par une quelconque maladie… sinon, c’était la mort assurée, bandage ou pas. Le mouchoir s’imbiba rapidement de sang, mais elle n’en vit plus couler. C’était déjà bon. Elle avait des chances de s’en sortir, heureusement.

Nailo vint s’asseoir à ses côtés, de façon à pouvoir mieux lui parler. Il lui dit qu’avec ce bandage improvisé, elle ne perdrait plus autant de sang et pourrait marcher d’ici quelques heures. L’ange hocha la tête, tout envie de sourire s’était évaporée. Elle ne dit d’ailleurs rien et garda les yeux fixés sur sa jambe blessée.

Visiblement, Nailo ne la comprenait toujours pas. Allena ne pouvait pas lui en vouloir, c’était normal que l’incompréhension hante ses pensées. Il ne comprenait pas pourquoi elle se portait à son secours alors qu’il trouvait qu’il méritait tout ce qui lui arrivait. Un meurtrier… Non. Allena ne croyait vraiment pas que Nailo en soit totalement un. Sinon, il était un meurtrier capable de sentiments. Elle sut à cet instant comment étaient morts les loups. Nailo consumait la vie des êtres vivants et était capable de leur arracher entièrement ce souffle précieux jusqu’à ce qu’ils rendent l’âme… Les loups étaient donc morts ainsi… Allena allait répliquer quelque chose, maintenant qu’il se taisait, mais l’elfe reprit en répondant cette fois à ses questions.

L’ange leva ses yeux bleus sur lui alors qu’il lui affirmait qu’il ne voulait pas lui faire de mal, mais qu’il lui en avait déjà causé. Il lui dit d’ailleurs qu’elle méritait mieux que d’être en sa présence et qu’il ne connaissait aucun moyen pour devenir un homme meilleur. Allena secoua la tête. Est-ce que les hommes étaient tous ainsi, à culpabiliser pour ce qu’ils avaient faits?


-Si vous êtes si méchant que vous le dites, vous m’auriez déjà sûrement tuée, déclara Allena en le regardant sévèrement. Pourtant, je suis toujours en vie et c’est bien grâce à vous. Regardez votre bras. Vous vous êtes blessé dans le seul but de me sauver d’une mort certaine. Est-ce digne d’un homme qui ne fait que le mal? Je ne crois pas que vous soyez si sans pitié que ça. Vous êtes capable d’avoir des sentiments, Nailo. Vous ne savez simplement pas les interpréter. Vous les jetez dans un coin de votre esprit dans l’espoir qu’ils ne remontent jamais à la surface. Toutefois, j’ai pu avoir un aperçu de la personne que vous étiez avant que vous vous cachiez derrière ce masque de froideur et d’indifférence.

L’ange se tut, le regardant encore un moment ou plutôt le dévisageant pendant quelques minutes. Puis, elle tourna la tête et observa le paysage devant eux. La lune éclairait toujours l’herbe et les arbres. Le vent soufflait doucement et on entendait quelques animaux nocturnes, signe que rien ne se préparait. Allena écouta alors les dires de Nailo, comme quoi il ne pourrait jamais ressentir ni amour ou amitié. Elle laissa échapper un soupir. Elle aurait du s’y attendre.

Posant alors ses yeux sur lui, elle remarqua qu’il ne la regardait même pas et qu’il s’affairait à se faire un bandage pour son bras. La jeune femme déposa sa main sur son bras valide et lui demanda de la laisser faire.


-Faire un bandage avec une main peut s’avérer difficile. Laissez-moi faire.

Allena prit la bande de tissus qu’il avait en main et lui fit un rapide bandage qui eut pour but de couper le sang qui coulait et d’éviter les infections. Elle s’arrêta ensuite et vint le regarder dans les yeux. Elle savait qu’il voulait éviter son regard, mais elle ne pouvait dire pour quelles raisons. Cependant, l’ange désirait savoir quelque chose.

-Regardez-moi dans les yeux Nailo… dans les yeux! fit-elle plus durement. Et dites-moi exactement ce que vous ressentez à mon égard. Il doit bien y avoir une raison pour laquelle vous ne désirez pas me faire de mal. Non?

La jeune femme contempla les yeux rouges de son interlocuteur, tout en étant assez près de lui. Ils allaient savoir tous les deux si l’homme qui était ici présent pouvait ressentir quelque chose ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folla2.skyrock.com/
Nailo kezil
Voyageur Solitaire


Féminin
Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 12/07/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Une rencontre en pleine nuit (Allena)   Mer 8 Aoû - 19:25

Par chance, l'ange ne le derangeas pas lorsque qu'il lui fit son bandage, Nailo devait le faire pour une raisons ou une autres, il devait le faires, enfaites il savait qu'elle risquait beaucoup si sa pertes n'était pas arreter, il avait deja eut des plaies plus vilaines que ca mais s'en était toujours sortit, il vit sa douleur, c'est ce qui le fit arreter de serrer, si elle avait si mal, ca signifiait que c'était asser serré pour eviter au sang de couler. Etanchiter du tissus etait nul mais il avait reussi son but premier, c'était au moins ca de gagner, non ce n'était pas encore aujourd'hui que sa vie finirrais (xD).

Allena l'avait ecoutait jusqu'au bout, pour un foi ou c'était lui qui parlait que n'ecoutait, le monde a l'envers oui! lui qui ne parlait que peu, esquivant la moitier des questions, decimant les gens d'un geste, comment quelqu'un avec une seuil de cruauter sans fin pourvait être devenue comma ca ? soucieux, inquieter, attacher, devouén ce n'é"tait pas possible serrais-ce un sortilege, voudrais t'il se faire racheter lui ? surement pas, mais ressentirrais t'il des emotions? probable pourtant il ne pouvait y croire, serrais son coeur ? cette zone glacée, prises sur une epaisse couche de glace qui ne cesser de s'intensifier, elle avait fondue ? une breche c'était surement forcer le chemin disseminnant des emotions, et Nailo qui n'y comprennait plus rien,il sentit de nouveau son coeur, qu'il n'avait jamais put ressentir depuis un drame, était-il fous, mais la question était dequoi ?.Est-ce une preuve d'amour que d'être ainsi ?

Une vie briser, comme un miroir sur lequel on aurrais marché et ou il ne resterrais que des morceaux y aurrais t'il eut une personnes capable de recoller les morceaux en toutes ces années, non aucune n'en avait eut le pouvoir, ce n'ait pas fautes de le dire. Mais la reponse de l'ange le remis sur la terre, ses paroles, il y trouvait des choses fausses pour lui et d'autres qui ce raprocherrait de la veriter, pourquoi avait-il laisser les loups l'attaqués aulieu de les laisser s'en prendre a l'ange, pour lui c'était une repose si compliquer a formuler, il tourna la choses en tout sens mais ca n'avait aucun debut, il avait était si cruel avant mais la il aurrais presque put se sacrifier pour cet femme-ange, peut être la raisons était face a lui mais il la reniait, ce n'était pas possible.Il ne se fit pas attendre pour une replication de sa part.

"Vous etes la personnes qu'il m'ait impossible de tuez, pourquoi ?ceci et, hélas la raisons pour laquelles je ne peut rien faire, vous n'etes pas comme les autres.Une mort certaines, je n'allait pas mourir d'une plaie de plus...de plus j'ai connue pire durant ma longue existence.Allena vous m'inspirrait au mystère, je ne peut cerner se que j'eprouve en vous voyant, en vous regardant, je vois ce que je n'ait jamais vue auparavant, je ne peut nier que vous me render fous et anormal, pour des raisons inconnue."

Il lui jetat un regards un instant puis continua son bandage et vit que d'une seule main, cela releverrais d'une grandes difficultés sans agraver son cas, l'ange lui proposa a nouveau son aide en mettant son bras sue celui qui s'eforcait de faire la tache, ses yeux se levèrent et il retira son bras pour la laisser faire, de toute maniere que pouvait-il dire ? rien, ca n'aurrais rien changer, il commencer a comprendre les anges, il voulait a tout prix venir en aide sans s'occupées d'eux en premier, c'était une queliter remarquable mais aussi un defauts, a tout le temps aider lles autres on y laisse sa peau.

"Ais-je vraiment le choix ?..."

Il attendit et la regarda travailler a son bras, faisant le même genre de bandages que il lui avait fait a la jambe, enfaites chacun soignait l'autre car il semblait que l'un envers l'autre s'aide sans s'occuper en prioriter de lui même, une confiance c'était installée depuis le temps, quand elle eut finis, elle le regarda aussi, autant que lui le faisais et elle lui dit de la regarder, dans les yeux, son ton ne disais aucune evasion possible, il n'avait donc aucun autres chois, et s'executat, il la regarda dans les yeux, les yeus de l'ange etait d'un beau bleu alors que ce de l'elfe, rouge, deux flammes remplacer la couleurs de ses yeux,des flammes sui s'élevait et gagnait en intensiter pourtant Nailo, lui se noyer plus qu'autres choses dans les yeux de Allena ses membres se fit pierre et il était engourdis, il eprouvait une choses si forte qu'il ne pouvait même pas repondre par des mots, cela depasser de beaucoup les mots, il ne pouvait meme plus faires de geste si ce n'est celui de froler sa joue avec sa main qui ensuite revint a lui mais aucun mots ne pouvait sortir était-ce de l'amour ou autres choses ? Il articula et de minces mots ressortits enfin ne donnant aucune reponse mais ellait t'elle etre comme lui ou au contraire elle en restait indifferente....Il finis par detourner la tete et regarda au sol les yeux surpris redoutant une reponse de la femme-ange.

"Je.. je ne.. sais pas.. ce qu'il m'arrive."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allena
Ange
avatar

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 27
Localisation : Un endroit que je préfère garder secret ;)
Date d'inscription : 13/05/2007

Carnet de Voyage
Races: Ange
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Une rencontre en pleine nuit (Allena)   Mer 8 Aoû - 20:12

Cette fois-ci les rôles étaient inversés. Allena écouta Nailo, qui pour une fois, se vidait quasiment le cœur, alors qu’il y avait quelques instants, c’était elle qui faisait la conversation. Allena ne savait pas ce qui se jouait dans l’esprit de l’elfe, mais elle devinait la confusion. Son regard… ses yeux étaient confus. Il cherchait une réponse à une question inconnue et même si l’ange l’aurait su, elle n’aurait pu l’aider. Nailo commençait à découvrir qu’il n’était peut-être pas comme il croyait être et il s’interrogeait. Il était le seul à pouvoir trouver la réponse…

Quant à Allena, qui semblait en pleine possession de ses moyens, si on oublie sa jambe meurtrie, elle cherchait à savoir pourquoi les hommes étaient les hommes. Pourquoi ils préféraient se cacher et oublier leurs émotions… Pourquoi ils n’avouaient pas ce qu’ils avaient sur le cœur… Peut-être Nailo avait-il peur? Ou peut-être n’aimait-il pas l’homme qu’il était avant? Peut-être… peut-être… Allena se posait trop de questions et elle savait qu’elle ne devait pas toutes les poser en même temps. Ce serait idiot et Nailo en serait certainement écoeuré. Elle préférait garder sa curiosité à part… pour le moment.

Alors que chacun était plongé dans ses pensées, l’homme lui dit pourquoi il ne l’avait pas tué. Il la trouvait différente. Il ne savait d’ailleurs pas quoi penser d’elle. Il lui avoua qu’il la rendait fou et anormal, mais il ne pouvait dire pourquoi. L’ange cligna des yeux un moment, figée par cette révélation. Donc… donc, il pensait à elle. Était-ce pour elle qu’il avait tant changé depuis le début? Un léger malaise se fit ressentir au creux de son ventre. Elle n’aurait jamais cru qu’elle pouvait être la cause de tant de changements… Allena leva les yeux sur Nailo, le regard soudainement triste, puis tourna la tête. Il changeait… pour elle.

Passée ce moment, l’ange aida Nailo à faire son bandage, tout comme lui-même l’avait fait pour elle. D’un côté comme de l’autre, chacun s’aidait. Oui. Au cours des heures qui avaient passé, sans le savoir, tous les deux avaient développé une sorte de confiance. Allena ne pouvait pas dire confiance aveugle, car ce n’était pas encore tout à fait le cas. Cependant, elle savait qu’un lien était en train de se former entre eux. D’accord, Allena était un être qui s’attachait rapidement aux gens, mais elle avait l’impression que cette fois-ci, c’était différent.

C’est d’ailleurs un peu pour cela qu’elle demanda à Nailo de la regarder droit dans les yeux ensuite et de lui dire franchement ce qu’il ressentait pour elle. Le silence s’installa entre eux pendant un moment. Chacun perdu dans les yeux de l’autre. Allena attendait patiemment, ses yeux contemplant les pupilles nouvellement transformées en flamme de Nailo. Il ne tenta pas de cacher ce qu’il se passait en lui. Elle savait que c’était gros… vraiment gros. Elle sentit alors la main du jeune elfe lui effleurer la joue et l’ange, aimant ce contact avec sa peau, ne fit autre que de fermer les yeux. Son cœur s’affola, puis elle souleva ses paupières. Le regard envoûtant de Nailo était toujours là… mais il était troublé. Et ses mots en furent la preuve.


-"Je… je ne… sais pas... ce qu'il m'arrive."

L’ange l’observa un moment alors qu’elle secouait la tête. Un léger sourire s’installa sur ses lèvres et elle leva un regard triomphant sur l’elfe alors qu’elle s’assoyait tout en plaçant sa jambe pour qu’elle ne lui fasse pas mal.

-Je le savais! déclara-t-elle avec une pointe de fierté dans la voix. Tu ressens des…

Allena se tut soudainement, tout en réalisant quelque chose. C'était pourtant vrai... il... il avait des...

-Tu as des sentiments pour moi… finit-elle tout bas.

Était-ce possible?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folla2.skyrock.com/
Nailo kezil
Voyageur Solitaire


Féminin
Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 12/07/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Une rencontre en pleine nuit (Allena)   Mer 8 Aoû - 21:12

Nailo ne pouvait croire les choses qui venait de se passer, en l'espace d'une soirer, de quelques heures, de leurs premiere rencontre et l'elfe était chamboulé, non impossible, pourtant, c'était vraix, son coeur fondait lui aussi, l'ange était fière d'elle , un sourire en étaiit la preuve ainsi que son ton, ses dires...Elle disait qu'il savait qu'il semblait qu'il puisse ressentir des sentiments pour elle, elle n'avait pas totalement tords mais pas non plus raisons.Mais son jugement était peut etre trop bref, reciproque ? qui sais, enfin qui savait vraiment ce qu'il eprouvait. Personnes. Non personnes ne le pouvait. Elle l'avait tutoyer mais cela n'avait pas interpellé l'elfe, lui, la regarda le sourire aux levres, le regard fière, il se leva mais du prendre apuie sur ce tronc, les energie qu'il avait absorber commencer a se dissoudre, mais Nailo n'en dit rien et prit attention pour evitait que ceci soit trop voyant.

"Tu savais? alors je suis si previsible, je me suis trahit mais tempis, tu a eut ce que tu voulais non ?"

Il mis sur epaule sur le tronc ainsi tenait sans trop de peine debout mais ne pouvait nié une certaines douleur, son regards eprouvait une peine qu'il ne cachait plus desormais, il n'en était plus a ca, il regardait Allena assise mais ne disais plus un seul mot.Il se rappeller du debut de la rencontre, comment pouvait-il a present être ainsi, le paradoxe complet, au moments ou sa main etait venue sur la joue de l'ange, la peau de celle-ci etait douce et lui etait atirrante en tout point mais il s'interdit tote forme d'amour,cela ne lui était que trop de joie, mais il n'était pas possible.

*J'ai l'impression que si je devait peindre ma vie, je peindrais l'enfer...*

Sa pensé il se la repeta des dizaine de fois mais ne dit toujours rien, sa bouche se se plaisait plus qu'a afficher un sourire inversé, celui d'un homme brisé par les tourments d'un monde.Soudainement il sourit, un sourire non heureux un sourire d'une tristesse, mais une sourire n'était pas toujours signe de joie, comme celui-ci. Il denoua sa langue un instant lachant quelques mots.

"Je suis un homme, compliquer, je suis un homme brisé..."

Son sourire faisait un effet yoyo, il était repartit, déjà ? dirras t'on, oui, déjà.Il ramassa en se penchant legerement, son manteau injecter de sang, qu'il mis sur ses epaule avec lenteur, plissant les yeux un instant, se mordant la levres inferieur, pourtant il ne partit pas, il regarda de nouveau l'astre lunaire, ses yeux refletait celui-ci qui rendait ses yaux encore plus intense.

(HRP: dsl si c'est un peu maigre manque d'inspit pour celui la mais je me ratraperrais ^^".)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allena
Ange
avatar

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 27
Localisation : Un endroit que je préfère garder secret ;)
Date d'inscription : 13/05/2007

Carnet de Voyage
Races: Ange
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Une rencontre en pleine nuit (Allena)   Mer 8 Aoû - 22:01

HRP Pas grâve ^^

L’ange fixait à présent Nailo. Elle avait cerné des sentiments de la part de cet elfe, mais pourtant celui-ci ne sembla pas y prendre plaisir. La fierté qui avait envahi le visage d’Allena se perdit en un instant. Nailo était triste. Elle ne saurait dire pourquoi. Elle l’avait tutoyé, elle avait deviné certaines choses… tout ça sur un coup de tête. Elle n’avait même pas réfléchi avant de parler. Maintenant, elle se mordait la langue, ne se sentant plus très fière. Elle était même… honteuse. Un peu…

Elle le suivit du regard alors qu’il se levait. Il ne semblait pas souffrant même avec ses blessures. Le baume faisait son effet au dos et le bandage à son bras lui donnait un air de combattant de guerre. Nailo lui dit des mots qui lui fendirent le cœur. Elle n’avait jamais trouvé qu’il était prévisible… elle n’avait seulement pas réfléchi et maintenant, elle s’en voulait. Comme pour se reprendre, elle bafouilla quelques mots…


-Je… non… tu…

Mais ça ne servait à rien de bafouiller. Il ne comprendrait pas de toute façon. Baissant les yeux, elle inspira profondément et déclara toujours tout bas :

-Je voulais simplement dire que c’était impossible qu’un homme comme toi ne ressente rien… Ce n’était… Je ne te trouve pas du tout prévisible.

Maigre tentative de justification, mais Allena crut y arriver. Elle l,avait tutoyé sans s'en rendre compte, mais n'y fit pas attention. De toute façon, le vouvoiement ni aurait sûrement rien changé. Elle baissa à nouveau les yeux, pour poser son regard sur l’herbe qui ondulait sous la brise du vent frais de la nuit. Elle sentit l’appel du vent et ses ailes noires apparurent, fortes, belles, puissantes. Elles s’agitèrent en douceur, de façon à soulever Allena de terre. Maintenant suspendue à quelques centimètres du sol, la jeune femme se tourna vers Nailo qui affichait un sourire triste, vraiment triste. Elle n’aurait su dire à quoi il pensait, mais si elle aurait su, des larmes auraient coulé sur ses joues.

Nailo lui dit alors qu’il était un homme compliqué et brisé. L’ange le dévisagea, les yeux remplis de chagrin, puis déclara, en s’approchant tout près de lui :


-Vous êtes un bel homme qui mérite de m’avoir rencontrée.

Ils n’étaient qu’à quelques centimètres à peine l’un l’autre et Allena regardait les yeux rouges de Nailo. Ses ailes battaient rapidement, de façon à la laisser en place, pour qu’elle ne bouge pas, mais finalement, elle recula d’un bon mètre. Les hommes étaient des êtres bornés qui ne voulaient rien savoir des autres. Voilà ce qu’Allena pensait à présent. L’elfe se pencha pour prendre son manteau lacéré, puis il le mit sur son épaule. La jeune femme eut un soupir alors qu’il regardait vers le ciel.

Elle hésitait maintenant. Devait-elle ou non partir de cet endroit et laisser seul Nailo? Son cœur était tiraillé entre ce qu’elle avait découvert à propos de lui et le fait de s’envoler pour l’oublier. Malheureusement pour elle, Allena n’oublierait jamais ce qu’elle avait ressenti lorsqu’il avait pris la peine de toucher sa joue…


-Je… je crois que je devrais partir… fit-elle, incertaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folla2.skyrock.com/
Nailo kezil
Voyageur Solitaire


Féminin
Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 12/07/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Une rencontre en pleine nuit (Allena)   Jeu 9 Aoû - 16:05

L'elfe faisait du mal autour de lui, sa manière d'agir, de penser, d'être,ses sentiments, voila une raisons pour laquelles il preferait les cacher, d'une part, il penser qu'un être comme lui ne pourrait jamais éprouver de sentiments si fort, il s'était vraiment planté, cet ange était un preuve vivante.Qu'aurrait-il donné pour encore une fois seulement, toucher cet douceur infinie,ce droit lui était finis, plus jamais il ne devait être come ca, que d'ennuies quand il ressentait le moindre sentiments, son ceur se fendait de toute part. Nailo vit qu'il l'avait peut être peinée, ceci ne lui faisait que plus de mal, cet un amour qu'il s'interdisait sans même y avoir gouté, l'ange ne semblait que peinée par lui, lui ressentait cette envie d'attirance, mais elle ne devait pas en être de même, c'était a coup sur, ces tristesse qui la rendait si mal.

La femme-ange voulait reprendre la paroles mais bafouillait des mots incompréhensible, trois mots dans un désordre; "Je, non, tu" impossoble d'y comprendre quelques choses mais après elle se repris, baissant ce regards bleuté.

"Tu avais raisons, voila tout.."

*Cependant,les sentiments sont quelqes choses d'humains, et je n'ait rien d'un humains...*

Les grandes et splendide ailes de l'ange, se deplièrent avec force cela faisait decouvrir la force qu'elle possedée avec de si belles ailes, noire. Son charisme n'en ait que flatté vu tout ceci, le jeune homme la vit les deployer et prit plaisir a la voir ainsi, mais il dut baisser le regards, se coupant de cet vision, il ferma les yeux laissant couler une douleur, puis releva le visage et finis par reouvrir les yeux,SUPRISE ! (mdr) Allena n'était qu'a quelques centimètres de lui, et il fut envahit par cette sensation, serrait-il totalement fous ? une illusion? non elle était la, si près , mais si loin, il ne put decrocher d'elle et s'attardé sur ce visage angélique, qui le subjugé.

Il dut se faire force pour ne rien faire, ferma un poigs, déchiré par sa douleur, qu'il ne sentait que affaiblie par la presence si proche de l'ange aux ailes corbeaux. La phrase qu'elle lui dit, le surpris, ses yeux bleu n'était que puretée perdue sous un tissus, de chagrin.Il aurrais put dire que l'images qu'ils représentait était celle de deux opposés, le monstre desireux de l'ange feminine et douce. Ses mains avide de froler cette fragilité, cette perfection? presque, enfin oui mais il ne fit rien pour autant, sa maitrise de lui même en avait prit un coup mais tenait bon encore, pour le moment.Son parfum lui parvenait et ne pouvait en être qu'ennivré de cet odeur q'un ange pouvait emané, c'était surprennants.


"Et vous, étes la prouesse de l'ange si pur, qui n'a eut comme chance que de rencontrer un être tel que moi, c'est comme ca qu'est la vie en ce bas monde."

L'elfe vit les ailes s'agiter et se reculer de lui d'un mètres environ, ouf pour sa conscience surement, combien aurrait-il put survivre, il soufflas, tel un soupire mais destiné a se reprendre, en main, tel a cause d'elle que de lui.

*Comment survivre avec toute ces choses.*

Partir? elle voulait repartir, Nailo la fixas, son corps se disait qu'ille vallais mieux, mais son coeur, ne rebattait-il que pour une autre raisons ? elle avait fait ressortir en lui la partit qu'il avait oublier, lui aussi avait un coeur, une vie perdue l'avait fait suspendre cette idée de vivre pour aimer, prendre un gouts a la vie, et souffrir, l'elfe n'en avait aucune habitude pourtant la soirer était celle pour laquelles il avait revécue ces évenements si funeste.Que devrait-il lui dire? que voulait-elle entendre.

"Si ton desire te pousse a partir, va, tu a vue trop de douleur en une soirée, peut être qu'il vaudrait mieux que cela cesse..."

Allée t'elle restait ou prendre fuite en le laissant la, est-ce que la vie reviendras normal pour Nailo ? voila quelques questions qui tournait en rond mais qu'il n'allait pas poser, pour la sienne, il connaissait la reponse, sa vie ne serras plus jamais parreil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allena
Ange
avatar

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 27
Localisation : Un endroit que je préfère garder secret ;)
Date d'inscription : 13/05/2007

Carnet de Voyage
Races: Ange
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Une rencontre en pleine nuit (Allena)   Jeu 9 Aoû - 16:52

Allena le voyait bien. Nailo était tout aussi déchiré qu’elle, voire même plus. Elle ne savait plus que faire. Elle mourrait d’envie de voler jusqu’à lui, de s’enfouir dans ses bras, de se perdre dans son odeur, d’oublier que le monde n’existait plus avec ses yeux… L’ange… aimait? Il semblerait bien que oui, mais ils voyaient bien, l’un comme l’autre que ce serait impossible… Pas seulement parce que Nailo était persuadé qu’il n’était pas digne d’un tel amour… mais aussi parce qu’Allena avait un devoir envers sa patrie… que son corps vibrait d’une seule et même façon lorsqu’elle volait… Toutefois… toutefois, une partie d’elle se disait qu’elle pourrait tout abandonner pour lui…

Elle se souvint un jour ce que lui avait dit sa mère. Il lui était arrivé de ressentir la même chose que ce qu’Allena vivait à présent. Et de son choix était né l’ange aux cheveux bleus. Celle-ci avait été charmée en entendant cela, mais elle était vite revenue sur terre. En sacrifiant ainsi son immortalité, elle se mourrait un peu plus chaque jour. Il était dangereux de s’unir aux êtres qui vivaient sur la terre, mais d’un côté, ça en valait le coup… surtout si c’était pour avoir une aussi belle fille, qu’elle lui avait dit.

L’ange leva ses yeux bleus sur Nailo alors que celui-ci lui dit que le choix lui appartenait de partir, comme de rester. Il lui dit d’ailleurs que c’était peut-être mieux si elle partait, qu’elle n’avait que trop souffert, qu’il valait mieux que ça cesse. Mais l’esprit d’Allena était captivée par ce visage triste. Du coup, elle se vit s’élancer vers Nailo, l’enlacer comme si elle n’aurait voulu faire qu’un avec lui. Elle se vit d’ailleurs le regarder tristement, tendrement, touchant son visage du bout des doigts. Elle se vit l’embrasser comme si la fin du monde approchait…

Mais tout ça n’était qu’illusion. Allena volait toujours à un mètre de distance de Nailo, imaginant que ce pourrait être autrement. Regardant l’herbe bouger sous elle par la force du vent que produisaient ses ailes, l’ange prenait une décision. Certainement la plus difficile qu’elle n’eut jamais à prendre. Encore plus difficile que la fois où elle dut se séparer de ce qu’elle avait reçu comme don à la naissance, son immortalité.

Voilà.
Elle avait choisi.

Allena leva un regard mouillé sur Nailo.


-Nous nous reverrons certainement, murmura-t-elle empêchant un sanglot de lui casser la voix.

La jeune femme recula encore, inspira profondément et monta en altitude, n’adressant plus un regard à l’elfe près de l’arbre. Elle avait dit qu’ils se reverraient sûrement, mais c’était plus un signe d’espoir qu’autre chose…

Le vent l’enveloppa. Allena n’entendit plus rien, sinon son cœur qui battait à toute vitesse et la voix qui disait dans sa tête…


« Redescend… il est là… pour toi… »

Et pourtant, rien n’y faisait. Elle prit même de l’altitude… les larmes coulant sur son visage… Le cœur brisé…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folla2.skyrock.com/
Nailo kezil
Voyageur Solitaire


Féminin
Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 12/07/2007

Carnet de Voyage
Races: Elfe
Niveau RPG:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Une rencontre en pleine nuit (Allena)   Jeu 9 Aoû - 17:40

Sa decision était prises et iréfuquable, l'ange s'envola avec sa peine, laissa l'elfe avec la sienne avec ce "Nous nous reverrons certainement" les deux devrons se contenter de ca, des apriories. Nailo se relaissa tomber dans un fracas au pieds de l'arbre, épuisé d'avoir tenue jusque la, a force d'avoir serré le poigs et de s'être contenue, sa plaie avait continait de saigner imbibant tout le tissus, il soupiras longuement de douleur et de desespoire, observant au loin Allena partir.Il avait perdue son coeur, cet envie de vivre et de se battre pour ce qu'il était.Il se murmurrait quelques mots a lui même, ce posant une question.

"Reviendra tu ? chère Femme-ange qui a percé mon coeur pour le laisser dechirer de sa longueur?"

Il resta la, plusieurs heures, voyant la lune se deplacer, s'il ne rentré pas pour se reposer et se soigner mieux, il pourrait lui arriver des complications, pour cela, il finis par repartir en son "antre" pour s'y reposer, la route fut dur et par moments il se sentait partir mais restait a marcher.Quand il rentra il ne chercha pas a savoir, et alla defaire le bandage qui avait était fait pas Allena, netoyant sa plaie avec rigeur serrant la machoire, et finis par faire de même avec plus de mal a son dos. Cela fait, il s'allongeas sur un lit et pensa, tellement qu'il finis par s'endomir alors que le jour se levait...

Il ne reussis a dormir que quelques heures, et finis par s'assoir sur le lit s'observant das un miroir de sa chambre, ce même miroir qu'il finis par detruire d'un cou de main, puis il regarda sa main et se dit que ce qu'il venait de faire était d'une idiotie,il dut embobiner sa main dans une bande après avoir retirer les quelques morceaux de verres planter dans celle-ci.


(HRP topic finis je pense ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre en pleine nuit (Allena)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre en pleine nuit (Allena)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Débarque en pleine nuit [PV Ninon et JB]
» Une caniche de 3 ans + 5 chiots abandonnés en pleine nuit 55
» un pleine nuit...
» En pleine nuit
» Agresement en pleine nuit....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Evalaness :: Hors RPG :: Les oubliettes :: RP terminés ou abandonnés-
Sauter vers: