Evalaness

Evalaness... Un nouveau monde magique...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fa-ti-gué

Aller en bas 
AuteurMessage
Attala Raban
Vagabond
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Age : 31
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Fa-ti-gué   Sam 14 Juil - 0:32

Une nuit sombre et noire s'était abattue sur la route de Henessy. Mais quand je dis noire, c'est qu'on n'y voyait absolument rien, et même les torches semblaient ne pas faire le poids face à l'obscurité environnante. Cependant, certains s'entêtaient à s'en munir d'une, seulement pour voir les dix centimètres de route qu'elle permettait. Attala en faisait partie d'ailleurs. Mais lui ce n'était pas une torche qu'il tenait, c'était une lanterne attachée au bout d'une branche, histoire d'y voir plus loin que ces dix centimètres. Comme s'il ne faisait pas assez noir, le bohémien avait passé sa capuche qui dissimulait son visage au peu de passants qui parcouraient cette route.

Depuis combien de temps marchait-il sur son bord ? Depuis quand avait-il fait une pause ? Depuis quand avait-il seulement fini sa gourde en cuir qui pendait à sa ceinture ? Depuis quand avait-il pris la peine de manger ? Tout ceci lui avait déjà échappé, et son estomac avait cessé de crier famine depuis un bon bout de temps, jugeant cet effort inutile. Les brodures argentées de sa cape reflétaient la lumière du semblant de lune qui perçait de temps à autre à travers les nuages. Ses pas, bien que chancelants, ne parvenaient pas à le faire tomber. Et pourtant, ses bottes commençaient sérieusement à lui faire mal, ses jambes étaient engourdies, et sa respiration se faisait lente... Très lente. Son oeil, bien que personne ne puisse le voir, était fermé -donc en fait sa lanterne servait à rien-. Et tout ça pour dire que le pauvre Attala était trèèèès fatigué, jusqu'à ce que l'une de ses jambes batte en retraite, faisant perdre l'équilibre au bohémien qui s'effondra sur le bas côté, dans un bruit sourd qu'atténua l'herbe fraîche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elia Sie
Invité



MessageSujet: Re: Fa-ti-gué   Sam 14 Juil - 15:56

Décidément Elia dormait bien peu. Cette nuit encore elle était sortie. Sortie pour aller ici et là, se détendre, regarder le ciel... Mais ce soir-là qu'elle regarde le ciel ou autre chose elle n'y voyait rien. Tant pis, elle n'allait pas rebrousser chemin pour si peu alors elle marchait lentement et en regardant ses pieds - qu'elle n'arrivait pas à distinguer - pour ne pas risquer de tomber. Ses pas l'avait menée sur la route d'Hennessy, et les gens - enfin le peu de personnes qui était là - regarder la jeune femme passer dans sa tenue habituelle, une robe noire, avec un air étonné. Que faisait-elle là ? La réponse était simple : rien.
C'est durant cette errance qu'elle entendit un bruit. Une chute. Elle cru que ce bruit provenait d'un animal mais, lorsqu'elle s'approche, elle vit une lumière.


"Monsieur ? Vous vous êtes fait mal ?"

Il s'agissait en effet d'un homme à l'âge inconnu car on ne pouvait distinguer que quelques parcelles de peau à cause de son habit et l'obscurité n'aidait pas. Cependant Elia savait parfaitement qu'elle ne pourrait pas l'aider à se relever.
N'obtenant pas de réponse, elle s'accroupit espérant qu'il ne s'était pas évanouie et répéta :


"Vous désirez de l'aide ?"
Revenir en haut Aller en bas
Attala Raban
Vagabond
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Age : 31
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Fa-ti-gué   Sam 14 Juil - 16:20

Juste après la chute, un léger ronflement était audible si l'on s'approchait de l'endroit où était tombé Attala. Eh oui, il dormait. En fait, il dormait depuis quelques kilomètres déjà, mais ses jambes avaient gardé le rythme, et comme la route était droite et relativement plate, il était parvenu à faire de la route sans s'en rendre compte... Oui, bien sûr, c'est surréaliste, mais quand on est un professionnel pour concocter des potions comme celles d'Att', ça n'a plus rien d'étonnant. Le cerveau était déconnecté tandis que les muscles étaient régis par l'action des herbes mélangées à quelques minéraux et liquides.

Oh, bien sûr, il aurait pu monter sur son griffon, mais ce crétin avait décidé de prendre quelques jours de congé, et avait laissé ce qui était plus un partenaire qu'un propriétaire sur le bord d'une route délabrée, à son triste sort. Le bohémien avait donc passé deux jours seul, à rôder sur les routes qui passaient sous ses pieds, ne mangeant que le strict nécessaire, coupant sa faim avec différentes potions, mais vint le moment où son organisme l'emporta sur sa science : il était fatigué, affamé et assoiffé, si bien que son corps tout entier se ligua contre lui pour le balancer dans le fossé histoire qu'il dorme un peu et qu'il prenne conscience qu'il avait besoin de nutriments.


Citation :
"Monsieur ? Vous vous êtes fait mal ?"

Mal ? Attila, se faire mal en tombant ? Lui qui était couvert de cicatrices, qui avait subi des blessures qui arracheraient une larme au plus barbare de tous les hommes, comment voulait-elle qu'il se soit fait mal en tombant ? Le bohémien aurait bien ri s'il n'avait pas été tiré de son sommeil par cette personne qui s'adressait à lui.

Citation :
"Vous désirez de l'aide ?"

De l'aide, c'était la meilleure ! Non, on n'aidait pas le grand Attala, d'ailleurs pour le prouver, il se releva, et se campa sur ses deux jambes, les mains sur les hanches.

"Je vous remercie, mais je sais me débrouiller tout..."

°ZBAF°

Finalement, ses jambes eurent raison de lui, et le jeune homme se retrouva à nouveau le nez dans l'herbe fraîche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elia Sie
Invité



MessageSujet: Re: Fa-ti-gué   Sam 14 Juil - 17:11

La jeune femme aurait bien rit de la situation en voyant Attala s'étaler dans l'herbe d'une manière peu élégante si son comportement ne lui avait pas tiré une grimace. Le bohémien, dont elle ignorait encore l'origine, semblait imbu de lui même. Elle était habituée à ce genre de comportement totalement humain et elle non plus n'était pas exempte de défaut. Mais elle espérait à chaque fois voir le bon côté plutôt que le mavais, une mauvaise habitude qui ne menait que vers des mauvaises surprises. Elle fut tentée de le laisser là, finir, et sans doute même commencer, sa nuit le visage sur le sol mais elle n'en fit rien :

"Vous êtes absolument sûr que vous ne voulez rien ? Même si ce n'est pas d'une aide ça serait... hum... simplement de la compagnie."

*Tu es allée un peu trop loin là, Elia ! Rester n'est pas embêtant, tu n'as rien à faire mais je ne suis pas sûre que ce soit très prudent.*


Croisant les bras, elle ne s'approcha même pas du corps étendu sur l'herbe ne voulant plus montrer aucun signe de charité. Elle en profita pour observer son interlocuteur jugeant ainsi que dans, l'état où il semblait être, il ne représentait aucune menace. Les brigands avaient l'habitude de rester tous ensemble et de toute façon elle n'avait rien à donner à personne.

*Rien à perdre non plus...*

"Donc ? Votre décision "
Revenir en haut Aller en bas
Attala Raban
Vagabond
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Age : 31
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Fa-ti-gué   Sam 14 Juil - 17:58

Mmmmh, elle sentait bon cette herbe... Exactement le genre dont se servait Attala pour ses potions. Oh, elle n'avait aucun pouvoir sur l'organisme, non, elle donnait simplement une belle couleur verte à la potion, et rendait le produit plus appétant. Il était clair qu'entre une boisson marron virant au jaune, et une autre verte vive, le choix était vite fait. Mais en cet instant, le bohémien n'avait même pas la force d'en cueillir une poignée. Il parvint cependant à se mettre sur le dos, de sorte que sa capuche ne pu plus couvrir son visage. Cependant, une mèche de cheveux bien placée se chargeait de ne pas laisser apparaître la cicatrice qui ornait son oeil droit. Levant le gauche -puisque c'était le seul en état de fonctionnement- vers celle qui s'adressait à lui, il pu voir une charmante jeune femme, et les paroles qu'elle venait de prononcer lui arrachèrent un sourire.

"Un peu de compagnie ne serait pas de refus, mais à rester aussi loin de moi je pourrais croire que vous restez à contre-coeur, et j'avoue que ça me vexerait..."

Et puis surtout il ne voyait rien du visage de la jeune femme, la lumière de la lanterne qui, ô miracle, ne s'était pas brisée dans la chute, n'aurait d'effet que si elle prenait la peine d'approcher un peu. Bon, certes, il ne pourrait pas tenter un quelconque dérobage de baiser ou autre chose du genre dans l'était de fatigue qui l'habitait, mais la vue d'un charmant minois est toujours agréable... En espérant que l'inconnue en aie un d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elia Sie
Invité



MessageSujet: Re: Fa-ti-gué   Sam 14 Juil - 18:32

Le regard d'Elia balaya la parcelle du sol éclairée par la lampe et aperçu une pierre près de l'endroit où était allongé Attala. Elle s'y installa s'approchant donc. Après tout, si son interlocuteur restait allongé, elle pouvait elle aussi se poser quelque part même si c'était sur un siège des plus sommaires.

"C'est mieux ainsi ?"

A ces mots, un sourire quelque peu arrogant s'esquissa sur les traits de la jeune femme avant de repartir aussi rapidement qu'il était venu.
Rapidement installée sur son caillou, elle put enfin observer la personne à laquelle elle parlait et avec qui elle allait passer un petit bout de temps sans doute. Elle l'aurait imaginé plus vieux et aux traits plus durs mais ils avaient moins de 10 ans d'écart selon elle. Son teint pâle lui rappelait celui de sa mère et le contraste avec ces cheveux avait un assez beau rendu, elle devait l'admettre. Pendant son "examen" elle se rendit compte qu'elle n'avait pas encore pris la peine de se présenter, elle remédia à cela aussitôt :


"Elia Sienan, enchantée."

Elle s'imagina une seconde ajouter : "Adepte de Milo détestant le genre humain ainsi que toutes les autres formes de vies dîtes évoluées. Les gens disent parfois de moi que je suis désespérée et même à tendance suicidaire" mais ce n'était pas son genre et ce n'était pas non plus des choses à dire à un inconnu. Deuxième sourire à cette idée, décidément elle était de meilleure humeur la nuit que le jour.
Revenir en haut Aller en bas
Attala Raban
Vagabond
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Age : 31
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Fa-ti-gué   Sam 14 Juil - 19:26

Lors de l'approche de la jeune femme, Attala eut tout le loisir d'observer sa silhouette. Elle était fine, pas très grande, du moins par rapport à lui, semblait plutôt jeune d'après le ton de sa voix... Et tout ceci fut confirmé lorsqu'elle passa dans la lumière de la lanterne qui avait atterri au pied de la pierre qui faisait à présent office de siège. A quelques centimètres près et elle aurait été cassée, à croire que la pierre s'était bougée d'elle-même pour éviter ça. Bref, à présent qu'il pouvait la voir, autant en profiter. Elle était plutôt, même très, ne le nions pas, charmante, et s'il avait été en meilleure forme, nul ne sait ce qu'il aurait bien pu faire... A sa question, il répondit d'un simple hochement le tête qui lui demanda pourtant un effort considérable. Quel crétin, il aurait suffi de répondre "oui"... Il lui aurait bien tendu la main lorsqu'elle se présenta, mais cette dernière sommeillait un peu plus loin, et mieux ne vallait pas la déranger. Bon, et bien on se contentera de répondre...

"Attala Raban, enchanté de même. Mais dites-moi, que fais une jeune demoiselle sur les routes à une heure si tardive ? Elles sont en proie aux bandits de grand chemin, et nul doute que ces derniers se seraient fait une joie de s'attaquer à vous..."

Dans le cas d'Attala, préciser qu'il était bohémien de Milo n'était absolument pas nécessaire, tout comme ce n'était pas tabou. Il ne le criait pas sur tous les toîts, pour le simple fait que la majorité de la population aurait pris ça comme un affront, mais l'annoncer comme ça ne le dérangeait pas tellement... Et puis de toute manière, cette appellation ne lui plaisait pas. Bohémien de Milo, et puis quoi encore ? Il n'appartenait à personne, il s'était seulement rallié à ce crétin pour gagner en puissance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elia Sie
Invité



MessageSujet: Re: Fa-ti-gué   Sam 14 Juil - 19:52

La fameuse question ! Que faisait-elle ici ? Elle même l'ignorait profondément. Elle aurait pu jouer à la demoiselle perdue mais aucune envie, aucune utilité et surtout le peu de fierté qu'elle avait s'évertuait à l'en empêcher. Il restait donc 2 véritables options : ne rien dire ou dire la vérité. Révéler la deuxième n'était pas embêtant donc elle se prêta à cet exercice.

"Je n'en ai pas la moindre idée... J'ai l'habitude de sortir le soir et je vais là ou mon chat me mène mais, celui-ci ayant décidé de partir se nourrir, ce sont mes pieds qui m'ont guidés jusqu'à cette route et donc jusqu'à vous. J'avoue ne pas avoir vraiment penser à une quelconque attaque... "

Elle regarda les ballerines qu'elle portait au pied se rappelant qu'elle les avait enlevées une demi-heure plus tôt pour marcher dans l'herbe. Elle aimait cette sensation de douceur et les chatouillis sur la plante de ses pieds. Quand elle était enfant, elle passait des heures à courir pied-nus provoquant les cris de ses parents qui répétaient qu'une jeune fille, aussi jeune soit-elle devait toujours garder ses chaussures... Essayant de contenir toute trace de mélancolie, elle releva ses yeux à la couleur marron des plus foncées.

"Et vous, qu'est ce qui vous a mis dans cet état ?"
Revenir en haut Aller en bas
Attala Raban
Vagabond
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Age : 31
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Fa-ti-gué   Sam 14 Juil - 21:31

Alors comme ça, elle aussi son chat lui avait posé un lapin ? Quel chien -voilà j'ai fait mon jeu de mots pourris, chuis content =)-. Le griffon d'Attala lui aussi devait être en train de grailler, ou bien de séduire une femelle... De ce côté là, lui et Attala se ressemblaient comme deux gouttes d'eau, estomacs sur pattes, séducteurs nés, et en plus de ça ils nourrissaient le même appétit pour les bonnes bastons et les giclées d'hémoglobine. Et l'attaque à laquelle n'avait pas songé Elia aurait été d'une toute autre sorte que celle à laquelle elle pouvait penser. Eh oui, Attala était un irrécupérable Don Juan... Bref !

"Eh bien, mon crétin de griffon qui me sert de monture a pris quelques jours de vacances et m'a laissé en plan. Et je suis donc contraint d'emprunter les routes entre les villes où je souhaite faire étape pour me rassasier. Ca doit faire trois jours que je n'ai pas eu de repas consistant sous mon palais, et les quelques baies que je peux trouver çà et là sont bien insuffisantes..."

N'importe-qui aurait songé à chasser... Et Attala tout autant d'ailleurs, seulement, quand on a une blessure récente sur la cuisse, mieux vaut attendre qu'elle guérisse avant de s'amuser à courser le sanglier. Même les onguents qu'il y appliquait régulièrement n'étaient pas suffisants, et la plaie assez profonde allait bien mettre une semaine à se refermer. C'est d'ailleurs à cause de cette dernière que le corps d'Attala n'avait pas pu supporter un pas de plus et s'était effondré d'une masse...

"Halala, ces bestiaux, on se demande qui tient compagnie à qui en fin de compte..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elia Sie
Invité



MessageSujet: Re: Fa-ti-gué   Sam 14 Juil - 22:15

"Les deux, tout comme nous sommes là en ce moment sans doute. Cela ne veut pas dire pour autant que vous pouvez me traiter comme votre animal de compagnie, nous sommes bien d'accord ^^ "

Cela lui rappela ce qu'elle avait lu un jour en cherchant le mot "animal", la définition première était simplement : "être animé non doté du langage". Elle aimait bien cette définition même s'il y avait une sorte de connexion et de communication entre elle et Sorrow [c'est le nom du chat ^^]. Pourtant elle restait erronée car les animaux avait bien leur langage sinon pourquoi le chien aboierait, le chat miaulerait et le cheval hennirait ?...
Ces pensées-là avaient défilé dans son esprit au fur et à mesure qu'elle parlait, ce qu'elle dit donc ensuite n'était pas coupé du reste :


"En ce qui concerne votre logement et votre estomac, nous ne sommes pas loin de Guimiyoka je pense que vous pourrez y trouver facilement une auberge. Pour peu que vous ayez de l'argent. Vous pourrez y aller dès que vous aurez récupéré."

Elia habitait, elle, près du lac d'Helmonier comme la plupart des humains appartenant à la caste de Milo. Il y avait une sorte de raccourci coupant à travers les champs pour atteindre cette route sans passer par la deuxième cité humaine et Elia l'avait presque toujours emprunter. Guimiyoka restait donc une ville inconnue pour elle sans que cela ne la perturbe le moins du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Attala Raban
Vagabond
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Age : 31
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Fa-ti-gué   Sam 14 Juil - 22:23

Un instant, Attala ne pu s'empêcher d'imaginer Elia en animal de compagnie, avec l'allusion qu'elle fit à leur situation... Un collier en cuir, une laisse... Et un martinet pour la punir quand elle est vilaine... Non, décidemment, l'esprit d'Attala était vraiment tordu. Il la voyait déjà se frotter à ses jambes pour lui réclamer des caresses, et dû accomplir un effort surhumain pour ne pas exploser de rire. Son regard se posa sur la voûte étoilée, alors qu'un soupir soulevait son torse. L'autre tromique de griffon devait bien être en train de voler là dedans... Et lui, il était cloué au sol. Le bohémien regrettait bien souvent de ne pas avoir eu le don du vol, ou bien même de ne pas pouvoir s'envoûter lui-même, et se donner la sensation qu'il pouvait se mouvoir dans les airs. Ca, ça aurait sans aucun doute atténué sa soif de pouvoir... La voix de la jeune femme le tira alors de sa rêverie, faisant allusion à une ville toute proche et à... De l'argent. Ca, c'était un sujet délicat pour le jeune homme. Affichant un léger sourire, il n'eut pas la force de hausser les épaules mais son ton exprima très bien son embarras.

"A vrai dire, j'ai à peine de quoi me payer un repas sommaire, et même une place dans une grange serait au dessus de mes moyens..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elia Sie
Invité



MessageSujet: Re: Fa-ti-gué   Sam 14 Juil - 22:42

Pas de chance pour Attala, Elia ne prenait jamais d'argent sur elle. Elle n'en éprouvait pas la nécessité et elle ne risquait pas de se faire voler ce qu'elle n'avait pas. Cependant elle avait hérité de plus d'argent qu'il ne lui en fallait pour vivre et d'une maison trop grande. Sa "tutrice" avait, elle aussi, été touchée par le virus de la folie des grandeurs !

"Et bien, présentement, je suis encore moins riche que vous. Désolée pour vous, vous ne pourrez rien m'extorquer."

Il y eut un silence et la jeune femme en profita pour se demander quelle heure il était, il valait mieux rentrer avant l'aube... Et puis non ! Après tout elle pouvait "s'enfuir" une journée sans qu'on ait besoin d'elle.

*Ils trouveront bien d'autres personnes à qui demander conseil, ce n'est pas si difficile et ça ne reste même pas un poste officiel. Et avec l'argent qu'ils donnent pour faire ça, plein de gens cupides les aideront...*

Elle essaya de ne laisser rien paraître de cette remontrance intérieure. En montrer le moins possible, c'était une sorte de règle pour elle. Règle un peu dure à supporter à long terme et après une dizaine d'années... Elle reprit quand même sur le ton de la conversation.

"Finalement, je ne peux vraiment vous être d'aucune aide."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fa-ti-gué   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fa-ti-gué
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Evalaness :: Hors RPG :: Les oubliettes :: RP terminés ou abandonnés-
Sauter vers: